Evénements du mois

Activités de nos membres










Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Le Bloc et la Palestine

palest_1

Plusieurs milliers d’Israéliens se sont réunis samedi soir à Tel-Aviv. Photo: Jack Guez Agence France-Presse

Les Artistes pour la Paix, révoltés par le traitement de certains grévistes de la faim palestiniens dans les prisons israéliennes, sont heureux de faire connaître la bonne nouvelle suivante, en tout cas pour les Palestiniens et pour ceux qui croient encore à la paix entre deux pays indépendants (voir cet article du Devoir), Israël et la Palestine.

La chef du Bloc Québécois et députée à l’Assemblée nationale, Martine Ouellet, et le député de La Pointe-de-l’Île, Mario Beaulieu, ont déposé aujourd’hui un avis de motion plaidant pour la reconnaissance de la Palestine en tant qu’État indépendant. On peut le lire en cliquant ici.

Nous nous réjouissons de la position exprimée aujourd’hui par l’association des Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient. La voici :

Dans une initiative visionnaire, le Bloc demande au Canada de reconnaître la Palestine

Montréal, le 29 mai 2017  —  Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) félicitent la proposition visionnaire du Bloc Québécois appelant le Canada à reconnaître une Palestine indépendante. Dans une conférence de presse sur la colline parlementaire à Ottawa ce matin, le Bloc a annoncé une motion invitant la Chambre des communes à exprimer son soutien à la Palestine en tant qu’État indépendant. « 136 des 193 nations reconnaissent déjà la Palestine comme un État indépendant », a déclaré Thomas Woodley, président de CJPMO, « il est donc tout naturel pour le Canada de soutenir le droit international et de s’associer au consensus international en faveur de l’autodétermination palestinienne ».

Dans une conférence de presse conjointe, Martine Ouellet, la cheffe du Bloc québécois et Mario Beaulieu, ancien chef du Bloc et député de La Pointe-de-l‘Île, ont fourni une argumentation convaincante sur la nécessité de reconnaître la Palestine. Ils ont d’abord souligné que la loi internationale garantit le droit à l’autodétermination de tous les peuples. Puis ils ont énuméré plusieurs résolutions de l’ONU sur le conflit du Moyen-Orient qui déterminent les bases d’un État palestinien selon la « Ligne verte », la frontière de fait déterminée par l’Accord d’armistice de 1949. Ils ont également cité des passages de la position officielle du Canada sur le conflit israélo-palestinien, selon lesquels le Canada soutient théoriquement un État palestinien indépendant, viable et en paix avec son voisin israélien.

« Cette initiative visionnaire du Bloc est encourageante pour de nombreux Canadiens et Québécois fatigués du « tramage » [gossage ??] international sur les droits des Palestiniens », a affirmé Woodley, « Les Canadiens-Palestiniens, les Juifs-Canadiens, et d’autres progressistes de tous les horizons voient cela comme une étape clé dans la résolution de ce conflit qui dure depuis des décennies », CJPMO et d’autres groupes au Canada, incluant certains groupes Juifs Canadiens, ont longtemps appelé à la reconnaissance de la Palestine. Tous les principaux partis politiques fédéraux soutiennent théoriquement une « solution négociée à deux états » pour la paix entre les Israéliens et les Palestiniens. Néanmoins, le Bloc est le premier parti fédéral à demander la reconnaissance de l’indépendance de la Palestine.

La motion du Bloc en soutien à la Palestine coïncide avec le 50ème anniversaire de l’occupation militaire d’Israël et de la colonisation des territoires palestiniens. L’expansion en cours des colonies illégales d’Israël en Cisjordanie montre le refus de cette dernière d’honorer la solution à deux États, étant donné que de telles activités écartent la possibilité d’un État indépendant viable.

CJPMO encourage fortement les autres partis fédéraux du Canada à se joindre à l’initiative du Bloc pour soutenir les droits des Palestiniens.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

20 novembre 2022 : Lettre à la ministre Mélanie Joly : Négociez avec la Russie !
26 septembre 2022 : Événement Nourrir la paix à Rosemont.
17 septembre 2022 : Nettoyage du parc Lucia-Kowaluk pour le Journée internationale du nettoyage de la Terre.
28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets