Evénements du mois

Activités de nos membres








Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Le dossier F-35

Cinq articles ou interventions des APLP en cinq ans et demi

f35_1

La véritable question, au-delà des coûts de cet appareil, concerne son utilité : a-t-on besoin, pour la défense du Canada, d’un appareil furtif conçu pour l’attaque ? et pour les militaristes qui croient aux vertus de l’attaque, conçus pour l’attaque de pays aux défenses aériennes sophistiquées (donc excluant l’Afghanistan, l’Irak, la Syrie ??) Les drones sans pilotes de plus en plus perfectionnés et mortels remettent de toute façon en question ces aéronefs qualifiés de « dindes volantes » par plusieurs spécialistes de l’aviation militaire américaine.

À nos cinq articles, nous joignons trois articles du Huffington Post, de Radio-Canada et de la Presse Canadienne.

 

29 décembre 2015

Certaines des informations ci-dessous ont été transmises en commentaire à un article du Huffington Post du 29 décembre cité plus loin.

Pour le remplacement des CF-18 (qui sont encore très supérieurs à la compétition « soviétique »), les généraux canadiens avaient recommandé il y a déjà quelques années l’achat hors-compétition des F-35 : le Solliciteur général avait fermement condamné cette pratique qui, soit ouvrait la porte à des grenouillages en conflits d’intérêts, soit entraînerait des coûts de dizaines de milliards de $ supplémentaires à ceux annoncés.

Charles Bouchard était un de ces généraux. Sa carrière militaire de 38 ans a vu son « couronnement » dans sa direction de l’intervention désastreuse de l’OTAN en Libye (mars à septembre 2011). Juste un an après sa retraite de la Royal Canadian Air Force, il a été nommé représentant en chef au Canada pour Lockheed Martin, la firme principale avec Northrop Grumman qui construit les F-35 (une des firmes auxquelles Sun Life Financial a accordé 9 milliards de $ canadiens depuis janvier 2012 !). Comment est-ce possible qu’un tel conflit d’intérêt reste toléré ?

Une belle paire: Mackay et O'Connor

Une belle paire: Mackay et O’Connor

En octobre dernier, avant les élections, l’émission Enquête révélait que General Dynamics, en particulier, a récolté pour 4,5 milliards de $ de contrats dont 95% de gré à gré avec le gouvernement conservateur. C’est d’ailleurs pour leurs liens avec l’industrie militaire que les APLP avaient exigé et obtenu la démission des ministres Gordon O’Connor et Peter McKay, ainsi que du général Hillier. Rappelons que le ministre de la Défense O’Connor, ex-général, avait travaillé, avant sa nomination comme ministre de la Défense par Stephen Harper, en tant que lobbyiste de 28 compagnies militaires ! L’émission révélait en outre les liens d’emploi de Luis de Sousa, brigadier général de l’Armée canadienne, aussi cadre chez General Dynamics qui a reçu le gros du contrat de vente (15 milliards de $) des véhicules blindés ontariens à l’état le plus nuisible du monde (il bat la Corée du Nord), l’Arabie Saoudite.

On lira la recommandation 23 du professeur Michael Byers (University of British Columbia) dans son rapport de juin 2015 pour le Centre canadien de politiques alternatives (Institut Rideau). Ses raisons majeures de ne pas choisir les F-35 sont éloquentes. Préférons toujours ce genre d’approche militante informée, plutôt que l’article de Philippe Cauchi ci-dessous qui démotive le travail pour le désarmement, en critiquant sévèrement le gouvernement pour une décision non encore prise. Il emprunte selon moi une stratégie défaitiste : en tant qu’artiste pour la paix, je préfère l’encouragement, car l’article faisant du millage sur une déclaration malheureuse du ministre de la Défense risque d’entraîner ainsi une prédiction pas encore réalisée (ma mauvaise traduction de l’anglais : self-fulfilling prophecy).

Le gouvernement Trudeau se ravise déjà sur le sort du F-35
par Philippe Cauchi, analyste et co-fondateur du site infoaeroquebec.net

 

 

21 septembre 2015

Abandon des avions F-35: la promesse de Justin Trudeau
tournée en dérision

sur Radio-Canada.ca, le 21 septembre 2015

 

Juin 2015

Le professeur Michael Byers soutient que la Défense pourrait économiser 10,5 milliards $ en annulant l’achat des avions de combat F-35 et en mettant plutôt à niveau les actuels appareils CF-18. Par Stephanie Levitz, La Presse Canadienne, Ottawa

f35_2

Le ministère de la Défense pourrait dépenser de meilleure façon des budgets qui rétrécissent – et même économiser jusqu’à 10 milliards $ au cours des 12 prochaines années tout en augmentant ses capacités militaires, soutient un chercheur. Le professeur Michael Byers, de la chaire de géopolitique et de droit international à l’Université de Colombie-Britannique (UBC), soutient dans un rapport de recherche que le gouvernement doit réévaluer ses grands projets d’acquisitions, comme celui des avions de combat F-35, et concentrer ses ressources sur des priorités plus immédiates (…).

Le professeur Byers, qui a d’ailleurs déjà été candidat pour le Nouveau Parti démocratique (NPD), recommande par ailleurs de revoir complètement tout le mécanisme d’approvisionnement au ministère de la Défense.

Kayla Iafelice, une porte-parole de la ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, Diane Finley, a précisé qu’aucune décision finale n’avait encore été prise quant au remplacement des avions CF-18.

«Pour s’assurer que nos femmes et nos hommes en uniforme ont accès à l’équipement qu’ils ont besoin (sic) pour faire le travail que nous leur demandons, la vie utile des CF-18 a été prolongée jusqu’en 2025», a-t-elle expliqué.

«Pour s’assurer également que l’industrie canadienne continue de profiter, notre gouvernement poursuivra son entière participation et ses investissements dans le programme (des F-35)», a ajouté Mme Iafelice.

 

15 mai 2012

Sur le site web des Artistes pour la Paix :
Nous exigeons la démission du ministre MacKay

C’est textuellement, mot pour mot, ce que nous écrivions en juillet 2010 puis en mai 2012. Pourquoi ces appels n’ont-ils pas été diffusés ? Les deux colonnes suivantes présentent une explication à laquelle il nous répugne de croire, vu notre idéalisme et notre indépendance…

Peter Mackay s'y voyait déjà.

Peter Mackay s’y voyait déjà.

 

24 mars 2012

Sur le site web des Artistes pour la Paix :
Les F-35 : les Artistes pour la Paix continuent de dénoncer cet achat absurde

 

25 juillet 2011

Sur le site web des Artistes pour la Paix :
Lettre à Stephen Harper : un F-35 pour un million de vies !

Monsieur le premier ministre,

Nous connaissons par vos nombreux témoignages les valeurs chrétiennes qui vous animent et c’est pourquoi nous nous permettons de vous lancer cet appel urgent.

Le F-35: un jouet dangereux dans les mains de Stephen Harper

Le F-35: un jouet dangereux dans les mains de Stephen Harper

3.7 millions d’Africains de l’Est sont en danger de mort en cette fin juillet, faute d’eau potable et de nourriture : le Secrétaire-Général de l’ONU M. Ban Ki-moon estime à 1,6 milliards de $ la somme à amasser pour éviter ce désastre humanitaire.

Nous vous demandons de sacrifier un seul de vos soixante-cinq avions F-35 offensifs projetés : selon nos calculs, l’argent ainsi épargné, s’il était attribué aux missions humanitaires en Afrique de l’Est, sauverait environ un million de vies humaines !

Un tel geste fortifierait l’image de notre pays qui gagnerait ainsi en dividendes de paix.

Pierre Jasmin
Président des Artistes pour la Paix

Copies conformes à :
UNICEF, Oxfam, Développement et Paix et Alternatives (Care Canada)
le chef de l’opposition, dont nous soulignons le courage et à qui nous souhaitons espoir et optimisme dans son combat pour la vie ! Jack Layton Jack.Layton@parl.gc.ca
Bob Rae, parti libéral Bob.Rae@parl.gc.ca
Louis Plamondon, bloc québécois Louis.Plamondon@parl.gc.ca
Mme Elizabeth May, parti vert Elizabeth.May@parl.gc.ca

Notre position anti F-35 a aussi été réitérée par lettre du président des APLP au ministre des Affaires extérieures, Lawrence Cannon, le 19 novembre 2010 (disponible sur demande).

 

17 juillet 2010

Paul Edgar Philippe Martin

Paul Edgar Philippe Martin

Comme tous les mois de juillet depuis l’avènement de Paul Martin comme premier ministre, le gouvernement du Canada y est allé en juillet 2010 de l’annonce d’une dépense militaire considérable et obscène, profitant des vacances des militants pacifistes.

Voici la lettre à ce sujet que nous avons envoyée à tous les médias. Seuls quelques médias alternatifs l’ont fait connaître. Nous comptons sur nos membres pour harceler les membres de leurs familles, envahir les lignes ouvertes et imposer le sujet des F-35 sur toutes les tribunes: c’est ainsi que les Artistes pour la Paix avaient contribué à défaire le gouvernement conservateur en 1993 !

Les F-35 de Lockheed Martin ne sont qu’un projet fumeux, dont le prix risque de tripler, comme tous ces projets militaires accordés sans concurrence à un seul fournisseur. Il faut une offensive citoyenne exemplaire pour dénoncer et empêcher cette folie mégalomane du gouvernement Harper… [introduction du webmestre d’alors, Robert Dupuy]

Un cri du cœur contre les F-35

Le projet d’achat d’avions furtifs F-35 au montant de 16 milliards de dollars est un acte doublement criminel de la part du gouvernement conservateur Harper :

  1. Ces seize mille millions de $ seront volés aux miséreux de la terre (Autochtones, Haïtiens, Africains…), après l’agression policière torontoise (subventionnée à un milliard de $ !) contre les mondialistes désireux de leur venir en aide (AQOCI, Alternatives, Oxfam réunis dans les manifestations contre le G-20 et le G-8);
  2. ces F-35 de Lockheed Martin sans aucune utilité défensive représentent de virtuelles agressions meurtrières.

Les Artistes pour la Paix avaient combattu en 1993 les six milliards projetés pour les hélicoptères EH-101 anti-sous-marins nucléaires de Campbell-Mulroney, bénis par le bandit Karlheinz Schreiber, puis des élections subséquentes avaient réduit le parti militariste gouvernemental conservateur à deux députés, dont Jean Charest…

Mais aujourd’hui, devant une dépense bien plus considérable et nullement justifiable défensivement, comment réagissent les journaux et l’opposition ? Aucun éditorialiste, à part Jeffrey Simpson du Globe & Mail, ne clame son indignation. Quant aux Michael Ignatieff du Parti Libéral fédéral, Clément Gignac du Parti Libéral provincial et Claude Bachand du Bloc Québécois, ils revendiquent pour leurs clientèles respectives leur part de retombées économiques, comme de vulgaires receleurs rapaces, voulant participer aux profits de cette infâme transaction.

Il est impossible pour nous de contenir l’ampleur de la consternation qui nous habite, d’autant plus que cette fois-ci, elle sera difficilement communicable aux journaux, devenus pour la plupart à la solde d’hommes d’affaires militaristes ne voyant que le gain local à court terme et ignorant la détresse et la misère du monde.

Plus que jamais, ceux et celles qui croient en un monde meilleur doivent se joindre aux associations et regroupements pour la paix, dont les Artistes pour la Paix, pour dénoncer et combattre l’injustice et la violence du militarisme évitant ainsi d’en être les complices silencieux. Il en va de notre dignité d’êtres humains solidaires et le moindrement visionnaires.

Respectueusement et pacifiquement vôtre,

Pierre Jasmin, Président des Artistes pour la Paix

1 Commentaire

  1. Jacques Dupont Jacques Dupont
    14 janvier 2016    

    Bravo pour cette mise à jour et présentation chronologique. Un dossier suivi avec assiduité par les APLP. Une référence pour ceux qui souhaitent mieux comprendre des enjeux peu ou pas couverts par les médias traditionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

23 avril : Cérémonie de remise des Prix APLP 2018.
20 avril : Participation à la journée de dialogue sur le contrôle des armements à Ottawa.
12 novembre : Manifestation contre la haine et le racisme à Montréal.
14 octobre : Manifestation contre l'OTAN à Montréal.
26 septembre : Récital-conférence de Pierre Jasmin.
5 août : Vigile commemorative pour Hiroshima au Jardin botanique de Montréal.
17 juin : Manifestation contre les armes nucléaires, Montréal.
17 juin : Rassemblement de soutien aux réfugiés, Montréal.
27 mai : Marche pour l’humanité et la prévention des génocides, Montréal.
13 mai : Les APLP participent à la fondation du Rassemblement Québécois pour la Paix.
13 mai : Allocution de Pierre Jasmin lors de l'événement Cuisine ta ville.
9 avril : Présence à la manifestation pour la paix en Syrie à Montréal.
21 janvier : Manifestation au rassemblement pour les droits des femmes à la Place des Arts.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets