Evénements du mois

Activités de nos membres







Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Participez à la campagne du Coquelicot blanc

Le Collectif Échec à la guerre mènera, cet automne, sa deuxième campagne annuelle du coquelicot blanc. Le lancement officiel de la campagne aura lieu vendredi, le 2 novembre, un peu avant le Jour du Souvenir (11 novembre).

La préparation de la campagne est entamée depuis plusieurs semaines et nous pouvons d’ores et déjà compter sur plusieurs organismes et individus, dans tous les coins du Québec, pour s’en faire les porteurs dans leur région ou, tout au moins, pour agir comme lieu d’approvisionnement local.

Par ailleurs, nous aimerions donner une plus grande visibilité à la campagne cette année en annonçant, lors de son lancement public, l’engagement d’un bon nombre de personnalités publiques (artistes, intellectuel-le-s, représentant-e-s d’organismes) à porter le coquelicot blanc le 11 novembre prochain.

Accepteriez-vous de prendre cet engagement ?

Vous trouverez ci-après des informations plus précises sur le sens de notre campagne et sur le contenu de l’engagement auquel nous vous convions.

SENS DE LA CAMPAGNE

L’histoire et le sens à donner à la campagne du coquelicot blanc sont présentés sommairement dans ce document : coquelicot_blanc_presentation

Porter le coquelicot blanc est un geste simple que nous posons dans le but de commémorer l’ensemble des victimes de la guerre et d’inscrire cette commémoration dans notre volonté d’en finir avec la guerre et avec ses faux prétextes.

Notre objectif n’est pas :

– d’antagoniser les vétérans, les familles de militaires et autres proches qui commémorent la perte d’êtres chers;
– ni d’opposer le port du coquelicot blanc à celui du coquelicot rouge;

mais bien :

– d’exercer notre devoir de mémoire envers toutes les victimes de la guerre – hommes, femmes et enfants – dont la très grande majorité sont des civils et non des soldats;

– de nous dissocier de la tendance des pouvoirs politiques qui saisissent l’occasion du “souvenir” pour justifier les guerres et le militarisme croissant.

CAMPAGNE DE L’AN DERNIER ET OBJECTIFS 2012

L’an dernier, nous avons vendu environ 9 000 coquelicots, principalement dans le Grand Montréal mais aussi dans quelques régions, notamment en Estrie, dans Lanaudière, en Gaspésie. En outre, de nombreux centres de femmes, plusieurs organismes de coopération internationale, une douzaine de syndicats d’enseignants affiliés à la FNEEQ et plusieurs organismes religieux ont activement appuyé la campagne. De plus, la campagne 2011 a obtenu une bonne couverture médiatique.

Cette année, notre objectif concret est de doubler le nombre de coquelicots vendus et d’accroître considérablement la pénétration de la campagne dans toutes les régions du Québec. Et la campagne sera menée en nous démarquant du militarisme du gouvernement Harper et de ses plus récentes manifestations :

  • discours belliqueux face à l’Iran,
  • promotion d’un patriotisme militaire en lien avec le bicentenaire de la guerre de 1812,
  • incursions de plus en plus fréquentes de l’armée dans le champ social, la culture et le divertissement,
  • absence de transparence et
  • érosion du rôle du Parlement en ce qui concerne le coût des interventions et des équipements militaires
  • et même le rôle des troupes canadiennes déployées à l’étranger.

ENGAGEMENT QUE NOUS VOUS INVITONS À PRENDRE

Parce que, depuis plusieurs décennies, les guerres font beaucoup plus de victimes civiles que militaires et que ces millions de victimes – femmes, hommes et enfants – ne sont pas incluses dans les commémorations officielles du Jour du Souvenir,

parce que je tiens à marquer le souvenir de toutes les victimes des guerres en exprimant en même temps mon rejet fondamental de cet ultime fléau que constitue la guerre et de la propagande mensongère qui l’accompagne généralement,

parce que je tiens à marquer le souvenir de toutes les victimes des guerres en dénonçant la montée actuelle du militarisme au Canada et en me dissociant des prétextes sécuritaires, démocratiques ou humanitaires qui sont invoqués pour justifier cette orientation,

… le 11 novembre prochain, je porterai le coquelicot blanc !

Si vous êtes d’accord pour prendre l’engagement ci-dessus, veuillez nous répondre par courriel à l’adresse suivante info@echecalaguerre.org en nous indiquant également quelle mention vous voulez voir figurer à côté de votre nom dans notre éventuelle liste des personnalités ainsi engagées.

Vous pouvez partager ce message avec des ami-es, si vous estimez que leur engagement à porter le coquelicot blanc ajouterait à la portée de notre liste d’ « engagé-es ».

Merci d’avoir pris le temps de nous lire et de réfléchir à cette demande.

Solidairement,

le Comité de suivi du Collectif Échec à la guerre :

Judith Berlyn
Martine Éloy
Mouloud Idir
Raymond Legault
Suzanne Loiselle
Amélie Nguyen

Les Artistes pour la Paix sont membres du Collectif Échec à la guerre.

Lisez aussi ce document : coquelicot_blanc_presentation

1 Commentaire

  1. dimitri koutsoufis dimitri koutsoufis
    29 octobre 2012    

    Je suis contre la glorification de guerre chaque novembre!
    Je prefere de celebrer la paix!

    Make love and peace
    not war and fear,
    we can open our arms
    and invite people near
    to help them see
    what is abundantly clear
    the goodness of love
    year after year.

    coquelicot blanc est une idee formidable!

    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

La boutique virtuelle APLP



Nos actions récentes

21 septembre 2019 : Le 5 à 7 pour la Paix, spectacle au Lion d'Or.
2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets