Evénements du mois

Activités de nos membres







Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Prise de position contre une guerre avec l’Iran

Les plans d'attaque massive sont établis... par Israël. Source: zebuzzeo.blogspot.ca/2012/03/obama-refuse-dattaquer-liran-et-mis-en.html

Les plans d'attaque massive sont établis... par Israël. Source: zebuzzeo.blogspot.ca/2012/03/obama-refuse-dattaquer-liran-et-mis-en.html

Cette prise de position est signée Mary Ellen Francoeur, présidente  de Pax Christi qui avait invité les Artistes pour la Paix à donner une conférence en novembre dernier

Il suffit de se rendre compte des multiples formes illégales de violence et de destruction qui existent présentement, à l’intérieur de nos pays et entre eux, pour reconnaître qu’il serait inacceptable de lancer une guerre préventive contre l’Iran, sous prétexte que l’Iran veut développer des armes nucléaires. Il en résulterait immédiatement des représailles entraînant d’autres pays dans le conflit, privant le monde de l’accès aux ressources pétrolières et causant la souffrance et la mort d’un grand nombre de personnes innocentes.  De plus, une telle attaque serait illégale et immorale. Enfin il est totalement indéfendable qu’elle soit déclenchée par des pays qui possèdent eux-mêmes des armes nucléaires.

L’Iran n’est pas le seul pays qui veut développer un programme nucléaire à des fins civiles. Partout la possession de matériaux requis par un tel programme risque d’être déviée vers la fabrication d’armes nucléaires. Au lieu de pointer l’Iran, les leaders politiques du monde doivent de toute urgence examiner l’enjeu plus global et plus fondamental qu’est la possession d’armes nucléaires, tout particulièrement dans des régions vulnérables qui connaissent des tensions durables et l’instabilité comme c’est le cas au Moyen Orient. Le Traité de Non-Prolifération des armes nucléaires, dont l’Iran est signataire, vise l’élimination de toute arme nucléaire dans le monde et de toute aspiration à en posséder. Ce traité exige des États participants qu’ils détruisent leurs stocks d’armes nucléaires; or aucun ne s’est encore acquitté de cette obligation, bien que certains aient heureusement commencé à poser des gestes dans cette direction.

L’Iran voit son existence menacée par la présence d’armes nucléaires dans la région. En solidarité avec le peuple iranien et toutes les populations exposées aux dangers des armes nucléaires, que ce soit par suite d’un accident, d’un malentendu ou d’un usage délibéré, nous formulons les recommandations suivantes.

Que le Gouvernement du Canada prenne l’engagement de

  • S’abstenir de toute déclaration intempestive sur les intentions présumées de l’Iran.
  • Soutenir toute intervention diplomatique et non militaire touchant l’Iran.
  • Encourager le gouvernement iranien à faire preuve de transparence et d’ouverture en matière d’inspection.
  • Relâcher les sanctions imposées à l’Iran à mesure que le pays montre des signes de progrès, puisque les sanctions atteignent le plus souvent les éléments les plus vulnérables de la société.
  • Demander à Israël de reconnaître publiquement qu’il possède un arsenal nucléaire et doit consentir aux inspections.
  • Travailler activement à démilitariser la région du Moyen Orient grâce à un programme de désarmement des armes conventionnelles et nucléaires. Plus spécialement le Canada et les autres pays doivent contribuer à créer une Zone libre d’armes nucléaires au Moyen Orient, une question qui sera abordée à  la prochaine Conférence des Nations Unies sur une zone libre d’armes nucléaires dans cette région.
  • Soutenir tout effort en vue d’établir des structures régionales communes aptes à répondre aux besoins de garantir la sécurité à tous les pays concernés.

Nous faisons cette déclaration au nom de Pax Christi Montréal, une organisation membre de Pax Christi International, le mouvement catholique pour la paix. Ce mouvement vise à promouvoir la paix par des moyens non violents et l’engagement pour la justice. Il préconise le respect de la création, ce qui comprend la vie et la dignité de toute personne humaine. Il rejette les modèles d’intervention qui cherchent à rétablir ou à obtenir la sécurité par la peur, la diabolisation de l’autre et le recours aux armes conventionnelles et nucléaires.

Nous invitons tous les pays, incluant le Canada, à reconnaître leur contribution à la violence et à la guerre. La prolifération des armes et plus encore le commerce illégal des armes sont inacceptables. Aussi les pays qui possèdent les plus dangereuses de toutes les armes, les armes nucléaires, doivent-ils respecter l’engagement qu’ils ont pris de poursuivre des négociations en vue de l’élimination complète de leurs arsenaux nucléaires et ce, avant d’exiger des États qui n’en possèdent pas qu’ils renoncent à en développer. Notre position et nos convictions concordent avec les déclarations émises par le Saint-Siège depuis plusieurs années.

Mary Ellen Francoeur, présidente                                                    Texte original : anglais

Pax Christi Montréal

le 21 mars 2012

N.B. Nous reconnaissons que la présente prise de position s’inspire de la déclaration de Pax Christi Angleterre publiée sur le même sujet le 13 mars 2012.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

La boutique virtuelle APLP



Nos actions récentes

2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets