Evénements du mois

Activités de nos membres










Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

L’art peut-il changer le monde ?

MNBAQ_conference

Dans le cadre de Manif d’art 9 et en concordance avec le thème de la 9e édition Si petits entre les étoiles, si grands contre le ciel, le RAAV vous invite à assister à une table ronde intitulée L’art peut-il changer le monde ? Ou le pouvoir de l’art sur la société le 6 avril 2019 à 13h, au MNBAQ.

Le thème de Manif d’art dresse un constat éloquent selon lequel, l’art s’inscrit comme un phénomène naturel au même titre que tout changement ou processus qui se produit dans la nature et qui influencent la vie humaine. Dans ce contexte, l’art revêt un statut, un rôle, qui transcende les limites de l’institution traditionnelle pour s’insérer dans notre quotidien, le questionner, le bouleverser, et ainsi améliorer notre compréhension du monde.

On ne peut nier l’action du “réel” sur l’art. De par sa nature même, l’art est le reflet de l’expression humaine et est profondément lié à la société qui lui est contemporaine. Il est de ce fait, un véhicule de diffusion et de dialogue exceptionnels offrant au public des occasions d’échanges indispensables à l’évolution de la société.

Dans la conjoncture mondiale actuelle, dominée par les inégalités économiques et sociales, à l’heure des changements climatiques, de l’accroissement de la migration des populations, l’artiste “citoyen du monde”, miroir de la société et de ses maux, s’introduit dans le débat. Il est celui qui raconte, mais aussi celui, qui par sa vision, son discours, son oeuvre, sensibilise, réinvente, nous fait réfléchir.

Mais, quelles sont les limites d’un tel engagement ? Est-ce un leurre de penser améliorer la vie en société par le langage artistique ? D’autre part, doit-on limiter les oeuvres artistiques à un instrument au service d’un avenir différent ? Meilleur ? De quelle façon l’art peut-il agir et avoir un impact concret sur le fonctionnement et les valeurs de la société ?

Animée par Georges Azzaria, la table ronde réunira les artistes Martin Bureau, Wartin Pantois, et André Michel, également présent à titre de représentant des Artistes pour la Paix. Une discussion avec le public suivra. Cliquez ici pour en savoir plus sur les participants.

C’est donc un rendez-vous que le RAAV vous propose le 6 avril prochain dès 13h au Musée National des Beaux-Arts du Québec, au Pavillon Charles-Baillairgé – Accès par le Pavillon central situé au 179 Grande Allée Ouest, à Québec.

Tarif : gratuit + profitez d’une visite libre d’1h dans la salle d’exposition Alfred Pelland, gracieuseté du MNBAQ. Un bracelet vous sera remis à cet effet durant la table ronde.

Réservations : joanna.piro@raav.org 

3 Commentaires

  1. 3 avril 2019    

    Je vous souhaite beaucoup de succès à Québec.
    A montréal, il y aura bien notre tour, n’est-ce pas ?
    Et j’ajoute : Bien sûr que l’art influence le monde, et nous permet non seulement de nous exprimer sans contrainte (démocratie oblige), tant qu’à faire évoluer le monde, il y a des époques plus favorables, j’imagine …
    Allez, bon voyage, et surtout bon retour.

  2. Judi richards Judi richards
    4 avril 2019    

    La table ronde L’art peut-il changer le monde ? Ou le pouvoir de l’art sur la société le 6 avril 2019 au MNBAQ, sera surement EXCELLENT!
    Les APLP savent très bien que ce n’est pas un leurre de penser améliorer la vie en société par le langage artistique ? Seulement l’exposition André Michel au Musée du fier monde, Nomades ou itinérants, a eu un impact très positif sur moi et la manière que je perçois maintenant ces personnes vivant dans les rues.

  3. 1011 1011
    20 mai 2019    

    Thème des Rencontres Philosophiques d’Uriage en France « L’art peut-il refaire le monde ? » du 11 au 13 octobre.
    Un programme de 3 jours où l’art est invité à répondre à cette question. Invitée en tant que plasticienne, mon projet débute par un dessin in situ, à découvrir en exclusivité : https://1011-art.blogspot.com/p/icare.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

20 novembre 2022 : Lettre à la ministre Mélanie Joly : Négociez avec la Russie !
26 septembre 2022 : Événement Nourrir la paix à Rosemont.
17 septembre 2022 : Nettoyage du parc Lucia-Kowaluk pour le Journée internationale du nettoyage de la Terre.
28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets