Evénements du mois

Activités de nos membres









Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Discours de nos chefs de partis

chefs_partis_2

Discours discordants

Après 612 millions de $ de dépenses gouvernementales, le résultat électoral a apporté un statu quo que chacun des partis déplore, confirmant ainsi notre bulletin où tous recevaient la note d’échec.

Les plus grands perdants sont les deux leaders qui ont offert les discours les plus pugnaces de la soirée : Erin O’Toole dont le parti a pourtant gagné le plus grand nombre de votes (plus du tiers) et même Maxime Bernier saluait que son mouvement avait triplé ses adhérents (n’oublions pas que les votes se traduisent en plus d’argent) et qu’il résistera dans la rue, vu qu’il n’a remporté aucune circonscription.

Quant à Annamie Paul, elle a fortement contribué à la déconfiture des Verts qui ont perdu les deux tiers des votes engrangés en 2019, entre autres selon Daniel Green par ses prises de position racistes envers les Québécois (voir notre compte-rendu du débat anglophone).

Discours conciliants

Saluons tout de même les discours conciliants des chefs des Parti libéral, NPD et Bloc Québécois qui promettent de lutter ensemble

  • contre la COVID, sans mentionner toutefois l’urgence édictée par l’Organisation Mondiale de la Santé de vacciner non seulement les habitants des pays riches, mais ceux de toute la planète, sinon nous serons enterrés par les variants;
  • contre les armes à feu, avec encore des mesurettes peu conséquentes;
  • pour des garderies qui verraient le ROC rattraper le Québec de Pauline Marois;
  • contre le réchauffement climatique : le statut minoritaire de Trudeau est une excellente nouvelle pour les opposants aux pipelines et gazoducs, comme la défaite d’Erin O’Toole auquel s’était allié François Legault pour les opposants au 3e lien; heureusement, il y a le contrat d’exportation d’électricité d’Hydro-Québec…

 

Peut-on espérer que la nouvelle humilité des trois chefs « progressistes » + Elizabeth May entraînera une draconienne remise en question de leur opposition à l’ONU, à ses casques Bleus, à ses campagnes de désarmement y compris nucléaire, aux positions pro-palestiniennes de son assemblée générale ? Qu’elle remette en question leur agressivité sinophobe qui garde Meng Wanzhou prisonnière et leur opposition au Venezuela avec le ridicule Groupe de Lima, les acquisitions d’armes agressives comme les bateaux de guerre armés de missiles Irving/Lockheed Martin, les projets d’achats de chasseurs bombardiers de type F-35 et autres dépenses astronomiques en vue d’un illusoire bouclier anti-missiles ?

L’Iran (l’Afghanistan y songe) vient de se joindre à l’Organisation de coopération de Shanghai afin de se soustraire à l’agressivité de l’OTAN, d’Israël et de l’Arabie saoudite et remettre sur les rails l’entente JCPoA. Peut-on regarder cette nouvelle réalité géopolitique en face ? Enfin, un nouveau Canada plus humble saura-t-il tirer les leçons nécessaires de ses dévastations militaires en Libye, au Moyen-Orient et en Agonisthan ?

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

17 septembre 2022 : Nettoyage du parc Lucia-Kowaluk pour le Journée internationale du nettoyage de la Terre.
28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets