Evénements du mois

Activités de nos membres

Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Kanesatake il y a 30 ans – Wet’suwet’en aujourd’hui

Prise de position communiquée au Très honorable Justin Trudeau

Par Pierre Jasmin, le 18 février 8h du matin

Le 11 juillet 1990, présidant les Artistes pour la Paix avec le soutien au C.A. des Alanis O’Bomsawin, Dimitri Roussopoulos, Gilles Marsolais et Arthur Lamothe, ainsi que de Simonne Monet-Chartrand, Myra Cree, Monique Giroux et la Ligue des Droits et Libertés, nous avons dû payer une annonce dans Le Devoir pour contrer la propagande quasi-unanime accusant les Mohawks de Kanesatake et rectifier que leur pinède écologique avait été envahie par la Sûreté du Québec pour forcer la construction d’un… golf.

Il y a une semaine, les APLP écrivaient deux articles, le premier sous ma plume, pour encore une fois rectifier les faits, cette fois en faveur de la Nation wet’suwet’en envahie par la Gendarmerie Royale du Canada pour y forcer la construction d’un gazoduc.

Si M. Trudeau doit être appuyé dans sa recherche d’une solution paisible contre les fans de John Wayne l’appelant à massacrer des Indiens, on ne lui pardonnera pas de passer à côté de la très simple solution : qu’il retire en un premier temps la GRC et les travailleurs de la Coastal Gas Link du territoire défendu par les Chefs Héréditaires, les barricades seront rapidement levées et l’activité économique ferroviaire reprendra aussitôt. En un deuxième temps, qu’il entreprenne des négociations comme celles qui viennent d’aboutir pour un nouveau projet minier entre la Nation Crie et le gouvernement du Québec, ayant signé ensemble la Paix des Braves, avec Bernard Landry et Ted Moses en février 2002.

S’il écoute ses ministres guerriers et s’entête à investir $12,6 milliards de nos impôts dans un projet pétrolier dommageable pour la planète auquel s’opposent le GIEC – ONU [1] et son ex-ministre de la Justice, la députée autochtone Jody Wilson-Raybould, le Premier ministre sera tenu seul responsable du blocage et des manifestations pancanadiennes.

jasmin_sign

 

 

 

 

 

 

Pierre Jasmin,
Artiste pour la Paix honoraire,
Co-président d’honneur du Mouvement Québécois pour la Paix.
(Médaille d’or du Ministre de l’Éducation en 1970 à l’université McGill, dont des étudiants ont manifesté en solidarité avec les wet’suwet’en rue Sherbrooke hier : je les en félicite !)

Lettre déjà approuvée par :
Nancy Brown, Mouvement Québécois pour la Paix et Amnistie internationale
Pascale Camirand, philosophe éthicienne féministe, Sherbrooke
Guylaine Maroist, ex-présidente des APLP, cinéaste
Claudio Zanchettin, philosophe
Robert Duchesne, Trois-Rivières
Marjorie Walter, chef de chœur et enseignante
Marguerite Bilodeau, mémé déchaînée
Louise Royer, Directrice, Office de la pastorale sociale Église catholique Montréal
André Michel, président sortant APLP
Martin Duckworth, Prix du Québec cinéma
Dimitri Roussopoulos, éditeur Black Rose Books
Izabella Marengo, vice-présidente APLP
Christian Morin, membre du C.A. des APLP
Dominic Champagne, APLP 2011, co-auteur du Pacte, « avec plaisir mon cher Pierre, mille mercis »
Georges Leroux, philosophe émérite UQAM: « Cher Pierre, j’appuie ta position, la seule possible, merci de la porter dans la confusion ambiante. Ton intervention est forte. Amitiés. »
Pascal Côté, chef d’orchestre, « Bravo Pierre ! Tineshkumitin »
Monique Proulx, écrivaine, « Oui, je l’appuie! »
Gilles Marsolais, ancien secrétaire APLP. « Bravo Pierre pour cette très juste position. Bien sûr que j’approuve ta lettre et que j’aurais plaisir à la cosigner ».
Margaret Atwood : « Hello Pierre, I am in Australia so cannot follow this very very closely, but you are right. I too supported the Mohawks re-oka and got some amazing push back. »
Jocelyne Delage, journaliste et écrivain : « Tout à fait d’accord avec toi Pierre. Merci ! »
Louise Prescott, peintre, qui appuie par facebook.
André Dudemaine, Directeur des activités culturelles, Terres en vues/LandInSight : « J’appuie en mon nom personnel et aussi  au nom du c.a. et de toute l’équipe de Terres en vues. Merci pour cette franche et lucide prise de position : merci de toujours rappeler,  avec une courageuse constance qui force l’admiration,  que Paix est sœur de Justice. »
domlebo, ex-président des APLP : J’appuie totalement bien entendu !!! impeccable. bravo et merci. c’est clair, c’est bien construit, ça va droit au but. et ça nomme un chat un chat. au plaisir de collaborer, en attendant, je vais aller voir ce qui se passe sur la voie ferrée ici à saint-lambert !


[1] Groupe intergouvernemental de 1200 experts climatiques du monde entier

2 Commentaires

  1. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    19 février 2020    

    Pour éviter que les shérifs provinciaux nous ramènent un demi-siècle en arrière dans le traitement des Premières Nations, prière de faire circuler notre prise de position que voici en anglais (merci à Robin Collins et à Michel Duguay):
    On July 11, 1990, while presiding over the Artists for Peace Board Directors Alanis O’Bomsawin, Dimitri Roussopoulos, Gilles Marsolais and Arthur Lamothe, together with Simonne Monet-Chartrand, Myra Cree, Monique Giroux, Richard Séguin and the League of Rights and Freedoms, we had to purchase an ad in Le Devoir to counter the almost unanimous propaganda against the Kanesatake Mohawks. We wanted to inform the public about their ecological pine forest which had been invaded by the Sûreté du Québec to force the construction of a… golf course.
    A week ago, the APLPs wrote two articles to once again present the facts, this time in favor of the Wet’suwet’en Nation whose territory was brutally invaded by the Royal Canadian Mounted Police to force construction of a gas pipeline.

    Mr. Trudeau is of course to be supported in his quest for a peaceful solution — against John Wayne fans calling for him to massacre Indians! — but he will not be forgiven for missing the very simple solution that we propose: Firstly, to withdraw the RCMP and the workers of the Coastal Gas Link from the territory defended by the Hereditary Chiefs; the barricades will be quickly lifted in all Canada and economic activity in the rail industry will resume. Secondly, to enter into serious negotiations like those that have just ended for a mining project between the Cree Nation and the government of Quebec (these two parties having together signed the famous Paix des Braves, with Bernard Landry and Ted Moses, in February 2002).
    If Trudeau listens to his warrior ministers and stubbornly invests $12.6 billion of our taxes in a damaging planet-wide sand bituminous oil project which the IPCC opposes, as did his ex-Minister of Justice, Indigenous MP Jody Wilson-Raybould, the Prime Minister will be held solely responsible for the further railroad blockades and pan-Canadian demonstrations.
    Pierre Jasmin, honorary artist for peace, honorary co-president of the Quebec Peace Movement (Gold medal from the Minister of Education in 1970 at McGill University, whose students yesterday demonstrated in solidarity with the wet’suwet’ens on Sherbrooke Street: our congratulations!)

    Letter approved one hour later by Dominic Champagne APLP 2011 (the Pact), by André Michel, outgoing president, and by filmmakers Martin Duckworth & Guylaine Maroist.

  2. Jocelyne Delage Jocelyne Delage
    20 février 2020    

    Tout à fait d’accord avec toi Pierre.
    Merci !
    Jocelyne Delage
    Journaliste et écrivain

Nos actions récentes

20 mai 2020 : Lettre ouverte - le Canada ne mérite pas de siège au Conseil de sécurité.
13 avril 2020 : Lettre à Justin Trudeau : Levons les sanctions !
10 avril 2020 : Lettre du Groupe des 78 : Habileté diplomatique requise pour une intervention urgente
7 avril 2020 : Lettre au Premier ministre Trudeau sur NUMISMA
18 février 2020 : Lettre au Premier ministre sur Wet'suwet'en.
27 janvier 2020 : Message au Premier ministre sur les déchets nucléaires.
25 janvier 2020 : Manifestation Non à la guerre contre l'Iran.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets