Evénements du mois

Activités de nos membres






Je suis APLP parce que…

"En cette époque de repli sur soi, de violence et de conflits incessants, plutôt que de publier mes états d’âmes sur les réseaux sociaux et de me cantonner dans un rôle de spectateur impuissant, je choisis de militer au sein d’Artistes pour la Paix, un regroupement qui me semble plus pertinent et nécessaire que jamais."
Sébastien Dhavernas, comédien, metteur en scène et producteur
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, v-p. des Artistes pour la Paix et membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Pétition contre les industries de mort: merci d’avoir signé

Les Artistes pour la Paix dénoncent «les industries de mort» qui incitent nos dirigeants politiques à préférer, aux missions diplomatiques, les bombardements provoquant la fuite de millions de réfugiés (English follows). À 1800 milliards de $ en 2014 (chiffres du SIPRI), les budgets militaires mondiaux en hausse ont contribué à bombarder l’Afghanistan, le Pakistan, l’Irak, la Syrie, Gaza, le Yémen et l’Afrique, la Libye en particulier. 119 (!) pays prônent maintenant la voie humanitaire autrichienne proclamée à la fin des discussions 2015 du Traité de non-prolifération nucléaire à New York (ONU) : car malgré la pression constructive de Ban Ki-moon et de www.ICANW.org, les neuf pays détenteurs de bombes nucléaires ne veulent pas s’en débarrasser, en dépit de la possibilité de déflagration accidentelle ou terroriste, et gaspillent, avec la complicité des banques, 100 milliards par an à l’entretien et à la modernisation de leurs arsenaux apocalyptiques (lire www.dontbankonthebomb.com). Nous, signataires, scandalisés par de telles priorités destructrices, exigeons de nos dirigeants qu’ils aident plutôt les populations qui meurent de soif, de faim et des suites de tremblements de terre.

* * * * * *

Artists for Peace (www.artistespourlapaix.org) accuse the « industries of death » of enticing our politicians into preferring bombings to diplomatic solutions, thus provoking millions of refugees. $1,8 trillion of annual military expenses according to SIPRI (sipri.org) have contributed to bombing Afghanistan, Pakistan, Irak, Syria, Gaza, Yemen and Africa, Libya in particular. 119 (!) countries have now endorsed the Austrian humanitarian pledge issued at the end of the Nuclear Non-Proliferation Treaty discussions in New-York (UN) while, despite the positive influences of Ban Ki-moon and of www.ICANW.org , the nine possessing countries refuse to get rid of their nuclear bombs. Neglecting the possibility of accidental or terrorist explosions, those countries are wasting more than $100 billion yearly, with the complicity of our banks (see www.dontbankonthebomb.com) for maintenance and modernization costs of their apocalyptic arsenals. We, signatories, are horrified by such destructive predominance and demand that our governments prioritize aid to populations dying from thirst, hunger and earthquakes.

Cette pétition a été remise au nouveau premier ministre du Canada, Justin Trudeau, ainsi qu’à l’ancien, Stephen Harper, et aux chefs de trois partis d’opposition (Thomas Mulcair,  Elizabeth May et Gilles Duceppe) avec les noms confirmés, ceux-ci en premier : This petition has been offered to the new Prime Minister of Canada, Justin Trudeau (Stephen Harper received it in May) and to the heads of the three main parties of the Opposition (Thomas Mulcair, Elizabeth May and Gilles Duceppe) with all names already confirmed :

Judi Richards, vice-présidente
Pierre Jasmin, vice-président
Guylaine Maroist, présidente
Diane Croteau, trésorière
Valéry Latulippe,  membre du C.A.
Christian Morin, webmestre et membre du C.A.
André Cloutier, membre du C.A.
Izabella Marengo, membre du C.A.
Odette Bougie, membre du C.A.
Daniel Gingras, membre du C.A.
Vahid Vidah, animateur-vidéaste-producteur, nouveau membre du C.A.

Yvon Deschamps, APLP hommage 2012
Daniel-Jean Primeau, sculpteur et président APLP 2011-2012
Marguerite Bilodeau, membre Raging Grannies et vice-présidente APLP 2010-2011
domlebo, musicien et animateur APLP 16 février 2015 et Coup de cœur 10 novembre 2014
Martin Duckworth, cinéaste, APLP2002
Margie Gillis, chorégraphe et danseuse, hommage APLP2012
Dominic Champagne, APLP2011
Raôul Duguay, Hommage APLP 2008
Anaïs Babeau-Lavalette APLP2012
Annie Roy et Pierre Allard, co-fondateurs ATSA, APLP2008

Lucie Sauvé, professeure titulaire éducation à l’environnement, UQAM Vandelac, professeure titulaire, Institut des sciences de l’environnement UQAM
Paulo Freire Vieira, professeur émérite à l’Université Fédérale de Santa Catarina, Brésil
Normand Brunet, Institut des sciences de l’environnement, UQAM
Georges Leroux, professeur émérite, philosophie, UQAM
Claudio Zanchettin, professeur de philosophie
Mélissa Grégoire, professeure de littérature au Collège de l’Assomption
Michel Duguay, professeur en génie électrique, Université Laval
Isabelle Gusse, professeure en sciences politiques, UQAM
Louis Lefeber, Professor of economics, emeritus, York University
Donna Mergler, écologiste et professeure émérite, UQAM
André Breton, professeur honoraire école des médias, UQAM
Luis Subrino, emeritus professor Physics and Astronomy, Univ. of British Columbia
Donald Cuccioletta, analyste spécialiste USA professeur à l’Univ. du Québec en Outaouais
Abby Lippman, professor at the Department of Epidemiology and Biostatistics, McGill
Emily Doolittle, professor of music, Cornish College of the Arts, Seattle USA
Éric Darier, PhD McGill, spécialiste OGM, Greenpeace international
Christophe Reutenauer, combinatoire et informatique mathématique, professeur UQAM
Sylvat Aziz, assistant professor, Art Department, Queen’s University
Dorothy Goldin Rosenberg, MES, PhD, University of Toronto
Juan Carlos Chirgwin, MD, McGill, président Médecins pour la Survie Mondiale
Isabelle Miron, professeure lettres, UQAM
Marie Saint-Arnaud, écologiste, UQAM
Hélène Beauchamp, professeure émérite théâtre UQAM

Dre Hélène Vadeboncoeur, obstétrique
Danielle Dansereau, auteure-scénariste
Jean-François Garneau, musicien
Colette Boky, Ordre du Canada, Ordre du Québec, soprano

Paul Cliche, co-fondateur, Québec Solidaire
Manon Massé, députée Québec Solidaire de Ste Marie-St Jacques
Amir Khadir, médecin et député Québec Solidaire de Mercier
Gaétan Ruest, maire de la Ville d’Amqui et membre des 6649 Maires pour la Paix

Jean-Marie Collin, vice-président Arrêtez La Bombe-ALB
Éric Ferland, directeur-fondateur Projet Écosphère
Martine Chatelain, présidente EAU SECOURS, coalition pour une gestion responsable de l’eau
Laure Waridel, auteure et écosociologue André Bélisle, militant environnementaliste
Phyllis Creighton, Pugwash Canada, Faculty Trinity College, Toronto
Adele Buckley, trésorière de Pugwash Canada et co-webmestre des Conférences globales sur la science et les affaires mondiales
Eric Notebaert, MD, Association canadienne des médecins pour l’environnement, UdeM
Nathalie Campeau, MD, Énergie du coeur
Larry Kazdan, CGQ, Vancouver member for the World Federalists’ Movement
Robert Acheson, Science for Peace (Nuclear Weapons Working Group), Pickering, Ontario
Pierre Dubuc, co-fondateur du SPQ libre et éditorialiste pour l’Aut’Journal
Louise Chabot, présidente de la Centrale des Syndicats du Québec
Gabrielle Simond, présidente du Cercle Universel des Ambassadeurs de Paix
Arielle Denis, directrice Europe, Moyen-Orient et Afrique/International Campaign to Abolish nuclear weapons
Bruce Katz, co-fondateur des Palestiniens et Juifs Unis (PAJU)
Dr Metta Spencer, éditorialiste, Peace Magazine
Peggy Mason, présidente Rideau Institute & Ceasefire.ca
Pascale Frémond, présidente Religions for Peace – Canada & Religions pour la Paix – Québec
Mary-Ellen Francoeur, membre CA/Religions for Peace Canada et membre d’Antennes de paix/Pax Christi Montreal
Jacques Brodeur, intervenant en Éducation médiatique et prévention de la violence Judith Deutsch, psychoanalyst, Independant Jewish voices, Univ. of Toronto
Pierre-Alain Cotnoir, président de WebTV.Coop
Jean-Guy Roy, frère du Sacré-Coeur et ex-directeur de Radio Ville-Marie
Mohamed Kamel, co-fondateur de l’ECCD – Egyptian Canadian Coalition for Democracy

Pascale Camirand, philosophe éthicienne féministe
Yvon Rivard, écrivain
Louis-Dominique Lévesque, auteur-compositeur-interprète
Louise Brissette, librettiste
Éric Ruel, cinéaste Gentilly or not to be, etc.
Jean-Daniel Lafond, écrivain et cinéaste
Jacques B. Gélinas, écrivain / Écosociété
Dominique Boisvert, écrivain pacifiste
Louis-Dominique Lévesque, auteur-compositeur-interprète
Louise Brissette, librettiste
Edgar Bori, auteur-compositeur-interprète
Daniel Boucher, auteur-compositeur-interprète
Diane Juster, auteur-compositeur-interprète
Stéphane Venne, auteur-compositeur-interprète
Pierre Légaré, humoriste
Bianca Longpré, productrice et auteure
France D’Amour, auteure-compositrice-interprète
Marie Denise Pelletier, auteure-compositrice-interprète
Louise Forestier, auteure-compositrice-interprète
Jérôme Dupras, qui signe aussi pour les Cowboys Fringants
Mario Chénart, auteur-compositeur-interprète
Lise Dion, humoriste
François Massicotte, humoriste
Marie-Lise Pilote, humoriste
Pierre Huet, humoriste
Jean-Michel Anctil, humoriste
André Sauvé, humoriste
Jean-François Groulx, musicien compositeur arrangeur
Jo’ Clément, metteure en scène, directrice générale Fondation Art-Études
Marie Brissette, productrice de télévision
Bernard Spickler, producteur délégué
Denise Robert, productrice CINÉMAGINAIRE INC.
Ghislaine Duchesne, enseignante retraitée
Yvon Lafrenière, gestionnaire et consultant en éducation
Patrick Lajeunesse, pacifiste
Jean Bédard, philosophe-écrivain
Guy Marchand, musicologue
Ann-Frédérique Ghio, étudiante
François Lacasse, travailleur autonome, post production sonore

Nicole Taillon, sculptrice
Patsy Gallant, chanteuse
Karine Deschamps, chanteuse
Nanette Workman, chanteuse
Luce Dufault, chanteuse
Monique Fauteux, musicienne
Nadine Turbide, musicienne
Benoît Sarrazin, musicien
Libert Subirana, musicien
Jenny Tessier, recherchiste Radio-Canada
Normand Chouinard, comédien
Pauline Martin, comédienne
Hervé Fischer, artiste
Alan Côté, artiste et directeur général et artistique du Village en chanson de Petite-Vallée
Danielle Ouimet, animatrice journaliste
Claude Chapleau, musicien
Érik West, compositeur-arrangeur
Simon Marion, professeur de musique
André Perry, Studio André Perry, retraité
Yaël Brandeis, www.2xHD.com
Guy Latraverse, producteur
Marie-Phé Caron, auteure
Andrée D’Amour, artiste astrologue, auteure
Jean-Guy Bonin
Danielle Lepage
Denise Filiatrault, metteure en scène
François Cousineau, musicien compositeur
Peter Pringle, musicien
Odette Moreau, directrice, Magazin’Art
Marc Deschamps, directeur, dept. de musique, collège Notre-Dame
Kyra Shaughnessy, auteure-compositrice-interprète
Michel Rivard, auteur-compositeur-interprète
Benoit Sarrasin, musicien
Nadine Turbide, musicienne
Eric St-Pierre, membre fondateur de l’Association québécoise du commerce équitable
Lorraine Simard, Fondatrice et vice-présidente Comité 21 Québec
Daniel Piché, chef d’orchestre
Jo-anne Hudon Duchesne, Directrice générale de la Fondation du CHUM
Luc Valiquette, chirurgien urologue au CHUM
Catherine Major, auteur compositrice-interprète
Patrick Brault, Superviseur, service-conseil
Lambert Lambert, auteur-compositeur
André Philippe Gagnon, imitateur
Dominic et Martin, humoristes
Lorraine Cordeau, planificatrice d’évènement
Hélène Brisebois, directrice du Chaînon, retraitée
Lise Lavalée, gestion en milieu de garderie
Louise du Sablon, Assistante-cuisinière
Laurier Tremblay, agent immobilier
Monique Lefebvre, Directrice-générale du Défi Sportif
Donald Jeannotte-Englehart, Infirmier auxiliaire Chef d’équipe
Christiane Langevin, importatrice
Louise Garant, aquarelliste
Anne-Marie Dupras, humoriste et auteure
Jacques Keable, journaliste-écrivain
Jooned Khan, journaliste
Mario Bruneau, accordéoniste
Maryse Mazzaria, pacifiste + environ deux cents autres signatures

La pétition, telle que rédigée, est utilisable aussi par les citoyenNEs des pays détenteurs de bombes atomiques, y compris ceux auxquels l’agressive OTAN en donne l’accès : Allemagne, Belgique, Italie, Pays-Bas et Turquie (référence: professeure Erika Simpson). This petition, as written, may be used by the citizens of nuclear armed countries, including those to which the war advocating NATO grants access : Germany, Belgium, Italy, Netherlands and Turkey (reference: Professor Erika Simpson). Au sujet de la deuxième partie de cette pétition, on pourra visionner cet extrait vidéo, qui contient un discours passionné mais tout à fait rationnel de notre estimée collègue de Pugwash, Setsuko Thurlow, hibakusha survivante du bombardement d’Hiroshima en 1945 : Please watch the next video, containing an ICAN video followed by a passionate yet perfectly rational speech by our esteemed colleague from Pugwash, Setsuko Thurlow, hibakucha who survived Hiroshima’s bombing in 1945: http://webtv.un.org/search/2015-review-conference-of-the-parties-to-the-treaty-on-the-non-proliferation-of-nuclear-weapons-non-governmental-organizations-presentations/4215980634001?term=nuclear%20weapons#full-text

* * * * * *

Les explications suivantes complètent la pétition, sans en faire partie intégrante :

  • L’expression « industries de mort » apparaît dans de nombreux sermons courroucés du pape François. Les CEOs des industries militaires ont acquis des empires médiatiques qui ne se contentent pas de censurer les informations en vue de bâtir des propagandes unilatérales, mais incitent en outre leurs éditorialistes à ne voir de « solutions » que dans des guerres désastreuses, notamment envers Gaza.
  • Ces guerres provoquent des centaines de milliers de morts civiles et un afflux accru de millions de réfugiés qui se noient par milliers, dans leurs fuites dans des bateaux de fortune. L’UNHCR y voit un problème international considérable, en Libye et notamment en Syrie qui compte au moins sept millions de réfugiés répertoriés.
  • Les médias officiels dépeignent ces morts et l’afflux de réfugiés-immigrants comme des catastrophes auxquelles seules de compliquées opérations de police militarisée contre les bateaux de passeurs sauraient pallier: allô? Si on arrêtait les bombardements occidentaux qui détruisent les maisons?? Les médias font ainsi le jeu irresponsable et atrocement inhumain de l’extrême-droite, par exemple républicaine aux USA, qui incite d’une voix à l’intensification des bombardements contre des pays musulmans et de l’autre, à la fermeture totale des frontières américaines à l’immigration.
  • Au Pakistan et au Yémen, on bombarde avec des drones opérés du Nevada, avec tous les risques de victimes collatérales inhérents à ce genre d’opérations.
  • Au SIPRI, une ONG suédoise spécialiste de l’armement mondial, travaille la chercheure Aude Fleurant. Elle avait en février 2008 présenté une des huit conférences contre les écocides organisées à l’UQAM par Louise Vandelac et Pierre Jasmin, initiant la longue démarche ayant réussi à faire fermer la centrale nucléaire Gentilly 2 au Québec à l’automne 2012.
  • Pugwash Canada, un organisme à l’exécutif duquel siège Jasmin, a présenté trois jours de conférences anti-bombes nucléaires à New York du 12 au 14 mai, avec Susi Snyder de PAX CHRISTI, auteure du rapport dontbankonthebomb.com.
  • Le professeur Paul Meyer, ancien ambassadeur du Canada pour le Désarmement, Daryl G. Kimball, executive director, Kelsey Davenport, director for nonproliferation policy et Kingston Reif, director for disarmament policy tous trois à la Arms Control Association viennent de conclure un constat pessimiste sur le Traité de non-prolifération. Malgré le succès apparent des dernières négociations avec l’Iran, on ne note aucun progrès significatif vers l’annihilation des arsenaux des cinq grands – ironiquement membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU mais aussi principales puissances nucléaires -, de même que des quatre pays non signataires du Traité : l’Inde, le Pakistan, la Corée du Nord et Israël. Il est tragiquement cynique que le gouvernement militaire égyptien, qui vient de condamner à mort des centaines de ses concitoyens et même son ancien président démocratiquement élu, Mohammed Morsi, se fasse une « crédibilité » pan-arabe en dénonçant l’incapacité du TNP de relancer le projet saboté d’une conférence sur le Moyen-Orient. Cette conférence pourtant unanimement décidée en 2010 pour 2012 et par le consensus de la grande majorité des pays rassemblés par le TNP en 2015 a été bloquée par les États-Unis, la Grande-Bretagne et le Canada, à l’incitation du gouvernement Netanyahou d’Israël qui n’adhère pas au TNP!
  • Lors du récent Symposium international de Québec sur l’uranium, les APLP ont présenté aux congressistes la militante Arielle Denis, qui dirige les sections d’ICAN.org en France, au Moyen-Orient et en Afrique. Cet organisme a réussi à organiser à Oslo, Nayarit et Vienne des rassemblements, suite auxquels 117 pays viennent de se rallier à l’appel humanitaire du ministre des Affaires extérieures autrichien, Sébastian Kurz, pour éliminer les bombes nucléaires.
  • Le rapport dontbankonthebomb.com cible des banques et compagnies financières canadiennes, dont la Banque Scotia, la Caisse de dépôt et placement du Québec, Power Financial Corporation et surtout Sun Life Financial qui a versé à elle seule dans des compagnies américaines fabriquant des bombes nucléaires, des F-35 et des drones, plusieurs milliards US$ de nos avoirs canadiens dans les derniers trois ans : allô? Où est le soi-disant manque d’argent que notre gouvernement libéral évoque pour sa politique d’austérité qui coupe des services cruciaux en éducation et en santé mais ne taxe pas les banques?
  •  «Apocalyptique» réfère au rapport alarmant que la Croix-Rouge mondiale a produit pour démontrer que même un conflit nucléaire régional aurait des conséquences qu’aucune infrastructure médicale ne serait en mesure de soigner efficacement. IALANA (International Association of Lawyers Against Nuclear Arms) a aussi brillamment démontré l’illégalité des armes nucléaires.
  • La pétition écrite dans la foulée du drame du Népal (tremblements de terre) aurait pu mentionner les changements climatiques (inondations, sécheresses, ouragans, tornades, tempêtes de verglas, pluies abondantes etc.)

L’un des buts de cette pétition consiste à conscientiser la population canadienne à ces faits incontournables afin de l’inciter à poser des questions essentielles aux différents partis en lice aux prochaines élections fédérales, et conséquemment à s’opposer aux « solutions » militarisées du premier ministre Harper contre l’Afghanistan, contre Gaza, contre l’Irak, contre la Syrie, mais aussi contre l’Ukraine de l’Est : les pipelines d’acheminement de pétrole des sables bitumineux, avec leurs dangers de déversement dans le fleuve St-Laurent, seraient, selon des analystes, des projets de remplacer le pétrole russe en Europe et de fournir le carburant nécessaire sur la côte Est à son plus gros consommateur mondial, les armées nord-américaines (flottes et armées de l’air). Le regretté hommage2010APLP Frédéric Back avait offert une lithographie en reconnaissance du travail du nonagénaire Murray Thomson qui a colligé huit cent-quarante signatures de membres de l’Ordre du Canada en vue d’une Convention internationale anti-nucléaire. Contraire à sa belle vision de travailleur humanitaire, la vision binaire d’un monde divisé entre bons et méchants séduit ceux qui privilégient la violence, d’une part les conservateurs de droite qui n’ont rien mis en œuvre suite aux résolutions unanimes du Sénat et de la Chambre des Communes en 2010 sur une Convention nucléaire et les patriotes qui croient en la vertu des bombardements militaires, d’autre part les terroristes et certains jeunes désorientés à qui on fait croire que le Djihad est le seul chemin de rédemption. Les Artistes pour la Paix et les signataires de cette pétition refusent cette vision polarisée et manichéenne d’illusoire efficacité, typiquement néo-libérale ou religieuse fondamentaliste extrémiste (chrétienne, hindoue, juive ou musulmane, avec leur misogynie inhérente), en préférant la voie plus sinueuse de la diplomatie et de l’humanisme. PS Au vu de nombreux signataires écologistes de notre pétition, notre reconnaissance va au professeur Pierre Dansereau (1911-2011) qui le premier avait reconnu en 1991 combien pacifisme et écologisme devaient militer main dans la main, la guerre étant la plus grande source de malheur humain …et de pollution au monde.

Ottawa_27_mai_2015

Photo: André Cloutier

Des artistes pour la paix ont protesté contre le parrainage par quatre ministres du gouvernement conservateur de l’exposition d’armes CANSEC ouverte à 11 000 délégués internationaux, dont plusieurs provenant de pays critiqués pour leurs violations systématiques des droits de la personne. Sur la photo, prise par André Cloutier, on voit Pierre Jasmin, Izabella Marengo et Isabelle Miron en train de maîtriser notre bannière secouée par le vent pour l’exposer pendant trois heures. Tous quatre, membres du conseil d’administration des Artistes pour la Paix, avaient offert le voyage à notre collègue Judith Berlyn (Échec à la Guerre et Canadian Peace Alliance). Sur la photo, on distingue aussi des dizaines de petits fanions portant les noms de Pakistanais et Yéménites civils récemment assassinés par les drones américains, plantés à terre par l’Organisme TASC [tasc@web.ca]  et sa manif Homes, not bombs qui a accueilli aussi M. Thomson, les Raging Grannies et Just Voices à Ottawa mercredi le 27 mai. Des policiers ont filmé la scène… The next explanations (not part of the petition) intend to offer some information:

  • The expression «industries of death » «INDUSTRIA DELLA MORTE» appears in many sermons by pope Francis, notably Pope Francis : the powerful want war http://video.repubblica.it/dossier/il-nuovo-papa/papa-i-potenti-vogliono-la-guerra/200571/199618  Thanks to Amnesty International and Oxfam, military exports are being monitored by the UN, but military industry CEOs have acquired mediatic empires which censor information in order to build unilateral war propaganda and they incite their editorialists to favour « solutions » in disastrous wars, particularly against Gaza.
  • Those wars provoke hundreds of thousands civil deaths and a surge of millions of refugees who get drowned by thousands while escaping in decrepit boats. UNHCR denounces this immense international problem, in Libya and in Syria where they are reporting at least six millions refugees. –          Official media are talking in terms of catastrophes that can only be remedied with complicated military police operations against the operators of these boats.  Hello? If we just stopped bombing their million houses?? The media are thus playing an irresponsible and atrociously inhumane right wing game, like Republicans in the US, who call for an intensification of bombings against the Muslim world and on the other hand want to close their borders to immigration.
  • In Pakistan and in Yemen, US military drones activated in Nevada, and relaying in Rammstein, Germany, mount collateral victims every month.
  • SIPRI (sipri.org)is a Swedish NGO that specializes in world armament. In February 2008, one of their current researchers, Aude Fleurant, presented one of eight conferences organized at UQAM by Louise Vandelac and Pierre Jasmin, with other talks by Walter Dorn, Derek Paul and Adele Buckley from Pugwash Canada, along with Éric Notebaert (Dany Laferrière was hosting).
  • Pugwash Canada presented in New York, from May 12th to the 14th 2015, three conferences, accompanied by Susi Snyder of PAX CHRISTI, author of the famous dontbankonthebomb.com 2014 November 14th report.
  • Professor Paul Meyer, who was Canadian ambassador for disarmament, Daryl G. Kimball, executive director, Kelsey Davenport, director for nonproliferation policy et Kingston Reif, director for disarmament policy all three members of the Arms Control Association, have drawn a pessimistic portrait of the Non-Proliferation Treaty. Despite an apparent negotiated success with Iran, one notes no significant progress towards the nuclear arsenal’s annihilation by the Five Permanent Members of the so-called UN Security Council, and none by the four non-signatory countries: India, Pakistan, North Korea and Israel. How tragically cynical from the Egyptian military government, which just pronounced deaths penalties against hundreds of his citizens, including the last democratically elected president, Mohamed Morsi, that it tries to acquire a pan-Arab credibility by denouncing the NPT inability to launch a peace conference for Middle-East. This conference was unanimously decided in 2010 for 2012 and yet the revisited project was, despite a consensus by the immense majority of countries, just blocked in 2015 by United States, Canada and Great Britain, at the request of the Netanyahu government of Israel!
  • At Quebec’s recent International Symposium on Uranium, Pierre Jasmin introduced militant Arielle Denis, who heads ICANW.org sections in France, Middle-East and Africa. This is the organization that succeeded in gathering in Oslo, Nayarit and Vienna, 119 countries behind a humanitarian appeal from the Austrian minister of External Affairs, Sébastian Kurz, to eliminate nuclear weapons. –          Moreover, their report www.dontbankonthebomb.com targets banks and financial institutions, among which in Canada we note the Scotia Bank, la Caisse de dépôt et placement du Québec, Power Financial Corporation with a special attention to record-breaking Sun Life Financial which gave several billions of dollars to  American companies fabricating nuclear bombs, F-35s and armed drones in the last three years: Hello? Where is the so-called lack of money that our liberal government pretexts for his austerity cuts attacking crucial services in health and education?
  • «Apocalyptic» refers to the alarming report by the Red-Cross which demonstrates that even a regional nuclear conflict would bring consequences that no medical infrastructure would be able to alleviate with efficiency. IALANA (International Association of Lawyers Against Nuclear Arms) has also produced a brilliant demonstration of the nuclear weapons’ illegality. – The petition was written after the Nepal earthquakes and could have referred to climatic changes (droughts, inundations, tornadoes, cyclones, stormy rains etc.). One of the petition’s goals consists of making the Canadian population aware of these problems so that it can ask all parties the necessary questions at the next federal election, in order to oppose the militarized «solutions» of  Prime minister Harper against Afghanistan, Gaza, Irak, Syria, and eventually, East Ukraine : the planned pipelines for the transit of the tar-bituminous petroleum through the Saint-Lawrence river are, according to some analysts, projecting to replace the Russian petroleum in Europa and to furnish on the East coast of North-America its biggest world consumer, the armies (marine and aviation).

Our homaged2010APLP, late Frédéric Back, offered one of his lithographs to express our gratitude for Murray Thomson’s work who collected close to eight hundred fifty signatures by members of the Order of Canada towards an International Nuclear Convention. Contrary to his generous  humanitarian vision, the binary vision of a world divided in good and wicked countries seduces those who privilege violence: on one hand, the Conservatives who never pursued the unanimous endorsement of a Nuclear Convention by our Parliament and our Senate in 2010 + those patriots who advocate military bombings and on the other hand, terrorists and some young people led to believe that Djihad is salvation.

Artists for Peace and this petition’s signatories refuse this polarized and manichean vision, neo-liberal in the efficiency thinking or typical of the fundamentalist religious mentality (Christian, Hindu, Jewish or Muslim, with their inherent misogyny): we prefer the more sinuous way of diplomacy and humanism.

PS We are pleased to see many ecologists sign our petition and we are grateful to professor Pierre Dansereau (1911-2011) who recognized in 1991 that pacifists and ecologists should work hand in hand, war being the greatest source of human misery and of pollution in the world.

Artists for peace travelled from Montreal to Ottawa on Wednesday May 27th 2015, in order to protest against the four Conservative ministers’ presences at the biggest Canadian weapons exhibition CANSEC open to 11 000 international delegates, many coming from countries criticized for their systematic violations of basic human rights. In André Cloutier’s photo, one sees Pierre Jasmin, Izabella Marengo and Isabelle Miron fighting to keep our banneer straight, through gusty winds. All four are board members of «Artistes pour la Paix» and were accompanied by Judith Berlyn (Échec à la Guerre and Canadian Peace Alliance). One might also notice dozens of little flags bearing the names of Pakistan and Yemenites civil victims assassinated by American drones. Those flags were made and planted by members of TASC [tasc@web.ca], including Matthew Behrens, whose slogan Homes not bombs attracted the APLP, Raging Grannies and Just Voices plus Murray Thomson on that windy day in Ottawa, all under the suspicious police cameras… Cet article-pétition est paru vers le 25 mai, la date en a été changée pour qu’il apparaisse en haut de l’écran du site des APLP.

NB du 11 septembre: l’émission Enquête à Radio-Canada a soulevé un voile sur les industries de mort et leurs liens avec les décisions gouvernementales. Après avoir enquêté sur 514 957 contrats militaires accordés par la Défense (et les Travaux Publics) dans les dix dernières années, Enquête a constaté que 30% de ces contrats qui totalisent 137 milliards de $ (137 000 000 000!) ont été accordés sans appels d’offres. General Dynamics, en particulier, a récolté pour 4,5 milliards de $ de contrats dont 95% de gré à gré. C’est d’ailleurs pour leurs liens avec l’industrie militaire que les APLP ont par le passé réclamé la démission des ministres Gordon O’Connor et Peter McKay (ainsi que du général Hillier). L’émission révélait en outre que Luis de Sousa est brigadier général de l’Armée canadienne ET cadre chez General Dynamics, qui a reçu le gros du contrat de vente de véhicules blindés à l’Arabie Saoudite, utilisés dans la répression au Bahreïn. L’émission Enquête remerciait nos amis de l’Institut RIDEAU (sa présidente Peggy Mason est parmi les signataires de notre pétition).

NB du 16 septembre. Reçu de notre collègue César Jaramillo de Pugwash:

« It is increasingly clear that the role of the Canadian government, primarily through the Canadian Commercial Corporation, is that of an active promoter — more than a passive facilitator — of Canadian military exports that benefit the defense industry, » said Cesar Jaramillo of Project Ploughshares, a Canadian NGO fighting for international policies preventing war. The Canadian Commercial Corporation (CCC) — a Crown corporation operating at an arm’s length of the government — has sought to broaden its defense market beyond that of its biggest client, the US, by facilitating deals to « allies and like-minded nations. »

Alongside countries such as South Sudan and North Korea, the Conservative Harper government has refused to sign onto the UN Arms Trade Treaty that regulates the circulation of arms to nations with dicey human rights records. Jaramillo recently attended the first Conference of States Parties to the Arms Trade Treaty in Mexico in August. « Canada, a non-signatory, (was) notably absent, along with the likes of Somalia, South Sudan, North Korea, Pakistan, and Saudi Arabia » said Jaramillo in an emailed statement. « Most of the world’s nations have signed the historic Arms Trade Treaty (ATT) — widely considered to be one of the main diplomatic accomplishments related to disarmament in decades. Canada is the only state in North America, and the only member of NATO not to have signed it. » On sait qu’une des questions des APLP aux chefs de partis fédéraux porte exclusivement là-dessus.

6 Commentaires

  1. Réjeanne Martin Réjeanne Martin
    29 mai 2015    

    La guerre produit la haine entre les peuples.

    Faire une exposition est une honte. Il faut la boycotter.

    Et de mander pardon aux populations que nous attaquons.

  2. Raymond, Anne Louise Raymond, Anne Louise
    29 mai 2015    

    Pour la paix donc le dialogue diplomatique et contre les bombes

  3. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    29 mai 2015    

    from Murray Lumley [murraylumley@ca.inter.net]
    Hello:
    You may be interested to know that I did see and hear Pierre Jasmin at the CANSEC demo on Wednesday in Ottawa. He made a powerful speech. There was also a delegation – with banner from ‘Les artistes pour la paix’. There were other peace groups from Montreal, the Raelists and a group called ’No More Army’. The Ottawa/Montreal Raging Grannies plus ‘Just Voices’ added live music to the recorded peace songs and readings. Police who were directing traffic could be seen to be paying attention to our message. Kirsten Romaine and Maggy Panter who accompanied me from Toronto handed out leaflets at a walk-in gate which had a security guard from Djibouti. He understood what we were doing. We also did a ‘die-in’ at noon on the road, at the same time that Defence Minister Jason Kenney made a congratulatory speech – about how much money is being made selling arms and security materials – to a sold out crowd of 4000.
    What was powerful were the enlarged graphic photos of war victims that we shoved toward the hundreds of cars that were entering the EY Convention Centre. Matthew Behrens pointed to the faces of war victims and told the stopped passengers (a traffic jam at the entrance) to look into the eyes of war victims and then realize that this is what CANSEC produces. The passengers behaved like deer caught in the headlights.
    We read over a sound system directed at the parking lot and conference centre testimonies of people directly affected by war, such as those who have lost loved ones in Waziristan from Drone strikes and who live in continual fear of the Drones.
    I also did a commercial for Conscience Canada – directed people to http://www.consciencecanada.ca and http://www.consciencecanada.ca/fr/

  4. cardarelli cardarelli
    30 mai 2015    

    la seule chose à détruire, c’est le concept de la compétition, la refuser catégoriquement. la remplacer par l’union et le partage. l’humain doit se retrouver lui-même, à l’état d’ordinaire merveilleux

  5. 31 mai 2015    

    Bravo pour vos actions de la semaine dernière !!!

    Je suis fière de vous toutes et tous.

    J’espère qu’un jour les religions monothéistes seront comprises comme des discours mettant en place la justification de l’oppression des femmes, des enfants, de la faune et de la flore. (N’oubliez pas la hiérarchie d’Aristote). En ce sens, ces discours devraient céder la place et laisser émerger des points de vue politiques, moraux et spirituels, plus justes pour toutes ces catégories d’êtres vivants qui font les frais de la « suprématie mâle ».

    Une chance qu’il y a des hommes pacifistes qui refusent de s’identifier à une culture fondamentaliste misogyne.

    Bon dimanche ! Et continuons d’être vigilants et vigilantes !!!

    Pascale Camirand

    • judi judi
      18 septembre 2015    

      Merci et bravo pour votre commentaire !
      judi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

5 août : Vigile commemorative pour Hiroshima au Jardin botanique de Montréal.
17 juin : Manifestation contre les armes nucléaires, Montréal.
17 juin : Rassemblement de soutien aux réfugiés, Montréal.
27 mai : Marche pour l’humanité et la prévention des génocides, Montréal.
13 mai : Les APLP participent à la fondation du Rassemblement Québécois pour la Paix.
13 mai : Allocution de Pierre Jasmin lors de l'événement Cuisine ta ville.
9 avril : Présence à la manifestation pour la paix en Syrie à Montréal.
21 janvier : Manifestation au rassemblement pour les droits des femmes à la Place des Arts.
21 décembre : Lettre au premier ministre Trudeau sur le vote à l'ONU et le désarmement.
26 novembre : Lettre au premier ministre Couillard pour une enquête systémique sur les pratiques policières.
26 novembre : Déclaration de paix au premier ministre Trudeau avec démission suggérée de son ministre de la Défense.
26 novembre : Lettre au ministre Dion sur l'OTAN, le TCA et les armes nucléaires.
11 novembre : Manifestation avec la coalition Échec à la guerre, Montréal.
2 novembre : Lettre collective au ministre Dion, avec le Réseau canadien pour l'abolition de l'arme nucléaire.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets