Evénements du mois

Activités de nos membres






Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Volet 2 : Installation d’art numérique collective et itinérante

xlogo_colombe_lys_final_2web

VOLET 2 : une installation collective et itinérante d’art numérique

À partir de toutes les œuvres sélectionnées au Volet 1 pour chacune des municipalités, un groupe d’artistes en art numérique désigné par les APLP réalisera l’installation en ayant pour mandat de créer une œuvre multidisciplinaire intégrant musique, art visuel, art numérique, chanson, poésie, etc. Les artistes dont les œuvres auront été sélectionnées pour intégrer la plateforme recevront un cachet lors des diffusions. Une captation, un enregistrement ou une photographie de l’œuvre choisie pourra être produite au frais des APLP, selon les exigences de la création numérique.

Rejoindre un large public afin de partager une réflexion artistique sur le thème universel de la paix est le mandat visé par la création de cette installation numérique. Elle sera offerte à tous les villages, villes, arrondissements et réserves autochtones du Québec qui seront intéressés à recevoir le projet moyennant des coûts établis au prorata du nombre d’habitants.

Description pour la promotion et la diffusion du projet

48-samian

Photo : Jacques Dupont

Chaque village, ville, arrondissement et réserve autochtone du Québec qui se prévaudrait de l’installation d’art numérique aura à en assumer la promotion. Ces différentes communautés auront le loisir de jumeler l’événement à une autre activité citoyenne de leur choix en privilégiant un rapprochement entre les maires et leurs jeunes artistes. Lors de l’événement, on pourra entendre une chanson rassembleuse écrite et interprétée par notre porte-parole, le chanteur rappeur comédien et photographe Samian. La pièce sera également intégrée à la présentation de l’œuvre numérique.

Pour sa diffusion itinérante, l’installation profitera d’un chapiteau mobile de fabrication durable et spécifiquement adapté à l’art numérique ainsi qu’aux normes sanitaires en vigueur. Le chapiteau de 40 pi x 40 pi (12,2 m x 12,2 m) pourra recevoir cinquante personnes à la fois pour une période de 15 minutes à 20 minutes. Plusieurs options de durées seront proposées selon la densité de population des communautés hôtesses de l’événement.

Engagements et responsabilités des villages, villes, arrondissements et réserves autochtones du Québec

Nous n’avons pas pour le moment le montant des coûts associés aux différentes durées de présentation de l’installation d’art numérique qui sera offerte aux villes, villages, arrondissements et réserves du Québec.

Nous attendons de connaître les noms des commanditaires qui seront impliqués dans le projet et les montants des diverses subventions qui nous seront accordées.

  • S’inscrire et signer une lettre d’intérêt avec les APLP après avoir pris connaissance des divers engagements, responsabilités et coûts.
  • S’inscrire, signer un contrat avec les APLP et accepter les divers engagements,
    responsabilités et coûts s’y rattachant. Un dépôt de 25 % sera exigé au départ.
  • Promouvoir l’événement, en assurer la sécurité et gérer son personnel d’accueil.
  • Prévoir un espace plat et adéquat pour l’installation du chapiteau de 40 pi x 40 pi avec électricité et installations sanitaires fournis. Prendre en considération l’acoustique dans le choix de l’installation (son d’ambiance et musique). Un devis technique suivra.
  • L’événement sera gratuit pour la population et les communautés pourront faire appel à des commanditaires locaux.
  • Un village, une ville, un arrondissement ou une réserve autochtone qui n’aurait pas participé au Volet 1 Plateforme numérique pourra, sans restrictions, recevoir l’installation d’art numérique.
  • Afin de bien coordonner la tournée et pour en rationaliser les coûts, une trajectoire par régions avec calendrier sera proposée aux villages, villes, arrondissements et réserves intéressés à recevoir l’événement. Les dates de début sont prévues pour mai 2023.

 

Les objectifs du projet pour les artistes émergents, le secteur des arts et les municipalités

  • La tournée de l’installation d’art numérique itinérante permettra aux jeunes artistes émergents qui auront été choisis d’être reconnus et rémunérés.
  • Ce projet participatif en art numérique cherche à favoriser une proximité avec toutes les communautés désireuses d’y participer. Un accès facile. Cette activité tient compte des capacités financières des communautés au prorata des densités de population et contribue ainsi à la démocratisation et à la transformation du secteur des arts et des nouveaux enjeux pour son avenir.
  • Par la valorisation d’une culture participative de proximité et par des actions créatives dans les communautés, le projet permet un rapprochement entre les maires, leurs citoyens et leur jeunesse artistique.
  • Accroissement de la vitalité des communautés en établissant des réseaux, des partenariats et des modèles de gestion culturelle basés sur une économie collaborative.
  • Développer un partenariat avec un établissement scolaire ou une entreprise en ingénierie durable pour la création d’un chapiteau mobile adapté au numérique pouvant recevoir une cinquantaine de spectateurs, en respectant les normes sanitaires en vigueur.

 

Exemples d’installations d’art numérique

Oasis immersion au Palais des Congrès de Montréal et
Imagine Monet à Arsenal art contemporain à Montréal

oasis et monet


* Communautés régies par des revendications territoriales ou des accords d’autonomie gouvernementale du Québec

Lettre d’intérêt

Lettre d’intérêt* pour les villages, villes, arrondissements ou réserves autochtones**
Volet 2 du projet À CHAQUE MAIRE, SON ARTISTE POUR LA PAIX : Installation
collective et itinérante d’art numérique

L’installation sera offerte à tous les villages, villes, arrondissements et réserves autochtones du Québec, même si elles n’ont pas participé au Volet 1 du projet : plateforme numérique. Moyennant des coûts établis au prorata du nombre d’habitants, les municipalités qui s’inscriront signeront une entente avec les APLP pour recevoir l’installation d’art numérique. La promotion et l’encadrement d’accueil de l’événement seront sous la responsabilité des municipalités.

Téléchargez la lettre d’intérêt en cliquant ici (format PDF).

Ou remplissez le formulaire ci-dessous.


Nous vous ferons parvenir un contrat et une facture au moment opportun.


* Cette lettre ne vous engage pas. Vous pourrez vous retirer du projet d’ici la réception de la facture et du contrat énonçant vos particularités.


Louise Marie Beauchamp, chargée de projet
lmbeauchamp@artistespourlapaix.org
T. 514 892–5563

 

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets