Skip to main content

Paix et dividendes autochtones

Le 5 mars au soir, les Wet’suwet’en d’Unistoten en Colombie Britannique, les Micmacs de Listuguj et les Mohawks de Kanawake au Québec, ces derniers avec feux d’artifice, fêtaient la paix en levant leurs barricades. C’est une réelle victoire de la paix, due en partie à la patience tranquille du Premier ministre Trudeau qui jusqu’à avant-hier, affirmait sans broncher contre les requêtes angoissées de François Legault, qu’il n’était pas question d’utiliser l’armée contre des civils, rachetant ainsi l’erreur de son père en 1970.

Ultimatum pour la Paix

Les autochtones ont raison dans leurs revendications. Pourquoi ? 1- Vous souvenez-vous qu’en 1920 et plus, des centaines d’enfants ont été enlevés, volés de leurs parents et placés dans des orphelinats où leur langue et leur culture ont été bafouées. C’était criminel et les conséquences se font encore sentir. C’était gouverné par des politiciens racistes. 2- Il n’y a […]

Réconciliation trahie du néolibéral Trudeau

L’Aut’Journal du 21 février a relayé l’appel d’étudiantEs de l’UQAM à manifester au métro Saint-Laurent à Montréal; suivant la tradition des vendredis pour le climat de Greta Thunberg, ils ont marché pacifiquement dans les rues de Montréal, rassemblés par une convocation résolument libellée : « soutenons Wet’suwet’en face à la brutalité coloniale de l’État canadien ».

Solidarité internationale avec Wet’suwet’en

Alignés le 10 février le long de la rue principale de Sherbrooke (portant encore le nom rétrograde de King), nous étions environ soixante-quinze manifestants, rassemblés à la dernière minute, à exprimer notre solidarité avec les Chefs héréditaires Wet’suwet’en, à l’appel de l’Indigenous Cultural Alliance de l’Université Bishop’s et du collectif Solidarité sans frontières-Sherbrooke.

Rue Amherst

Depuis plusieurs années en tant qu’Artiste pour la Paix, André Michel, le peintre des amérindiens, manifeste régulièrement et pacifiquement avec des amis dans les rues de Montréal pour le changement de nom de la rue Amherst. Avec une perche ils recouvrent le nom d’Amherst sur les panneaux, par celui de Pontiac… aujourd’hui on pourrait l’appeler, la rue de la Réconciliation…

Victoire du bon sens et de la détermination

Le 24 novembre dernier, le président des Artistes pour la Paix Daniel Gingras écrivait une lettre au premier ministre Philippe Couillard, grâce à un modèle soumis par un membre de notre conseil d’administration, André Michel. Jusqu’à la fin janvier, ce créateur du seul centre d’arts autochtones hors réserve au Québec, sera occupé à dessiner et à peindre dans une communauté autochtone au Costa-Rica.

Racisme systémique

Sous les feux de la rampe, les porte-parole des partis politiques (exception faite de Québec Solidaire) estiment qu’ils ne voient pas nécessairement un racisme systémique à l’égard des citoyens et citoyennes des Premières nations. Ces positions me semblent un peu saugrenues, car ce type de discrimination crève les yeux. Certes, il s’agit d’une question complexe et les perceptions sont multiples, mais tout permet de croire que le racisme systémique est devenu tellement banalisé qu’on ne le voit plus.

Lettre au Premier ministre Philippe Couillard

Objet : demande d’une commission d’enquête chargée de mener une enquête systémique sur les pratiques policières à l’égard des Autochtones
Monsieur le Premier ministre,
Au terme du processus d’enquête criminelle sur des allégations visant des policiers de la SQ à l’encontre de femmes autochtones de Val-d’Or et d’ailleurs, seules deux accusations ont été portées, aucune ne concerne le dossier de Val d’Or. Or, l’Observatrice indépendante, Fannie Lafontaine, et les procureur-e-s du Directeur des poursuites criminelles et pénales ont tenu à préciser que la décision de ne pas poursuivre ne signifie pas que les événements allégués ne se sont pas produits.

Contre la loi 106 : le Front Commun pour la transition énergétique

Comme notre article Coderre vs TransCanada l’expliquait, une conférence de presse dimanche le 18 septembre a demandé au gouvernement de Philippe Couillard de larguer le chapitre sur les hydrocarbures de son projet de loi 106. Le Front Commun pour la transition énergétique a tenu le dimanche 18 septembre, une conférence de presse où une très large coalition a réitéré sa demande au gouvernement Couillard de scinder le projet de loi 106 avant son adoption imminente lors de la rentrée parlementaire.

Le Nunavik, en film et en bande dessinée

« Pour que VOUS puissiez vous tenir debout » (le titre traduit de l’inuktituk), il a fallu le combat acharné de onze activistes, clame ce film engagé du réalisateur Olé Gjerstad, d’origine norvégienne mais établi depuis longtemps au Canada où sa spécialité de tourner dans le Grand Nord a fait sa solide réputation. Anthropologue de formation et ami de Martin Duckworth (Artiste pour la Paix 2002 et Prix du Québec 2015), le documentariste présentait son film en première dans sa version française, alors qu’il arrivait de Kuujjak où en deux jours, quatre projections à l’auditoire rempli avaient attiré presque toute la population du village qui s’est ralliée au film.

Lettre à la ministre des Affaires autochtones

Madame la ministre,

Les Artistes pour la Paix tiennent à vous féliciter pour votre intervention devant l’Organisation des Nations Unies le 10 mai dernier, lors de laquelle vous avez proclamé que le Canada adhérait entièrement à la Déclaration sur les Droits des peuples autochtones. C’est un grand pas en avant dans l’amélioration des relations entre les nations, donc pour la paix, et d’autant plus important qu’il survient dans un contexte où les défis dans ce domaine sont nombreux.

Énergie Est : ¡ No Pasaran !

Les Artistes pour la paix tiennent à se joindre au mouvement de protestation contre le projet Énergie Est de transport du pétrole lourd en provenance des sables bitumineux de l’Alberta, puisqu’il constitue sous plusieurs angles une atteinte directe à la paix sociale et à la paix entre les peuples du monde. Puisque cette atteinte à la paix interpelle directement l’engagement et la mission des APLP, nous souhaitons attirer l’attention de la Commission d’examen du BAPE sur cette problématique, et cela tant sur le plan environnemental, humain que géopolitique.
Mise à jour le 22 avril – Aussitôt publié, notre document dont nous sommes très fiers est devenu périmé avec l’annonce de la suspension des audiences du BAPE.

Trois messages politiques d’actualité

Solidarité amérindienne, oui à Ban Ki-moon & Coderre, non au pipeline.
Lors d’une cérémonie le 15 février célébrant trois artistes pour la paix, Samian, Michel Rivard et feue Hélène Monette, cérémonie que TVA a choisie comme « la bonne nouvelle du jour », trois grands messages de paix se sont distingués. Car les artistes peuvent changer le monde, nous en sommes absolument convaincus ! L’art et la culture sont des armes de construction massive.