Evénements du mois

Activités de nos membres










Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

«Sans filtre», palme d’or du Festival de Cannes 2022

affiche-sans-filtreSecond film de Ruben Östlund à remporter la Palme d’Or (le premier The square attaquait en 2017 les prétentions élitistes de certains tenants de l’art plastique plus aptes à maîtriser le jargon que la matière), cette satire rate un peu sa cible éducative, vu que le public en général ne prendra pas au sérieux dans un tel contexte l’aspect des redoutables vérités assénées, et que celui des Artistes pour la Paix est déjà au courant de ces faits choquants que trois livres de Noam Chomsky cités au générique du film nous ont révélés, puisqu’il est un de nos (peu nombreux) maîtres à penser.  

De plus, le format de satire est peu apte à faire réfléchir à la psychologie des personnages qui n’en sont que les jouets. Mais on peut profiter des enseignements donnés par les renversements de situations du film. Sa première partie présente une influenceuse jouée par la regrettée Charlbi Dean, avec son conjoint mannequin Harris Dickinson, montrant combien le standing est chose tangible dans notre société matérialiste.

Dans le second chapitre, les voici qui sont invités à rejoindre pour donner l’illusion de jeunesse une croisière de luxe aux employés formés à flatter tous les désirs d’une clientèle fortunée vieillissante, sur un yacht au capitaine alcoolique marxiste, joué avec sa désinvolture habituelle par Woody Harrelson. Impayables sont notamment un oligarque russe (joué par l’excellent Zlatko Buric) qui a bâti sa fortune en vendant de la merde (des engrais naturels) et un couple de milliardaires britanniques vantant « ses produits ayant assuré la démocratie dans le monde entier », c’est-à-dire grenades et autres produits militaires qui ont contribué à leur richissime fortune, quoiqu’ils regrettent encore que la calice d’ONU leur ait fait perdre le quart de leur fortune en interdisant les mines anti-personnel en certains pays.

Le festin du capitaine culminera en un mémorable festival du vomi déjà exploré par la grande bouffe de Marco Ferreri. La troisième partie prévisible, qui a sûrement contribué à baptiser le film en anglais Triangle of Sadness, voit certains survivants s’échouer sur une île déserte où c’est la débrouillardise prolétaire de l’employée chargée de l’entretien des toilettes du yacht qui assure et leur sécurité par une embarcation de secours, et leur nourriture par son habileté à pêcher et à faire des feux, amenant un renversement des hiérarchies parfois surprenant, y compris d’un point de vue féministe.

1 Commentaire

  1. Robert Duchesne Robert Duchesne
    25 octobre 2022    

    Bonsoir ami Pierre. Certains extraits de ton texte rappellent aussi l’excellent « Vers un destin insolite sur les flots bleus de l’été », de la regrettée Lina Wertmüller.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Vers_un_destin_insolite_sur_les_flots_bleus_de_l%27%C3%A9t%C3%A9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

20 novembre 2022 : Lettre à la ministre Mélanie Joly : Négociez avec la Russie !
26 septembre 2022 : Événement Nourrir la paix à Rosemont.
17 septembre 2022 : Nettoyage du parc Lucia-Kowaluk pour le Journée internationale du nettoyage de la Terre.
28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets