Evénements du mois

Activités de nos membres










Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

INFOLETTRE ARTISTES POUR LA PAIX, JOUR DE LA TERRE 2014

En ce Jour de la Terre, on voudrait célébrer aussi l’exact trentième anniversaire de la fondation officielle des Artistes pour la Paix au Québec; nous nous voyons plutôt dans l’obligation douloureuse de lancer un double cri d’alarme :

1- ÉCOLOGISTE ET FÉMINISTE

Il y a deux ans, Dominic Champagne, artiste pour la paix de l’année, conviait des milliers de personnes à se rassembler autour de Frédéric Back (hommage APLP 2010) qui plantait un arbre sur le Mont-Royal (voir photo).22 avril historique

Bientôt rejoints par un quart de million de jeunes et moins jeunes manifestants, nous clamions que le Québec devait se débarrasser des politiques mortifères des conservateurs Charest & Harper : Kyoto devait ressusciter et le pétrole de l’ouest américain et de nos sables bitumineux cesser peu à peu d’empoisonner l’atmosphère.

Deux ans plus tard, le pétrole de l’ouest nous a explosé en pleine face au Lac Mégantic et  l’Alberta a augmenté l’effet de serre anti-Kyoto de 46%, responsable du dérèglement climatique : voir le rapport alarmant cette semaine du GIEC. Les Artistes pour la Paix se regroupent contre ces menaces réelles. La photo ci-haut, le maire de Montréal ne l’a pas diffusée aux 1200 personnes rassemblées le 5 avril dernier à la Maison Symphonique en mémoire de Frédéric Back, le plus grand artiste pour la paix de tous les temps : voir son image et ses paroles à la fin de l’infolettre.

Le Parti Québécois n’a pas accepté en janvier 2013 que nous diffusions à l’Assemblée nationale notre diaporama montrant nos cinq années de militantisme pour le bien commun (pas seulement à leurs côtés, parfois aux côtés de Québec solidaire) culminant dans le printemps érable. En Estrie, pendant la dernière campagne électorale, Radio-Canada et La Tribune diffusaient des plaintes d’administrateurs de mines d’amiante « ayant perdu leur emploi à cause du PQ ». Aurait-ce été trop long d’expliquer, comme le faisaient nos courriels refusés de publication, que l’Organisation Mondiale de la Santé déplore une centaine de milliers de morts annuelles et que les statistiques québécoises montraient jusqu’à récemment 70% des morts attribuables au travail dues à l’exposition à l’amiante? Impact direct estrien de leur propagande : le ministre de la Santé Réjean Hébert, celui de l’Environnement Yves-François Blanchet et le  tombeur de Jean Charest, Serge Cardin, ont été évincés de l’Assemblée nationale. Le furent aussi nos alliés anti-nucléaires Pauline Marois, Scott MacKay, Léo Bureau-Blouin et Daniel Breton (battu aux voix par la candidate libérale!), tandis que n’y ont pas accédé Martine Desjardins, Lorraine Pintal, Sophie Stanké, Dominique Payette, Djemila Benhabib etc., réduisant ainsi la participation des femmes à notre vie politique québécoise à un tiers de celle des hommes, un recul prononcé.

Les Artistes pour la Paix donnent la chance au coureur, au nouveau premier ministre Philippe Couillard trop intelligent pour rouvrir la centrale Gentilly 2, la mine Jeffrey et le terminal gazier Rabaska de Lévis ou pour ramener la hausse de 82% des frais de scolarité universitaire, dossiers qui nous avaient fait prendre parti contre son prédécesseur Jean Charest. Le nouveau chef du parti libéral a annoncé vouloir vite étudier le projet de fin de vie de l’ex-ministre péquiste Véronique Hivon, travail collectif multipartite dont on espère le voir s’inspirer comme exemple démocratique de fonctionnement!

2- ANTI –MILITARISTE ET PRO-PAIX

Maintenant, notre préoccupation de paix principale est à Ottawa, contre les politiques fédérales fermées aux autochtones, à l’environnement et à la paix. Le premier ministre canadien, auteur de ces politiques catastrophiques, plutôt que d’envoyer des Casques bleus en Centrafrique et au Sud-Soudan, vient de lancer des F-18 canadiens énergivores en Pologne, en planifiant des bombardements subséquents en Ukraine, selon l’Ottawa Citizen qui révèle plusieurs scénarios militaristes de M. Harper et de son ministère de la Défense (de l’Offensive?) pour attaquer les populations à majorité musulmanes syriennes, en complicité avec le gouvernement Netanyahu d’Israël!

Amir Maasoumi revient d’une seconde mission de paix en Syrie (Mussalaha ou Réconciliation) avec Mairead Maguire (prix Nobel de la Paix 1976 en Irlande) et avec celle que nous avons reçue à Montréal il y a quatre mois et demi dont nous appuyons la candidature au prix Nobel de la Paix 2014, mère Agnès-Mariam-de-la-Croix : votre contribution annuelle aide à de telles initiatives de paix et nous vous en remercions! Cette guerre dure depuis trois ans au prix de bientôt 200 000 morts et trois millions de réfugiés. Amir a fait preuve de grand courage, une bombe explosant à 20 mètres de son hôtel à Damas, tandis que l’ONU révélait les innombrables cas de torture infligés en Syrie, autant par les sbires d’Assad que par les rebelles islamistes noyautés par des djihadistes internationaux appuyés hélas secrètement par nos gouvernements.

La confrontation des bombes nucléaires, tant dans la flotte russe en Crimée que dans l’aviation turque intégrée à l’OTAN, nous inquiète. Pierre Jasmin participe bientôt à Ottawa à la lutte internationale contre l’armement nucléaire, avec le Réseau canadien pour l’abolition de l’arme nucléaire et Pugwash (sujet de son entrevue pour une émission Second regard, à Radio-Canada dont les APLP ont dénoncé les coupures par Harper).

ARTISTES POUR LA PAIX

Par ailleurs, plusieurs de nos médias ainsi que notre site www.artistespourlapaix.org animé par Valery Latulippe ont rendu compte de notre 14 février (merci à Diane Croteau!). Nous avons récompensé le musicien Serge Lavoie, APLP de l’année 2013, mais aussi trois autres grandes personnalités telles que l’artiste visuelle Dominique Blain, la grande dame de la télévision Fabienne Larouche et à titre posthume, le cinéaste Arthur Lamothe. Des artistes de sa trempe, tels que les regrettés Jean-Louis Roux et Frédéric Back récemment décédés, n’ont pas été remplacés : c’est à vous tous de venir leur succéder par votre engagement aux Artistes pour la Paix! Joyeuses Pâques, fête de la résurrection! Contactez-nous à info@artistespourlapaix.org !

Votre obligée,

Guylaine Maroist, présidente

qui remercie l’inspiration de Pierre pour cette infolettre et celle de Frédéric, ci-dessous

« Je considère comme un privilège d’être membre des Artistes pour la Paix et d’être ainsi associé à un groupe qui répond à un réflexe naturel en lui donnant une dimension d’influence qui puisse faire contrepoids à des pouvoirs capables de tant de gestes primitifs et destructeurs. Je suis réconforté en étant des vôtres, puisque vous représentez les sentiments les plus nobles, les plus valeureux et les seuls pour contrer l’inexplicable instinct de destruction dont l’humanité n’arrive pas à se débarrasser.

C’est avec émotion et reconnaissance que je suis avec vous pour célébrer une autre année d’actions de paix, dans un monde de contradictions, d’envies et de rapacité, où l’amour et la paix sont continuellement à rebâtir en nous, autour de nous et à l’échelle de la planète. L’art pour la paix est un magnifique emblème qui ne connaît pas de frontières ni de repos. Tout le monde cherche éperdument le bonheur et la paix, mais on ne peut les obtenir qu’au prix de la générosité. Vous faites merveilleusement votre part et de façon inspirante, exemplaire!

Amicalement,

Frédéric Back

Artiste pour la Paix (hommage 2010)
Porteur d’eau pour Eau-Secours
Membre du Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire
Officier de l’Ordre du Canada
Officier de l’Ordre du Québec
Officier des Arts et des lettres de France
Oscarisé en 1982 et 1988
Prix du Québec 1991
Prix Jutra 2000
Phénix de l’Environnement 2007

Lettre qu’il fait aussitôt suivre d’un courriel : « Je regrette d’avoir mentionné des glorioles inappropriées… S’il vous plaît, mentionnez – Artiste pour la paix – Eau-secours, car Frédéric comprenait l’urgence d’agir en solidarité internationale.

Esquisse de Frédéric Back

 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets