Evénements du mois

Activités de nos membres

Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

30e Show du Refuge du 20e APLP de l’année

bigras_dan

Dan Bigras, un homme heureux? – Photo : Robert Skinner La Presse

Luc Boulanger écrit dans La Presse : « On dit de Dan Bigras qu’il est le porte-parole des jeunes oubliés, brisés et multipoqués de la société. Or, si l’homme, qui aura 63 ans ce mois-ci, a fait la paix avec son passé de guerre, c’est en partie grâce à son rôle comme porte-parole pour l’organisme du Refuge :

Le Refuge m’a aidé à me reconstruire, c’est sûr. Il y a 30 ans, j’avais besoin de prendre les choses laides en dedans de moi, pour les transformer en belles choses en dehors. Et c’est ce que fait la belle gang du Refuge avec des jeunes en itinérance : transformer la souffrance de la rue en chaleur humaine.

Qu’a-t-il appris au contact de ces jeunes depuis 30 ans ?  La résilience, répond-il sans hésiter une seconde. Ce n’est pas un endroit de misère, le Refuge. Tout le monde essaie de s’en sortir. Dans la rue, tout le monde se pose la même question : pourquoi personne ne m’aime ? Et lorsqu’un intervenant dit à un itinérant qu’il s’intéresse à lui, qu’il est prêt à l’écouter pendant 10 heures s’il le faut, c’est probablement la première fois que ce jeune ressent quelque chose qui ressemble à de l’amour… »

En ce moment de pandémie, la souffrance en santé mentale affecterait 57% des jeunes !

Dan Bigras avait été nommé Artiste pour la Paix 2007, après avoir tour à tour tourné le téléfilm Les guerriers avec Patrick Huard (une œuvre coup de poing anti-militariste de Michel Garneau, réalisée par Micheline Lanctôt) et enregistré sa chanson désespérée Sarajevo (Les powerfreaks). Il avait donc reçu en cadeau une sculpture d’Armand Vaillancourt, deux ans avant de partager la scène du Festival Mondial UNESCO de Drummondville avec Florence K., Nathalie Choquette, Marie-Mai (alors quasi-nouvelle venue), le violoniste Alexandre da Costa et moi ayant coordonné une étude de Chopin sous les rythmes agencés d’un feu d’artifice, d’où ovation ! Complice, donc, de la propension du showman Bigras à carburer, en bon musicien populaire adulé, aux réactions exaltées de son public, je m’attendais comme les autres à une catastrophe pour ce 30e anniversaire du Show du Refuge en l’absence de public et en distanciation à moins 70 degrés, d’autant plus que la première invitée était… une chanteuse « classique ».

lemieux_marie-nicole

Photo : Denis Rouvre

C’était bien méconnaître Marie-Nicole Lemieux (voir photo par Denis Rouvre), cette fille du Lac St-Jean à qui j’avais enseigné au Camp Musical de Métabetchouan (m’a-t-elle rappelé), étoile mondiale appréciée autant par l’OSM que par l’Orchestre Métropolitain, d’une chaleur à faire fondre les derniers icebergs en face du Labrador. Même si Dan Bigras lui a confié la redoutable entrée du spectacle, elle en a profité pour voler le show avec sa voix aux registres intégrés de façon stupéfiante et une maîtrise des silences qui est la marque des plus grands musiciens classiques, avec en plus une façon bienveillante de regarder les autres en leur souriant (alors que nous, musiciens classiques, on reste tellement concentrés qu’on en oublie souvent de sourire). Ce dimanche dernier sans public lui a permis une grande complicité avec Lulu Hugues et Lara Fabian, dotée d’une simplicité débarrassée des tics à la Céline Dion des mauvais jours, entre autres avec l’approprié « Je suis malade » de Serge Lama.

La table était mise pour Brigitte Boisjoli, Bruno Pelletier, Dan avec sa dramatique Tu m’tueras et la chaleureuse Mélissa Bédard, et même une incursion sympathique de Maka Kotto dans une chanson de Louis Armstrong, « Red roses, what a wonderful world » pour d’agréables car naturelles touches Black lives matter. Si cette soirée exceptionnelle fut ternie par une surabondance de publicités clinquantes, il n’en tient qu’à nous de surenchérir en donnant davantage de sous à www.refugedesjeunes.org . Bravo aux prestations spéciales dédiées aux jeunes du Refuge par Territoire hostile ( ?), ainsi que par une interprétation surnaturelle de « L’amour existe encore, malgré les bombes qui tombent aux quatre coins du monde » du tandem Plamondon-Cocciante ! On en aura de beaux souvenirs…

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.
18 septembre 2020 : Lettre aux élus - Pour une réorientation de la politique étrangère canadienne.
20 mai 2020 : Lettre ouverte - le Canada ne mérite pas de siège au Conseil de sécurité.
13 avril 2020 : Lettre à Justin Trudeau : Levons les sanctions !
10 avril 2020 : Lettre du Groupe des 78 : Habileté diplomatique requise pour une intervention urgente
7 avril 2020 : Lettre au Premier ministre Trudeau sur NUMISMA
18 février 2020 : Lettre au Premier ministre sur Wet'suwet'en.
27 janvier 2020 : Message au Premier ministre sur les déchets nucléaires.
25 janvier 2020 : Manifestation Non à la guerre contre l'Iran.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets