Evénements du mois

Activités de nos membres










Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Clôture de l’exposition Les créateurs de Paix

Photos : Jean-Pierre Bessette II

bronfman_michel

Brian Bronfman et André Michel

La Biennale Les créateurs de Paix 2019, présentée à l’Écomusée du fier monde depuis le 29 mai, a fermé ses portes après une exposition couronnée de succès. 80 artistes ont participé à cette thématique sur la Paix, attirant plus de 250 personnes au vernissage le 2 juin.

Les visiteurs pouvaient voter pour leur oeuvre préférée. Le dépouillement des votes a été fait ce dimanche après-midi, décidant le ou la récipiendaire du Prix du Public. M. Brian Bronfman, président du Réseau pour la paix et l’harmonie sociale, et André Michel, président des APLP, ont remis le Prix du Public à l’artiste SÜ suzanne fortin pour son oeuvre Fichez-nous la paix, remarquable par sa composition en trois dimensions. Elle se mérite ainsi une bourse de 500 $.

fortin_bronfman_oeuvre

SÜ suzanne fortin devant son oeuvre, en compagnie de Brian Bronfman

Les Artistes pour la Paix adressent toutes leurs félicitations à l’artiste, ainsi qu’à Rose Élise Cialdella, Prix du Jury, et Alison Hamier, Mention spéciale du Jury.

fortin_michel_bronfman

L’artiste SÜ suzanne fortin reçoit le Prix du Public.

On peut d’ailleurs lire le compte-rendu de la journée du vernissage en cliquant ici.

Fortin_suzanne_Fichez-nous la paixL’artiste nous décrit son tableau :

Un drap froissé, son sexe au repos et moi, l’agressée, la meurtrie aux seins mutilés.

Dans la foulée des dénonciations #metoo-#moiaussi, j’ai fait un retour à l’enfance, en un lieu enfoui dans ma mémoire. J’ai déterré de mauvais souvenirs qui crient : “Au secours, nous voulons conjurer les démons, le mauvais sort “.

Incapable d’y aller d’un trait, j’ai mis plusieurs mois à finaliser ce tableau. J’ai apprivoisé le canevas, les pièces à conviction tels le short, la pièce de métal représentant le sexe mâle au repos inséré au plus profond de mon âme, un sein moulé inanimé, l’autre métalloïde et figé, un fermoir muni de dents sales qui court sur la culotte… le drap froissé.

Les couleurs fabriquées, une à une, presque monochromes, éteintes…

Et, vint le courage de terminer le tableau comme un livre dans lequel est écrit le mot fin… une fin sans fin…

 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

20 novembre 2022 : Lettre à la ministre Mélanie Joly : Négociez avec la Russie !
26 septembre 2022 : Événement Nourrir la paix à Rosemont.
17 septembre 2022 : Nettoyage du parc Lucia-Kowaluk pour le Journée internationale du nettoyage de la Terre.
28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets