Evénements du mois

Activités de nos membres







Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Le Dr Mukwege, prix Nobel, de passage à Montréal

mukwegeLe docteur Mukwege vient de recevoir de l’Université de Montréal un doctorat honorifique et plus important encore, la promesse d’une collaboration de l’université avec les Médecins sans Frontières et autre personnel de la santé assez courageux pour se rendre au Congo, mais pas seulement : le groupe Hygeia, dirigé par la professeure Marie Hatem de l’École de Santé publique, mettra à contribution pour une action internationale cinq facultés de l’UdeM (médecine, sciences infirmières, droit, arts et lettres, économie).

Le docteur Mukwege est venu susciter avant tout une prise de conscience mondiale que « la violence sexuelle n’est pas une question féministe, mais une question humaniste. Il ne faut jamais considérer les viols comme culturels ou loin de nous. En l’absence de l’État, ce sont les femmes et les enfants qui paient le lourd prix », a rappelé le chirurgien qui a soigné, selon la journaliste Isabelle Paré, plus de 54 000 femmes dont les appareils génitaux ont été sauvagement mutilés en son Congo natal. Le pays est en proie aux prédateurs venus aussi de pays voisins dont le Rwanda de Kagamé, à l’affût au Kivu du coltan, matière première de nos téléphones intelligents. Et en matière de viols, soulignons que le Canada n’est pas à l’abri comme en témoigne l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

 

Le Dr Mukwege ouvre le Forum mondial sur la paix à Caen

Notre amie Louise Vandelac nous a fait parvenir l’information cruciale que Dr Mukwege avait ouvert le Forum mondial sur la paix du 4 juin par un discours courageux RÉALISTE, n’en déplaise à ceux qui écrivent les titres des articles au Monde.

Deux extraits de l’article d’Annick Cogean paru dans Le Monde :

Denis Mukwege ouvre le Forum mondial sur la paix par un discours alarmiste

C’est par un discours puissant et alarmiste que le docteur congolais Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, a ouvert le Forum mondial sur la paix organisé à Caen, mardi 4 juin, par la région Normandie à la veille des célébrations du 75e anniversaire du Débarquement. Un discours dont la gravité a teinté l’ensemble des débats qui ont suivi et dont les idées se retrouvent dans un Manifeste pour la paix, co-rédigé par quatre Nobel exceptionnellement réunis à Caen (M. Mukwege, l’Américaine Jody Williams, l’Egyptien Mohammed ElBaradei et la Libérienne Leymah Gbowee) et désormais proposé à la signature dans le monde entier. (…)

Il conclut par une supplique aux habitants des pays en paix et en démocratie : « Travaillez chaque jour pour les préserver et les nourrir ! N’attendez pas de les perdre pour vous investir à les récupérer ! » Enfin, à quelques heures de l’arrivée en Normandie de nombreux chefs d’Etat et notamment du président Donald Trump, le docteur congolais insiste : «Avant qu’il ne soit trop tard, refusons toute forme d’indulgence à l’égard du racisme et du sexisme; et mobilisons-nous contre un projet de société liberticide qui cherche à imposer le mensonge et la haine au service de l’oppression et de l’autoritarisme. »

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

La boutique virtuelle APLP



Nos actions récentes

2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets