Evénements du mois

Activités de nos membres

Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Réconciliation trahie du néolibéral Trudeau

trudeau_presse

Démonstration de patinage artistique par Justin Trudeau et les Ice Capades ministériels, le 20 février.

L’Aut’Journal du 21 février ainsi que de nombreuses pages web et campagnes de courriels ont relayé l’appel d’étudiantEs de l’UQAM à manifester au métro Saint-Laurent à Montréal; suivant la tradition des vendredis pour le climat de Greta Thunberg, ils ont marché pacifiquement dans les rues de Montréal, rassemblés par une convocation résolument libellée : « soutenons Wet’suwet’en face à la brutalité coloniale de l’État canadien. Armée de fusils d’assaut, la GRC a arrêté vingt-huit personnes militantes Wet’suwet’en depuis le 6 février dernier. Leur crime ? Défendre leurs terres, leurs communautés, leurs lois et leurs coutumes ancestrales menacées par des projets de gazoduc menés par de grandes compagnies pétrolières et gazières. » Ou selon les mots cyniques de Marc-André Cyr, historien politique, en page éditoriale du Devoir du même jour: « Après tout, polluer la terre et le ciel, c’est légal. Même sous un gouvernement qui se prétend écologiste. Et au bout du compte, spolier les terres des nations colonisées, c’est légitime. Même en ces temps de prétendues réconciliations. »

Ayons tous le courage de marcher, crier et écrire en solidarité avec les communautés autochtones privées de simples canalisations qui leur amèneraient l’eau potable, alors que le gouvernement Trudeau « pleure sur leur sort » mais engage des dizaines de milliards de $ pour des pipelines et gazoducs destinés, tôt ou tard, à polluer. Le journal MÉTRO, au matin du 20 février, était un très rare média à publier notre opinion envoyée à M. Trudeau : vous l’avez lue sur notre site avec une liste d’appuis que nous remercions. Parmi eux, de grands noms tels le jeune chef de choeur innu Pascal Côté (« Tinashkumitin!») et l’autochtone infatigable André Dudemaine, directeur des activités culturelles Terres en vues /LandInSight, récipiendaire du PRIX DROITS ET LIBERTÉ 2017 qui nous concocte une 30e édition du Festival international Présence autochtone du 4 au 12 août prochains :

Cher Pierre, j’appuie en mon nom personnel et aussi au nom du c.a. et de toute l’équipe de Terres en vues cette franche et lucide prise de position : merci de  toujours rappeler, avec une courageuse constance qui force l’admiration, que Paix est sœur de Justice.

atwood2

Margaret Atwood

Et un autre appui extraordinaire nous est venu du fin fond de l’Australie, celui de Margaret Atwood, rejointe là-bas par mon courriel. Tout a été dit sur l’écrivaine célébrée dans le monde entier dont l’œuvre Les testaments récompensée il y a quelques mois par l’impressionnant Booker Prize représente la suite attendue pendant 34 ans de la Servante écarlate. Ses habits rouges, mis à la mode par la série télévisée à succès Handmaid’s tale, ont servi de façon éclatante lors des premières manifestations de femmes en janvier 2017 contre la victoire de Donald Trump. À 80 ans bien sonnés, Margaret nous montre encore le chemin de l’engagement courageux, comme elle nous a raconté avoir subi les foudres des partisans de l’ordre établi en 1990, lorsqu’elle avait eu le culot, comme nous, de se solidariser avec les Mohawks de Kanesatake !

Remercions nos propres écrivains Monique Proulx et Yvon Rivard, nos chanteurs engagés Norman Raymond et domlebo, nos ex-présidents André Michel et Guylaine Maroist, l’écologiste et APLP2012 Dominic Champagne, le philosophe émérite thuriféraire de Thierry Hentsch, Georges Leroux, « les vieux » de 1980 Martin Duckworth, Dimitri Roussopoulos et Gilles Marsolais, les féministes Marguerite Bilodeau, Marjorie Walter, Pascale Camirand, Louise Prescott, Louise Royer et Izabella Marengo autrice, l’une des premières à dénoncer le mépris de la GRC envers l’installation wet’suwet’en de robes écarlates.

robes_rouges_wetsuweten

On reste bouche bée devant la duplicité des Conservateurs qui profitent de la crise pour vanter le capitalisme « constructif  pétrolier» contre la contestation qu’on accuse de tous les maux, sans égard aux vraies causes de la spoliation des victimes du colonialisme. Le gouvernement libéral ment sur le soi-disant retrait de la GRC HORS du territoire des Wet’suwet’en, non constaté par leurs Chefs Héréditaires. Et on glisse dans un simple entrefilet le FAIT MAJEUR ET HEUREUX de voir trois chefs de partis d’opposition endosser notre rejet de l’extension du pipeline Trans Mountain au coût de 12, 6 milliards ; on admire parmi eux le chef du BLOC, Yves-François Blanchet, qui maintient le cap d’exiger nos deux conditions majeures de paix : retirer la GRC et les travailleurs de la Coastal Gas Link du territoire wet’suwet’en ! Et on est déçus de voir les populistes de la CAQ et du Parti Québécois s’acoquiner avec les shérifs premiers ministres des autres provinces et avec Andrew Scheer (quand ce n’est pas un Luc Lavoie qui réclame un peloton d’exécution) pour exiger de Trudeau qu’il démontre du « leadership » et prononce « une échéance », comme dit Legault qui n’ose même pas dire « ultimatum », par political correctness ayant la pudeur d’exprimer le sombre fond de sa pensée autoritaire.

Signons en grand nombre la pétition Solidarité avec la nation Wet’suwet’en.

2 Commentaires

  1. 24 février 2020    

    Merci beaucoup pour cette initiative de solidarité avec la nation Wet’suwet’en

  2. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    25 février 2020    

    English translation thanks to Nancy Brown
    On Feb. 21, 2020, L’Aut’Journal passed on the Université du Québec à Montréal students’ call for a demonstration at the Saint-Laurent metro station in Montreal. Following Greta Thunberg’s Fridays for the climate tradition, the protesters marched peacefully through the streets of Montreal, united by a resolutely-worded statement: « Let us support Wet’suwet’en’ against Canadian colonial brutality. Armed with assault rifles, the RCMP have arrested 28 Wet’suwet’en activists since February 6. Their crime? Defending their lands, their communities, their laws and their ancestral customs threatened by a gas pipeline project being carried out by a large gas company « . Or, in the cynical words of Marc-André Cyr, political historian, on the editorial page on Le Devoir on the same day: « After all, polluting the earth and the sky is legal. Even under a government that claims to be an environmentalist. And at the end of the day, robbing the lands of the colonized nations is legitimate. Even in these times of so-called reconciliations.  »
    Let us all have the courage to walk, shout, and write in solidarity with the indigenous communities deprived of simple pipes that would bring them drinking water, while Prime minister Trudeau « sheds tears for their fate » while wasting tens of billions of dollars for pipelines bound to pollute sooner or later. The Métro newspaper, on the morning of Feb. 20, was a very rare medium to publish our opinion sent to Mr. Trudeau: you read it on our site with a list of supporters who we thank. Among them, names such as the young Innu choir director Pascal Côté (“Tinashkumitin!”) and the indefatigable native André Dudemaine, director of cultural activities LandInSight, recipient of the 2017 RIGHTS AND FREEDOM AWARD who is preparing a 30th edition of the International Indigenous Presence Festival from August 4 to 12:
    Dear Pierre, in my name and also on behalf of the administration board and the whole team of Terres en vue/Land in Sight, I support this frank and lucid position: thank you for always remembering, with a courageous constancy that commands admiration, that Peace is sister of Justice.
    Another extraordinary support came to us from faraway Australia, where Margaret Atwood was contacted by email. Everything has been said about the world-famous writer whose work The Testaments, which won the impressive Booker Prize a few months ago, represents the 34 year long-awaited continuation of la Servante écarlate. Her red clothes, made fashionable by the hit television series Handmaid’s Tale, were used in a spectacular fashion during the Jan. 2017 enormous women’s protests against Donald Trump’s victory. At the age of 80, Margaret is still showing us the way with her courageous commitments, since she also suffered the wrath of law & order partisans in 1990 when she had the nerve, like us, to show solidarity with the Kanesatake Mohawks!
    Let us thank our writers Monique Proulx and Yvon Rivard, our committed singers Norman Raymond and domlebo, APLP ex-presidents André Michel and Guylaine Maroist, our webmaster Christian P. Morin, the ecologist and APLP artist of the year 2012 Dominic Champagne, the philosophers Claudio Zanchettin and Georges Leroux, « the old guard » from 1990 Martin Duckworth, Dimitri Roussopoulos and Gilles Marsolais, feminists Nancy K. Brown, Marguerite Bilodeau, Marjorie Walter, Pascale Camirand, Louise Prescott, Louise Royer and Izabella Marengo, the author who denounced the RCMP contempt toward the Wet’suwet’en installation of scarlet robes shown in the photo adorning her article .
    We are speechless in front of the duplicity of the Conservatives who are taking advantage of the crisis to praise « constructive oil » capitalism against the protest that they accuse of all evils, without regard to the real victims of colonialist spoliation. The Liberal government is lying about the so-called withdrawal of the RCMP from Wet’suwet’en territory, unobserved by the hereditary chiefs. At the same time, the media ignore the MAJOR AND HAPPY NEWS that three leaders of opposition parties endorsed our rejection of the extension of the Trans Mountain pipeline at the cost of $12.6 billion; among them, the head of the Bloc, Yves-François Blanchet, who remains steadfastly on course to demand our two major conditions which would restore peaceful railway activities: withdraw the RCMP and the workers of the Coastal Gas Link from Wet’suwet’en territory! We are also very disappointed to see the populists in the CAQ and the Parti Québécois parties team up with the sheriff-premiers of the other provinces and with Andrew Scheer (when it is not a Luc Lavoie suggesting a firing squad!). They all demand of Trudeau that he demonstrate “leadership” and pronounce “a deadline”, as Legault says, not even daring to say “ultimatum”, out of political correctness and shame to express the dark background of his authoritarian thought. Sign the following petition in large numbers:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

18 février 2020 : Lettre au Premier ministre sur Wet'suwet'en.
27 janvier 2020 : Message au Premier ministre sur les déchets nucléaires.
25 janvier 2020 : Manifestation Non à la guerre contre l'Iran.
25 novembre 2019 : Lettre à l'Honorable F.-P. Champagne.
4 novembre 2019 : Lettre au Parlement sur le Chili.
10 octobre 2019 : Soirée du Serment de l'Humanité.
21 septembre 2019 : Le 5 à 7 pour la Paix, spectacle au Lion d'Or.
2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets