Evénements du mois

Activités de nos membres







Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

La Noël des pauvres

Garnotte, Le Devoir

Garnotte, Le Devoir

Les artistes, selon les statistiques officielles, se sont encore appauvris en 2014. Et pourtant, on va pouvoir célébrer Noël au CHAMPAGNE, comme l’écrit Stéphane Laporte! Selon la brillante caricature de l’illustre Garnotte (Le Devoir), les sinistres champions de Gastem et de Junex fuient notre artiste pour la paix 2011, champion de la lutte au gaz de schiste, cette énergie dangereuse pour nos nappes phréatiques que le BAPE vient de mettre courageusement au ban de notre société. Attention cependant que tant que les non moins sinistres Libéraux resteront au pouvoir, le siège du vice-président du BAPE Louis-Gilles Francoeur nommé par notre ami-ministre éphémère Daniel Breton risque d’être éjectable, surtout qu’il préside les audiences sur les mines d’uranium. On félicite aussi la professeure Corinne Gendron qui siège au BAPE et dont on avait présenté sur notre site un long article http://artistespourlapaix.org/?p=5542.

Le Devoir transcrit la déclaration d’André Bélisle, de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique, qui travaille sur ce dossier depuis 2009 : « C’est un beau cadeau de Noël. C’est le dernier clou dans le cercueil des gaz de schiste». – « Je jubile, je suis en feu depuis ce matin », ajoute l’auteur et metteur en scène Dominic Champagne, une des figures bien en vue du mouvement contre l’exploitation du gaz de schiste. Il s’agit selon lui d’une victoire pour tous ceux qui « ont milité pour que la raison et le gros bon sens soient entendus ». Dominic a salué la mobilisation citoyenne contre les gaz de schiste, qu’il a qualifiée de « formidable exercice de « Maîtres chez nous ». On ne va pas se libérer en quelques jours du gaz et du pétrole, mais nous sommes en droit d’exiger que le Québec se dote d’un plan crédible pour se sortir des énergies fossiles », a-t-il conclu. Bien dit, à la suite de l’autre dossier presque conclu de Cacouna et des bélugas!

Ces victoires sont les résultats de vos engagements à tous, chers artistes pour la paix, et je pense en particulier à notre ex-président Daniel-Jean Primeau qui avait fait des gaz de schiste un dossier prioritaire. C’est donc la victoire de simples citoyens, par exemple ceux du regroupement Vigilance hydrocarbures, que Québec solidaire avait appuyés en déposant à l’Assemblée nationale leurs 34 000 formulaires signés par des citoyens de la vallée du Saint-Laurent qui s’opposaient à la présence de l’industrie du gaz de schiste, portant ainsi à 66 000 le nombre de refus formels, et ce dans le sud de la province seulement. « L’acceptabilité sociale n’est pas au rendez-vous. Les citoyens veulent protéger leur milieu de vie », avait résumé l’un des instigateurs de la démarche, Jacques Tétreault. Car les formulaires en question soulignaient que l’exploitation du gaz de schiste comportait « des risques pour l’eau, l’air, les terres, le climat et la santé humaine », faisant aussi état des problèmes de fuite des puits, une fois l’exploitation terminée et même en phase exploratoire : des 31 puits forés dans le sud de la province par les entreprises de gaz de schiste, 19 d’entre eux laissent fuir accidentellement du méthane !


Comment célèbre-t-on Noël quand on est pauvre et sans biens? On travaille pour le bien commun: on marche, on manifeste, on écrit ou on transmet des articles, des lettres aux journaux, on parle sur les lignes ouvertes pour faire prendre conscience à nos compatriotes de la propagande de certains médias qui barbouillent les engagements écologistes, féministes et pacifistes de couleurs de suspicion (je remercie particulièrement Pascale Camirand pour nous avoir fait cadeau en 2e commentaire d’une riche réflexion étayée par la clairvoyance de l’artiste pour la paix Sylvain). Certains d’entre nous plus riches donneront à CENTRAIDE ou, s’ils sont allergiques aux institutions, à la Fondation du docteur Gilles Julien.

Et à l’international? Malgré le beau cadeau de Noël du président Obama rapprochant de Cuba son pays (les USA ayant appliqué depuis un demi-siècle un sauvage et inhumain embargo que le Congrès pourrait hélas décider de poursuivre), on retiendra davantage, parce que nous en avons été profondément choqués et bouleversés, la tuerie d’enfants au Pakistan. Certains de nos compatriotes risquent de sombrer dans les discours de haine anti-musulmans, d’encourager Harper à bombarder l’Irak et la Syrie avec nos F-18 et d’applaudir aux drones américains. Pas la jeune (encore teenager) Malala Yousafzai qui continue à militer, auréolée de son récent prix Nobel de la Paix, en prônant son mouvement d’éducation pour contrer le fanatisme religieux intolérant : www.aworldatschool.org. Une pétition AVAAZ va dans le même sens d’agir pour la scolarisation de tous les enfants : Rendons hommage aux enfants pakistanais. SyrieOn est aussi tous consternés par le sort des millions de réfugiés en (et en dehors de la) Syrie. Justement, on vient de recevoir des nouvelles de Mère Agnès-Mariam de la Croix, tragique figure de paix, qui comme Malala n’est pas « au-dessus de la mêlée » (comme l’écrivait Romain Rolland de la Suisse pour tenter d’éviter le bain de sang 14-18), mais un siècle plus tard, en plein cœur de la tourmente. Grâce aux efforts des Artistes pour la Paix, elle se retrouve parmi douze finalistes pour un prix du public pour la paix qui sera révélé le 1er janvier prixpublicpaix@gmail.com. Car voilà un autre genre de cadeau de Noël que de pauvres artistes peuvent offrir : il leur suffit, équipés d’un ordinateur, de se connecter à internet pour voter et inciter familles et amis à voter en faveur de Mère Agnès-Mariam et de son mouvement la Moussalaha (réconciliation) et même à lui offrir un don modeste. N’oublions pas l’UNICEF qui tente de nourrir des millions de réfugiés syriens sans aucun abri pour les protéger du froid au Liban (voir MAM sur la photo qu’une assistante vient de nous faire parvenir), en Syrie, Turquie, Jordanie et partout où ils ont tenté de trouver refuge, loin de l’Armée Islamiste ou de certains sadiques policiers de Bachar el-Assad. Vos messages de solidarité, par exemple acheminés sur notre site en commentaires à cet article, parviendront aux oreilles de MAM, comme on l’appelle familièrement. Nos encouragements ne peuvent pas nuire à son admirable cause.

6 Commentaires

  1. 20 décembre 2014    

    C’est bien vrai que les Artistes pour la paix fêteront la Noël au Champagne cette année !

    La victoire des gens ordinaires contre les nantis qui trouvaient légitime d’exploiter le gaz de schiste est une belle victoire qui mérite du champagne !

    Lorsqu’on est « pauvre », c’est la richesse de nos paroles, de nos engagements, de nos manifestations qui forge nos victoires. Notre intelligence est égale à la leur, sauf qu’elle s’applique au bien commun, celui de tout le monde comme des bélugas!

    Les nantis gagnent les guerres, nous voulons la paix, comme chantait l’artiste pour la paix Sylvain Lelièvre dans « à frais virés »/ »partis de zéro » (le titre a changé au cours des ans):

    « Mais vous gagnez toutes les guerres
    C’est vous qui vendez les canons
    Des deux côtés de la frontière
    C’est la morale des millions

    S’il advient que vos cœurs faiblissent
    Traqués par le fisc et l’ennui
    Curieux, mais c’est toujours en Suisse
    Que vous retombez sur vos skis

    L’inflation c’est votre bedaine
    La déflation votre cerveau
    La récession votre rengaine
    Et la colère notre lot

    Aimez-vous donc les uns les autres
    Et surveillez vos pantalons
    Votre intérêt n’est pas le nôtre
    Et sachez bien que nous l’savons
    Et sachez bien que nous l’savons »

    voir http://www.sylvainlelievre.com/component/muscol/S/1-sylvain-lelievre/12-a-frais-vires.html

    Pascale Camirand

  2. Daniel Gingras Daniel Gingras
    20 décembre 2014    

    Bien en accord avec toi et cela est un trèes belle article avec lequel je ne peux qu’être en accord et partagé.

    ON lâche pas la patate.

    Merci Pierre,

  3. 12 janvier 2015    

    Je ne connaissais pas les paroles de Frais viré de Sylvain Lelièvre.
    Puissantes.
    Merci !
    judi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

La boutique virtuelle APLP



Nos actions récentes

2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets