Evénements du mois

Activités de nos membres









Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Quatre messages aux nouveaux ministres fédéraux

 

guilbeault-masque

Le ministre Steven Guilbeault. Photo R-C.

Quatre ministères-clés du fédéral ont fait l’objet de changements de responsables sous le nouveau gouvernement, dont le chef Justin Trudeau a été réélu Premier ministre le 20 septembre. Ils représentent des enjeux politiques en défense desquels les Artistes pour la Paix les ont constamment interpelés en contestation de leur manque de transparence démocratique.

Malgré tout, les changements sont un signe indéniable de volonté de renouvellement auquel, malgré un cynisme qui nous gagne autant que la population, nous ne pouvons pas rester insensibles, puisque comme notre illustre membre, mort à cent ans moins une semaine en 2011, l’écologiste et uqamien Pierre Dansereau, nous sommes animés de L’espoir malgré tout [1]. Notre co-fondateur nonagénaire Gilles Vigneault le dit différemment [2].

Voici donc les quatre lettres par lesquelles nous avons repris contact avec ces ministères, auxquelles nous avons ajouté un 2e message urgent au ministre Steven Guilbeault, vu sa présence dès ce matin à la COP-26 ONU à Glasgow.

Ministère des Affaires étrangères

27 octobre 2021

Madame Joly,

Au nom des collègues du conseil d’administration des Artistes pour la Paix, veuillez accepter nos félicitations pour votre nomination qui nous réjouit au poste que nous considérons le plus névralgique de tout le cabinet. C’est avec émotion que j’ai entendu ce midi à Radio-Canada une très belle entrevue où à deux reprises, vous avez rendu hommage à Lester B. Pearson, ce qui démontre pour une personne de votre génération, une connaissance profonde de la mission du ministère où vous vous engagez. Pas étonnant quand on apprend en outre que vous avez obtenu une maîtrise en droit international de l’Université Oxford (ce qui m’a rappelé mes études à Londres au Royal College of Music).

Nous ne nous sommes rencontrés qu’une seule fois, lors de la fête donnée par l’ex-maire Coderre au marché Bonsecours à l’égard du précédent Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. La majorité de nos engagements pour la paix font référence à l’ONU : vous le constaterez par la lecture du premier document en annexe, un sévère constat à quel point le Canada a renié la bonne marche des années 1957 à 2003 auprès de l’ONU, pour s’engager avec l’OTAN dans des missions désastreuses de guerres, dont celle en Libye en 2011, dont le fondateur canadien de la Cour Pénale Internationale, Philippe Kirsch, un collègue de collège, m’a parlé abondamment après avoir visité un fils Kadhafi en prison, celui qui pense se présenter aux élections, s’il y en a.

Il y a hélas plusieurs dossiers pour lesquels vos prédécesseurs nous ont déçus, sauf Messieurs Stéphane Dion et Lawrence Cannon qui ont eu l’honnêteté d’échanger avec notre organisme, même si nous ne sommes pas toujours commodes, quoique toujours sincères dans la défense de la paix qui nous tient à cœur. L’échange ne vous engage à rien, nos idées sont libres et partagées par 700 membres.

Plus tard dans l’entrevue citée précédemment, le journaliste de R-C a tenu à souligner que le dossier le plus délicat que vous aurez à traiter est celui de la Chine. Nous avons donc cru bon rassembler en un seul dossier en annexe 2 tout ce qui a concerné l’affaire Meng Wanzhou en défense de qui nous sommes intervenus 14 fois, en vue de sa libération et par la même occasion, celle des deux Michael.

N’entretenant aucune illusion que vous trouviez le temps ou le désir d’une rencontre personnelle, même si j’ai été parmi les premiers à proposer à Angela Veitch des Affaires Mondiales Gouvernementales une vocation féministe à la politique internationale du Canada, inspiré en cela par l’ex-gouverneure générale du Canada Michaëlle Jean, en m’invitant à votre prochaine conférence publique à Montréal, vous nous informeriez de vos intentions en politique internationale.

C’est pourquoi je vous laisse mes coordonnées en annexe, en vous souhaitant sincèrement du succès pour l’engagement du Canada dans une voie retrouvée de paix.

Pierre Jasmin
pour les Artistes pour la Paix

Ministère de l’Environnement et du Changement Climatique

Deuxième message des APLP à M. Steven Guilbeault  

31 octobre 2021

Monsieur le ministre de l’Environnement et du Changement Climatique,

Au départ des travaux de la COP26-ONU qui représente le plus grand rendez-vous écologique de l’année et selon Greta Thurnberg, une forte possibilité hélas de trahison des idéaux portés par la jeunesse du monde entier, nous voulons vous relayer un message urgent de la communauté pacifiste que vous pouvez transmettre au Premier ministre.

Il s’agit d’une entente que l’ONU avait été forcée de prendre lors du sommet de Kyoto[1] (décembre 1997) suite aux pressions des États-Unis de ne pas exiger de rapports rendant compte de la pollution extrême engendrée par les activités des armées nationales et des industries militaires. Augmentées par l’atmosphère de guerre froide entretenue par les complexes militaro-industriels nord-américain et européen, par l’OTAN et par les plus puissants médias occidentaux, des calculs préliminaires montrent que les émissions de carbone de ces activités militaires accrues (en particulier des États-Unis pour l’entretien de plus de sept cents bases militaires en 70 pays) représentent une part importante de l’augmentation du réchauffement climatique.

Veuillez trouver à la fin de ce message urgent un rapport alarmant émis par l’ONG féministe américaine CODEPINK, au cas improbable où vous n’auriez pas été au courant.

Avec nos remerciements et tous nos vœux pour un sommet fructueux,

Les Artistes pour la Paix

Lettre à monsieur le ministre Steven Guilbeault, 27 octobre 2021

Monsieur le ministre de l’Environnement et du Changement Climatique,

Vous trouverez en deux documents en annexes l’expression de notre appui dans la cause environnementale que nous espérons ne pas être désespérée.

Steven Guilbeault environnementaliste ou carriériste ? – Les Artistes pour la Paix
sur le site des Artistes pour la Paix

Notre commentaire publié par Le Devoir électronique :
Pierre Jasmin – Abonné 28 octobre 2021 10 h 34

Un environnementaliste à l’environnement ??? Diable !

Dans le cas de Daniel Breton, son mandat au ministère québécois de l’Environnement sous Pauline Marois avait été remis en question par son impréparation (ce qui n’est pas le cas de Guilbeault avec son expérience acquise au Patrimoine) et écourté par les mêmes protestations conservatrices, qui vocifèrent aujourd’hui contre M. Steven Guilbeault. Quoi, un environnementaliste à l’Environnement ???

Pourtant, les conservateurs n’avaient pas protesté contre l’arrivée au ministère des finances d’un financier tel que Morneau : ils se sont réveillés quand il a investi (on ne se guérit pas !) dans We Charity.

Comme je l’ai écrit sur le site des Artistes pour la paix, on verra si M. Guilbeault tolèrera la pression de la COP 26 à Glasgow et de la montée en flèche du réchauffement climatique, causé entre autres par le pipeline libéral de pétrole des sables bitumineux.

Ministère des Affaires autochtones

Monsieur le ministre,

Vous trouverez en annexe une prise de contact qui vous donnera de brèves informations sur notre collectif et en même temps vous informera des dossiers autochtones qui nous préoccupent vivement.

En espérant entamer ainsi une ère de collaboration plutôt que de confrontation avec votre ministère,

les Artistes pour la Paix

Monsieur le nouveau ministre des Affaires autochtones,

Vous trouverez en annexes 1 et 2 nos plus récents engagements aux côtés des Premières Nations, avec lesquelles nos rapports depuis la présence d’Alanis Obomsawim et du regretté documentariste Arthur Lamothe sur le C.A. des APLP dans les années 80, ont toujours été excellents. M. Ghislain Picard, récemment nommé docteur honorifique de l’UQAM avec notre amie Joséphine Bacon, a honoré de sa présence plusieurs de nos remises de prix des Artistes pour la Paix …à Florent et Stanley Vollant, à Myra Cree, à Alanis, à Samian etc.

Au cours des trois dernières années, sous l’impulsion d’André Michel, président en 2018 à 2020, de Normand Raymond et de Louise-Marie Beauchamp, des films et des expositions artistiques ont célébré des chants et œuvres d’art autochtones, comme notre site www.artistespourlapaix.org en témoigne abondamment.

Nous avons écrit plusieurs articles dont un par notre vice-présidente Izabella Marengo (en annexe 3) en appui aux Wet’suwet’en qui font encore, au moment où nous vous écrivons, l’objet de persécutions inadmissibles par la Gendarmerie Royale du Canada contre lesquelles il nous semble de votre devoir d’intercéder. Nous vous saurions gré d’en assurer avec nous un suivi étroit.

La paix a toujours préoccupé notre mouvement qui avait nommé le chef huron-wendat Konrad Sioui comme un des cinq commissaires de l’Enquête populaire sur la paix et la sécurité d’avril 1992 , intitulée « À l’heure des grands changements dans le monde : pour une nouvelle conception de la sécurité » réclamée en particulier pour les Premières Nations sans eau potable, une préoccupation constante chez nos membres. Le rapport de l’Enquête en français incluait une photo de la murale artistique autochtone de Sabrina Mathews que nous avons suscitée en août 1990, en pleine crise de Kanehsatak’eh, et qui s’est maintenue au centre-ville, respectée par les citadins jusqu’en 2011.

Nitassinan-murale

Murale Nitassinan – notre terre

Depuis vingt ans, nous avons réclamé le respect de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones contre laquelle le Canada, avec trois autres pays dont les États-Unis, s’était longtemps opposé, jusqu’à ce que la ministre des Affaires autochtones Carolyn Bennett inverse la position canadienne le 10 mai 2016 (les Artistes pour la Paix l’en avaient félicitée par lettre le 16 mai).

En espérant, monsieur le ministre, une ère de collaboration dialoguée à l’avenir,

Les Artistes pour la Paix

Annexes :

1-      Journée nationale de vérité

Journée nationale de vérité

2-      Le Canada célèbre la 1ère Journée nationale de vérité autochtone
Par les Artistes pour la Paix qui saluent Michaëlle Jean
https://www.pressenza.com/fr/2021/10/le-canada-celebre-la-1ere-journee-nationale-de-verite-autochtone/

3-      http://lautjournal.info/20200214/solidarite-avec-les-femmes-wetsuweten
Solidarité appuyée par Margaret Atwood et par Mélissa Mollen-Dupuis, animatrice de l’émission hebdomadaire de Radio-Canada Kwei-Kwe

Ministère de la Défense

29 octobre 2021

Chère madame Anand,

C’est avec grande satisfaction que les Artistes pour la Paix ont appris votre nomination à la tête du ministère de la Défense, en remplacement de M. Harjitt Sajjan dont nous réclamions la démission publiquement encore il y a 2 mois et la première fois en août 2016. En effet, il avait alors, en pleine consultation supposément démocratique, refusé de même prendre connaissance de notre mémoire de 38 pages réitérant entre autres l’importance d’appliquer les recommandations de la juge Marie Deschamps. Ce mémoire est en français, une langue que vous semblez maîtriser avec aisance, selon les entrevues que vous avez données récemment.

Nous joignons aussi à ce document un autre qui date d’août 2019, constituant un chapitre intitulé militarisme et antimilitarisme (the original version, under Pierre Beaudet and Abdelhamid Benhmade’s supervision, was published as chapter 55 of Enjeux et défis du Développement International for University of Ottawa Press; annexed, its English version by Michel Duguay from Laval University, for your convenience).

Enfin, il nous fait plaisir de vous envoyer un document plus récent qui concluait en août l’opinion des Artistes pour la Paix concernant la guerre en Afghanistan, qui a sans doute représenté la grande pierre d’achoppement de nos relations avec votre ministère [3]. Avec l’espoir que notre lettre puisse constituer le départ de dialogues non plus carrément hostiles, mais respectueux de nos différences. Veuillez accepter nos félicitations,

Pierre Jasmin
pour les Artistes pour la Paix


[1] L’espoir malgré tout, aux Presses de l’Université du Québec 2017. Normand Brunet et alia. Sous-titre : L’œuvre de Pierre Dansereau et l’avenir des sciences de l’environnement.

[2] « L’humanité a besoin de bruit pour oublier qu’elle va mourir. Comme disait François Cheng : “La mort, c’est ce qui donne de l’avenir à la vie. » C’est ce qui génère la foi : la foi d’abord en soi-même, puis la foi en l’autre et ce sont toutes ces sortes de petites fois qui donnent la possibilité d’avoir foi en l’humanité. »

[3]. Par André Jacob http://www.artistespourlapaix.org/?p=20713
https://www.pressenza.com/fr/2021/09/lecon-de-lafghanistan-la-guerre-ne-cree-pas-la-paix/
Leçon de l’Afghanistan : la guerre ne crée pas la paix | L’aut’journal (lautjournal.info)

1 Commentaire

  1. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    3 novembre 2021    

    Une propagande intensive menée par la CIA oriente les opinions éditoriales dans nos journaux (voir nos 13 articles à propos de la Chine).
    Mais il y a plus insidieux : aujourd’hui, en pleine COP26 – ONU à Glasgow, nos deux Premiers ministres présents relaient enfin le sort de notre planète qui brûle tel que dénoncé avec passion par Greta Thurnberg. Leurs déclarations sont disponibles.
    Mais de quoi parle la page d’infos de microsoft? De reines et des princesses Romanoff assassinées par les méchants Soviets.
    Et la bande passante de Radio-Canada? De la libération des karaokés, du sort de Marie Montpetit et voici les deux nouvelles qu’on lit à toutes les cinq minutes, précédées de l’appellation en majuscules GRANDS TITRES :
    1- « Postes Canada présente ses excuses après avoir suspendu la livraison du courrier à nombre de résidents à Toronto sans les informer au préalable »
    2- « Une ancienne professeure aux propos qualifiés de choquants est dénoncée par des étudiants de Concordia! »
    Nul doute que Joseph Facal en fera le sujet de sa chronique anti-woke (elles le sont toutes) de demain dans Le Journal de Montréal. On lira sur notre site l’article intitulé woke, wokisme, wokitude, bégaie la droite aussi repris internationalement par Pressenza.com http://www.artistespourlapaix.org/?p=20538
    Pendant ce temps, les Artistes pour la Paix ont offert les infos importantes de cet article que personne ne lit. Prière de le diffuser dans vos cercles d’amis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

17 septembre 2022 : Nettoyage du parc Lucia-Kowaluk pour le Journée internationale du nettoyage de la Terre.
28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets