Skip to main content

Je me souviens… des pluies acides

Je me souviens… des pluies acides   André Bélisle L’auteur est président de l’AQLPA et co-auteur, avec le journaliste et communicateur Philippe Bélisle de Sur les ailes de l’aigle, 40 ans de luttes pour l’environnement (Somme toute). Photo Le Devoir: Jacques Grenier archives Le Devoir Un membre de l’AQLPA manifeste lors d’un rassemblement à Montréal, […]

Non au financement des petits réacteurs nucléaires modulaires dans le budget fédéral

Des groupes environnementaux et de la société civile s’opposent à l’annonce faite vendredi par le gouvernement fédéral d’un nouveau financement pour le développement de petits réacteurs nucléaires modulaires (PRNM). Les groupes examineront de près les chiffres du budget de mardi.

Raôul Duguay et sa création unique

À deux reprises, notre co-fondateur de 1983 Raôul Duguay a été honoré par les Artistes pour la Paix ; la dernière fois en 2019 comme « artiste pour la paix honoraire », la première fois en même temps qu’on rendait un hommage posthume à Hélène Pedneault, celle qui avait inspiré notre appui à la fondation d’EAU-SECOURS, elle qui voulait de l’eau pure, pacifiste et polémiste aussi quand elle défendait inlassablement la cause des femmes victimes d’injustices et de violence.

10 décembre : Grande marche pour le vivant

Le Collectif de la société civile québécoise pour la COP15, qui regroupe une centaine d’organisations, organise une Grande marche pour le vivant, ce samedi, 10 décembre, à 13 h, à Montréal. Le rassemblement initial se fera au monument à George-Étienne Cartier, au pied du Mont-Royal (avenue du Parc), en face du Parc Jeanne-Mance.

Fonderie Horne : Raôul Duguay se prononce en déposant le premier mémoire à la Consultation publique

Quelques heures après l’ouverture de la Consultation publique concernant le projet de renouvellement de l’autorisation ministérielle de Glencore pour la Fonderie Horne, l’artiste pluridisciplinaire d’origine abitibienne Raôul Duguay a montré l’exemple en déposant mardi le 6 septembre le premier mémoire rendu public.

La propagande militariste ressuscite GNL

Il y a un peu plus d’un an, nous avions écrit : Sachant que le projet GNL-Québec représente une pollution équivalant à celle de trois millions de véhicules à essence, nous félicitions le nombre et la qualité des articles publiés par DES UNIVERSITAIRES [groupe saboté par l’Université Laval depuis] pour dénoncer l’absurdité de ce projet de gazoduc nocif pour le Saguenay et la planète entière.

Demandons un débat des Chef(fe)s sur la crise climatique

Une pétition lancée par VireAuVert.org et appuyée par Eau Secours ! et les Artistes pour la Paix : Les scientifiques le répètent : nous devons réduire drastiquement et dès maintenant nos émissions de gaz à effet de serre pour limiter les impacts des changements climatiques sur la santé, l’économie, la qualité de vie et sur la sécurité publique.

Notre choix : suicide collectif
ou action solidaire

À des ministres réunis à Berlin le 18 juillet représentant 40 pays, le Secrétaire général de l’ONU a lancé l’avertissement suivant : « la moitié de l’humanité réside dans des zones assiégées par des inondations, des sécheresses, des tempêtes et températures extrêmes et des feux incontrôlés. Aucune nation n’est à l’abri. Et pourtant nous continuons à nourrir notre addiction aux énergies fossiles. Nous avons le choix. Être solidaires ou affronter un suicide collectif. »