Evénements du mois

Activités de nos membres






Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Nous exigeons la démission du ministre MacKay

Peter MacKay (Source: Défense nationale)

Peter MacKay (Source: Défense nationale)

Monsieur le premier ministre,

les Artistes pour la Paix désirent par la présente vous faire part qu’ils exigent la démission du ministre Peter MacKay, suite à au moins quatre erreurs majeures de sa part.

En effet, votre ministre de la Défense

– continue d’imposer ses F-35 Lockheed Martin et Northrop Grumman, avions furtifs et agressifs qui n’ont aucune valeur défensive et dont il avait malhonnêtement sous-estimé les coûts à neuf milliards en campagne électorale, alors que les derniers estimés réalistes font état de 29 à 35 milliards de $;

– a trompé en octobre la Chambre des Communes en estimant à 50 millions de $ la mission canadienne pour l’OTAN en Libye, alors qu’une méthode comptable réaliste l’estime à 347 millions de $;

– ne s’est pas disculpé de l’accusation d’avoir utilisé en 2010 un hélicoptère militaire pour ses intérêts personnels (d’un camp de pêche vers Gander, Terre-Neuve);

– a orienté, aussi à titre de ministre des Affaires étrangères (2006-7), les décisions gouvernementales des dernières six années qui ont doublé le budget militaire canadien, au détriment des budgets sociaux et de ceux de l’aide internationale et de la diplomatie (auxquels participaient les tournées d’artistes à l’étranger supprimées par votre gouvernement).

Rappelons que les Artistes pour la Paix ont dans le passé demandé (et obtenu) deux démissions :

– celle de votre ministre de la Défense auparavant lobbyiste pour une vingtaine d’industries militaires, M. Gordon O’Connor, prédécesseur de M. MacKay

 – et celle du général en chef Rick Hillier à qui on doit le sinistre cri de ralliement anti-taliban des troupes canadiennes en Afghanistan : « let’s kill those scumbags!». On se souvient aussi que ses premiers mots après sa nomination par Paul Martin avaient été : « enfin, l’armée retrouve sa vraie mission qui est de tuer », reniant ainsi les efforts de son prédécesseur de Chastelain, dont la mission de paix réussie en Irlande du Nord a coûté au bas mot cent mille fois moins que la mission de l’OTAN ratée en Afghanistan.

Tel que décidé par notre conseil d’administration réuni le 14 mai 2012

(point 5.4, 8e C.A. APLP 2011-2012)

Daniel-Jean Primeau, président

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets