Evénements du mois

Activités de nos membres






Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Deux brèches éditoriales assumées

poutine_troupes

Photo non datée par The Daily Digest : Poutine inspectant ses jeunes troupes.

En une première brèche à notre politique éditoriale basée sur des documents sûrs et représentatifs de nos convictions pacifistes issues de constats sociaux, politiques et historiques incontournables, nous avons décidé coup sur coup de publier deux documents controversés, sans être entièrement assurés de la véracité des faits qui y sont relatés.

1Dans le premier document, qui suivait une déclaration du mouvement pacifiste ukrainien reproduite par Pressenza, nous avons appuyé sans réserve la détermination du Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres pour tenter avec son intelligence et sa sensibilité de mettre fin à la guerre : son appel à une enquête approfondie de la Cour Pénale Internationale, court-circuité par notre Chambre des Communes, compte sur l’appui de l’ancien leader travailliste anglais Jeremy Corbyn. Aucun problème avec cette partie.

Mais dans ce document, nous avons aussi fourni deux sources d’informations auxquelles le collectif ami Science for Peace nous a donné accès, sans toutefois garantir leur véracité à 100%. Ces sérieuses allégations de tortures et d’exécutions brutales de maires ukrainiens pro-paix aux mains d’éléments nazis qui ont plus qu’infiltré et l’armée et le gouvernement ukrainiens nous ont semblé tout à fait crédibles, leurs origines nous persuadant de leur véracité. Elles portent un dur coup à la réputation du gouvernement Zelensky, auquel non seulement le gouvernement canadien mais l’ensemble des médias occidentaux apportent un soutien indéfectible, à l’aide d’une odieuse propagande militaire haineuse qui veut nous persuader avec l’OTAN que la force brutale est l’unique moyen de venir en aide à la population en butte à l’invasion guerrière de Poutine.

2Quant au deuxième document, nous remercions d’abord le poète-historien Gaëtan Dostie de nous l’avoir fait parvenir, malgré sa conviction (erronée) qu’il nous semblerait contraire à notre engagement pacifiste. Malgré deux phrases qui le contredisent en effet semblant approuver l’intervention militaire occidentale, l’ensemble antimilitariste entre parfaitement dans nos cordes, émanant de plus d’un blogue par un auteur tchèque francophile et russophone, comme en témoignent ses analyses précieuses de programmes télévisés et de discours russes.

Nous avons toutefois moins de moyens d’en garantir l’authenticité, vu l’opacité d’une Russie muselée par la censure. Nous avons donc choisi de publier le dernier article d’André Markowicz qui décrit les signes de l’haletante décomposition catastrophique de l’armée russe et de l’autorité du gouvernement Poutine. Le style semble inspiré par le Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline, personnage de l’extrême-droite nazie française au talent littéraire reconnu par tous, du moins en un temps où la censure épargnait les artistes accomplis (mais elle avait bien fait d’éliminer d’autres ouvrages odieusement antisémites de ce personnage plus que sulfureux).

Il va sans dire que ceux qui avalent sans broncher la prose répétitive de nos éditorialistes propagandistes trouveront le deuxième document plus crédible que le premier, malgré nos mises en garde qui s’appliquent aux deux. Nous assumons. Peut-être en fin de compte, nos concitoyens retiendront de la propagande occidentale l’horreur et la stupidité de la guerre et critiqueront avec nous et le SIPRI la montée de son financement à $2113 milliards, dont près de 60% par les pays de l’OTAN et ça c’était en 2021…

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets