Evénements du mois

Activités de nos membres










Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Délégations Métis et Autochtones à Rome

cassidy_caron

La présidente du Ralliement national des Métis, Cassidy Caron, porte fièrement la veste fabriquée par le Métis Mitch Case juste avant d’aller rencontrer le pape. Photo : Marie-Laure Josselin/Radio-Canada

Le 27 mars 2022, premier de quatre jours de représentations autochtones au Vatican, une délégation métis a ouvert le chemin de la réconciliation et du pardon. Plutôt que de venir les armes à la main, deux violoneux ouvraient la marche pour la présidente du Ralliement national des métis Cassidy Caron portant une veste traditionnelle Giiweyendam brodée et, dans les mains de l’artisan Mitch Case des mocassins brodés offerts en cadeau au pape. Trois survivants aînés ayant fréquenté des pensionnats canadiens, Angie Crerar, 85 ans, Anne LeFleaur, 79 ans et Emile Janiver [Janvier imprononçable en anglais], 74 ans, ont invité le pape à parcourir dans leurs pas le long chemin qui reste à parcourir avant qu’ils/elles lui pardonnent ce que l’Église de mentalité colonialiste leur avait malheureusement infligé. Pour les Artistes pour la Paix, cette ouverture faite d’art et d’artisanat représente un symbole fort qui devrait inspirer les nations du monde dans leurs délégations diplomatiques et autres.

On a invité le pape sur notre chemin de vérité de justice et de guérison. Les mocassins ont une forte signification dans la culture métisse, car ils représentent la connexion à la terre, mais aussi le fait qu’ils marchent sur les pas de leurs ancêtres, a justement écrit la journaliste Marie-Laure Josselin de Radio-Canada. Elle a ajouté : Le pape rencontre actuellement la délégation Inuit Tapiriit Kanatam. Jeudi, ce sera le tour des Premières Nations et une audience finale avec tout le monde est espérée vendredi.

La Presse Canadienne précise que tous ont exprimé le souhait que le pape s’engage à présenter des excuses pour le rôle de l’Église catholique romaine dans les pensionnats lors d’un voyage au Canada. Le révérend Raymond Poisson, président du groupe, a déclaré qu’il s’attendait à ce que les réunions permettent au pape François d’aborder le traumatisme et l’héritage de souffrance auxquels sont confrontés les peuples autochtones à ce jour, ainsi que le rôle de l’Église catholique dans le système des pensionnats, qui a contribué à la suppression des langues, de la culture et de la spiritualité autochtones.

150 000 enfants autochtones ont été contraints de fréquenter des pensionnats, dont plus de 60 % étaient gérés par l’Église catholique. Au total, 32 aînés, dirigeants, survivants et jeunes autochtones participent aux réunions du Vatican. La Conférence des évêques catholiques du Canada organise et paie les frais de la délégation et y envoie également une poignée de membres. Au total, trente-deux aînés, dirigeants, survivants et jeunes autochtones participent aux réunions du Vatican.

2 Commentaires

  1. Alice La Flèche Alice La Flèche
    30 mars 2022    

    Merveilleux

  2. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    1 avril 2022    

    Vendredi 1er avril, Radio-Canada RDI a compris l’importance de ce grand moment de paix en laissant à l’antenne un reportage de plus d’une demi-heure filmé au Vatican, présentant les réactions enchantées des représentants autochtones des Premières Nations, des métis, des Inuïts et des Dénés, cette tribu qui fut décimée par la radioactivité de l’uranium transporté sur leurs dos dans des sacs de tissu non protégés pour acheminer la matière nécessaire aux bombes nucléaires américaines de Hiroshima et Nagasaki en 1945. Tous, y compris Phil Fontaine dont on se souvient à quel point il a pu être critique et dissident, exprimaient leur étonnement et leurs remerciements à l’égard du pape François qui a eu le courage et la franchise de dire la honte de l’Église catholique face au passé des pensionnats et de présenter les excuses au nom de toute la chrétienté pour cette ère de colonialisme insensible à la réalité culturelle et autre. Et il a promis de venir au Canada poursuivre la réconciliation qui est bien partie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets