Evénements du mois

Activités de nos membres









Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Les APLP ne prendront pas position aux élections d’octobre

changeons d'ère_2011

C’est la décision unanime du C.A. des APLP du 2 septembre de ne pas prendre position officielle dans les élections d’octobre prochain. Il y a onze ans, la sculptrice Geneviève LeBel dessinait pour nous cette belle affiche et en choisissait le slogan qui vous rappellera celui de Québec Solidaire. Il est évident pour tout le monde que c’est le parti avec lequel nos affinités comme Artistes pour la Paix sont les plus grandes à tous égards, en particulier leur splendide plate-forme calquée sur notre idéal défini par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat : cet organisme intergouvernemental ouvert à tous les pays membres de l’Organisation des Nations unies nous dicte l’urgence d’agir que Québec Solidaire est le seul parti du Québec à avoir saisie et appliquée dans sa volonté d’agir énoncée dans son programme.

Mais la tradition des APLP est de ne pas se mêler des campagnes électorales au Québec, tant qu’il n’aura pas l’autonomie de décider des enjeux de politique internationale et de défense armée. Quant au fédéral, on se souvient de l’article de Christian Morin se moquant du racisme tel que reproché stupidement à Trudeau à la veille de l’élection 2019.

2012 a été la seule exception à cette tradition, où notre participation au Printemps érable était nécessaire pour qu’on contribue à défaire Jean Charest et sa version pro-nucléaire, pro-amiante, mafieuse et anti-étudiante d’un Parti Libéral changé fort heureusement par Dominique Anglade, Carlos J. Leitão et Marwah Rizqy, notamment.

Si la CAQ met en péril notre santé par l’intrusion accrue du privé médical en train de ravir les infirmières et les médecins excédés des horaires contraignants abusifs dans le public, la sécurité de chacunE semble plutôt protégée par les initiatives des Geneviève Guilbeault et Sonia LeBel (création de Centaure, lutte contre les armes à feu, jeunes de quartiers défavorisés dotés d’associations communautaires sociales, culturelles et sportives, bracelet anti-rapprochement pour protéger les femmes violentées par un conjoint violent que le Québec devient le 7e pays au monde à utiliser, etc) et par les politiques linguistiques et pro-laïcité raisonnables (avant que la Cour Suprême ne nous tombe dessus) guidées par le ministre Jolin-Barrette : bref, tant que Pierre Fitzgibbon avec sa volonté de tout privatiser et de rouvrir le projet intrusif anti-autochtone d’un gazoduc GNL ne remplace pas M. Legault à la tête du parti, la CAQ représente un danger mesuré qui a l’avantage paradoxal, en ces temps de conservatisme galopant dû à la propagande de guerre de nos médias, de tenir le Parti conservateur d’Éric Duhaime éloigné du pouvoir.

Quant au Parti Québécois, si on admire la résilience de son chef, sa cible chichement prononcée à 35 000 nouveaux immigrants par année, déplait aux Artistes pour la Paix, surtout en ces temps de réfugiés de guerre et climatiques, multipliés par les décisions militaristes et pro-pétrole du gouvernement Trudeau.

1 Commentaire

  1. Pascale Camirand Pascale Camirand
    7 septembre 2022    

    Je trouve que votre article EST une prise de position. C’est un texte paradoxal que je trouve drôle.

    Pascale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

26 septembre 2022 : Événement Nourrir la paix à Rosemont.
17 septembre 2022 : Nettoyage du parc Lucia-Kowaluk pour le Journée internationale du nettoyage de la Terre.
28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets