Evénements du mois

Activités de nos membres










Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Biden bombarde la Syrie : USA are back !

sipri-depenses-2019

Tableau établi par le Stockholm International Peace Research Institute

Pour les généraux, tout problème politique a une « solution » militaire

22morts à la suite des bombardements par deux F15 américains sur la Syrie, proche de la frontière entre l’Irak et le nord-est syrien : c’est le bilan provisoire du retour au pouvoir des Démocrates, dont le premier geste avait été d’augmenter le budget militaire, malgré les objections de Trump, encore président, qui fut désavoué par le Congrès et même le Sénat à majorité républicain [1] .

Les dépenses militaires américaines assurent au Pentagone l’opération de 800 bases militaires U.S. à travers le monde, en extorquant à la population un budget qui excède les dépenses militaires des neuf autres pays les plus armés du monde: Chine, Inde, Russie, Arabie Saoudite, France, Allemagne, Royaume-Uni, Japon et Corée du Sud ! [2]

Les menaces brandies au-dessus des têtes des diverses populations par le complexe militaro-industriel ne devraient-elles pas en faire l’ennemi no 1 de la planète, tant dans sa forme capitaliste occidentale, que dans ses formes communistes en Chine, Russie et Corée du Nord, notamment ? Rappelons tout de même qu’au cours des trois dernières années, les pays de l’OTAN ont dépensé de 16 à 18 fois plus que la Russie, alors que tant d’éditoriaux nous désinforment à ce sujet, quand ils n’appliquent pas une censure totale : par exemple, qui a condamné les bombardements américains dans nos médias ?

Pendant ce temps, on s’accapare des vaccins mondiaux

La superpuissance américaine a franchi cette semaine le cap du demi-million de morts du COVID, faisant en sorte qu’un pays avec 4% de la population mondiale a 50% des décès Covidiens mondiaux ; ironiquement, les USA ont constamment par les bouches de Donald Trump et des sénateurs républicains (et même de Joe Biden, faisant campagne contre les demandes raisonnables de Bernie Sanders et Ocasio-Cortez) vilipendé « la médecine socialiste canadienne ». Rappelons, à titre d’Artistes pour la Paix, que cette dernière fut instaurée par Tommy Douglas, le beau-père de Donald Sutherland, l’acteur canadien qui a incarné le docteur Norman Bethune, l’étranger le plus célébré en Chine pour avoir fondé les médecins aux pieds nus pendant la Longue Marche : chose à rappeler en cette ère de sinophobie galopante ici au Canada, marquée par l’adoption par les parlementaires d’une motion unanimement votée, accusant la Chine de « génocide anti-Ouïghours ».

Le Canada néolibéral des vingt dernières années a appliqué de draconiennes coupures en santé, au Québec notamment, et a favorisé la médecine privée et les pharmaceutiques dont le gouvernement Trudeau a été le client le plus vorace de la planète. Il a accaparé une quantité invraisemblable de vaccins, surtout Pfizer, Moderna, AstraZeneca et même COVAX. Un groupe québécois, l’AHT-Québec, appuie Riccardo Petrella dans ses démarches en appui à l’Organisation Mondiale de la Santé (ONU) pour tenter d’assurer une distribution équitable de vaccins qui seule préviendrait le retour de la pandémie par des variants développés en pays appauvris.

Conclusion antimilitariste

Pendant que les généraux canadiens sont accusés l’un après l’autre d’agressions sexuelles, le ministre de la Défense vétéran de la guerre d’Afghanistan ne désavoue pas l’escalade de coût de ses navires militaires construits par Lockheed Martin/Irving à 77 milliards de $, et ce avant même que le 1er bateau sorte des chantiers en 2031… Pour nos éditorialistes pro-paix (bien sûr, mais anti-anti-militaristes), ces bateaux ne reproduiront jamais le désastre libyen perpétré en 2011 par le commandant canadien qui a dirigé l’attaque aérienne de l’OTAN, devenu ensuite patron… de Lockheed Martin Canada [3].

Un rapport américain inculpe le prince d’Arabie saoudite, Mohammed Ben Salman, dans la mort atroce du journaliste Kashoggi ce qu’avait déjà fait un rapport de l’ONU en juin 2019. Les États-Unis accusent Cuba qui envoie ses médecins à travers le monde pour lutter contre la pandémie de terrorisme, tandis que le Canada continue d’exporter ses blindés ontariens à un prince assassin qui s’en sert pour tuer les Yéménites.


[1] http://www.artistespourlapaix.org/?p=19820 intitulé Le président Trump aurait-il, pour une fois, partiellement raison ?

[2] Merci à une des directrices du SIPRI qui publie le tableau en exergue, Aude Fleurant, PhD de la Faculté de Science politique et de droit de l’UQAM, qui fut dirigée par feu Yves Bélanger avec qui j’ai partagé sa dernière conférence publique qui s’adressait aux grévistes étudiants de 2012 que nous appuyions.

[3] http://www.artistespourlapaix.org/?p=19592 Militarisme. Mon article fut publié en tant que chapitre 55 de l’ouvrage Enjeux et défis du développement international (Presses de l’Université d’Ottawa, août 2019). Je remercie Pierre Beaudet et Abdelhamid Benhmade pour leur attentive supervision.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets