Evénements du mois

Activités de nos membres








Je suis APLP parce que…

"En cette époque de repli sur soi, de violence et de conflits incessants, plutôt que de publier mes états d’âmes sur les réseaux sociaux et de me cantonner dans un rôle de spectateur impuissant, je choisis de militer au sein d’Artistes pour la Paix, un regroupement qui me semble plus pertinent et nécessaire que jamais."
Sébastien Dhavernas, comédien, metteur en scène et producteur, vice-président des APLP
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète, président des APLP
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, v-p. des Artistes pour la Paix et membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

La cérémonie annuelle des Prix des Artistes pour la Paix aura lieu le 7 avril

Trois artistes seront honorés à l’Hôtel de ville de Montréal

Le 7 avril 2017, aura lieu pour la seconde fois à l’Hôtel de Ville de Montréal la traditionnelle remise annuelle des Prix des Artistes pour la Paix en présence du maire de l’arrondissement de Pierrefonds, Dimitrios Beis, et du Maire de Montréal, Denis Coderre, membre de l’association internationale des Maires pour la Paix (Mayors For Peace, basés à Hiroshima).

Domlebo, nouveau président des APLP, rendra hommage à l’artiste pour la paix de l’année René Derouin aux multiples expositions 2016 en plusieurs musées du Québec et au Mexique où il a puisé son inspiration artistique originale et qui l’a choisi comme ambassadeur lors du Salon du Livre de Montréal 2016. Connues pour leur engagement écologique, ses œuvres illustrent entre autres la couverture du rapport APLP au BAPE 2016 et l’ouvrage collectif J’écris fleuve, tous deux en défense du fleuve Saint-Laurent contre le projet de pipeline Transcanada d’Enbridge.

derouin-rapaces

René Derouin

Une lecture du poème d’André Jacob Je suis la paix par les comédiens Caroline Dhavernas et Maxime Le Flaguais précèdera l’hommage posthume rendu par Sébastien Dhavernas, nouveau vice-président des APLP et par le comédien Benoît Brière au cinéaste André Mélançon (1942-2016), en présence d’Andrée Lachapelle APLP1990.

melancon_18

André Mélançon

Après une courte prestation de la chanteuse-guitariste Sarah Toussaint-Léveillé, Pierre Jasmin et Sébastien concluront la cérémonie en rendant hommage à la légende de la télévision, la féministe Janette Bertrand, en relayant un mot de Fabienne Larouche, en soulignant la grande pédagogie de madame Bertrand à l’INIS et en relatant son entrée aux APLP avec Richard Séguin et feue Janine Sutto, en défense des Mohawks pendant la crise d’Oka (Kanasetakeh 1990).

janette_bertrand

Janette Bertrand

Depuis la remise du Prix à Daniel Lavoie en 1989, les APLP honorent chaque année un artiste ou un collectif d’artistes dont l’art et les actions favorisent la paix et la justice sociale, par exemple Chloé Sainte-Marie, Armand Vaillancourt, Dan Bigras, Dominic Champagne, Les 7 doigts de la main, Wajdi Mouawad, l’ATSA et les regrettées Myra Cree, Marcelle Ferron et Simonne Monet-Chartrand.

C’est donc une invitation aux membres et sympathisant-e-s des APLP, le 7 avril à 10h30 à l’Hôtel de Ville de Montréal.

3 Commentaires

  1. 1 avril 2017    

    MANIFESTONS POUR LA PAIX

    La société construite sur l’argent détruit les récoltes, détruit les bêtes, détruit les hommes, détruit la joie, détruit le monde véritable, détruit la paix, détruit les vraies richesses. Vous avez droit aux récoltes, droit à la joie, droit au monde véritable, droit aux vraies richesses d’ici-bas, tout de suite, maintenant, pour cette vie. Vous ne devez plus obéir à la folie de l’argent.
    Jean Giono

    Vous ne pouvez rejoindre notre manifestation permanente pour la paix parce que vous n’y trouvez pas l’occasion de faire de l’argent ni la promotion de vos produits dans vos déguisements d’artistes habiles et cupides marchands.
    Non, vous n’êtes plus que de vils trompeurs qui pratiquent la mendicité légale pour vos causes roturières et vous vous affichez dans des postures aguichantes prêts à vous engager plus haut sur le podium des marques vedettes et vos managers vous encouragent à faire du chiffre.
    Non, c’est vrai, vous parlez d’argent, d’engagement pour, d’armes artistiques, de partisannerie, de racolage, de propagande, tout ce bagage de mercenaire signifie, pour nous, la guerre, la terreur, le silence ordonné, la vie marchandée.
    Nous manifestons en permanence pour la paix depuis que notre planète fait sa révolution autour du Soleil dansant dans le ciel avec la Lune.
    Ici, il n’y a rien à prendre, il y a tout à donner, et le peu de chacun fait la différence. Dans l’abondance de nos dons, nous ignorons la pauvreté de la suffisance, chacun offre toujours plus que ce qui lui est donné. Ici nos artistes récoltent à l’infini les fruits qu’ils ont cueillis; nos artisans ont des commandes pour du nouvel ouvrage plus grand que toutes leurs trouvailles abandonnées à notre plaisir et commodité, nos arts sont des vivres partagés.
    Il n’y a de paix que partagée.
    La paix n’est point une trêve entre des négociations, des combats.
    La paix n’est outillée que de bon cœur pour les bras des penseurs.
    L’intelligence est gratuite.
    Ici les beaux malins n’entrent pas, les virtuoses de la chose ennuient, les performeurs musclés agacent. L’art pour l’art, les artistes vendus achetés, la guerre des affaires, l’argent, c’est la guerre.
    Nous voulons la paix.
    La véritable paix ne se négocie pas.
    Le pacifique a le cœur en paix.
    Le marchand possède la guerre dans ses poches et fait l’artiste pour séduire les idiots.
    Le marchand a un portefeuille à la place du cœur.

    Pierre Marcel Montmory – trouveur

  2. 1 avril 2017    

    HUMAINE DESTINÉE

    Nous serons plus nombreux que les roses sauvages
    Chargées d’épines durcies au feu des étés
    Nous serons l’aubépine surprenant les bergers
    Tandis que le noir du ciel entasse les orages

    Nous serons plus nombreux que les nuages
    Poussés par les vents qui transportent nos messages
    Nous chanterons dans nos têtes aux murs du silence
    Les litanies muettes qui ont mérité les potences

    Nous serons gorge sèche dans les sillons du sable
    Pour semer graines de colère et larmes de sang
    Et nos jeunesses en lambeaux se traînant
    Balanceront leurs rires rouillés à l’ineffable

    Terre rendue à l’acier plombant les murs
    Nous ne pouvons plus même un murmure
    Et la force des lâches nous oppresse
    Nous n’avons que la vie pour seule maîtresse

    Alors en un bouquet fraternel nous nous offrons
    Pour vaincre l’injuste sort fait à Cupidon
    Pour réparer l’offense à la beauté de Ninon
    Nous marchons solitaires sous le même nom

    Nous somme la somme de nos chemins humains
    Plus nombreux que les roses et autant que les fleurs
    À veiller pour le lendemain, vaillants de cœur,
    À battre le blé des récoltes de nos deux mains

    Nous serons plus nombreux que les roses sauvages
    Chargées d’épines durcies au feu des étés
    Nous serons l’aubépine surprenant les bergers
    Tandis que le noir du ciel entasse les orages

    Pierre Marcel Montmory – trouveur

  3. 1 avril 2017    

    PLANÈTE TERRE
    Invitation
    À LA
    DÉSERTION GÉNÉRALE
    Par amour de l’Humanité tous les êtres humains sont invités à déserter de leurs activités liées à l’industrie militaro-industrielle, tous les soldats abandonnent leurs uniformes et leurs armes; tous les savants inventent des plans joyeux, tous les travailleurs construisent la paix, et les poètes composent des œuvres pour exprimer toutes les émotions et pour divertir et s’adressent à l’intelligence.
    Réquisition de tous les moyens nécessaires pour construire la paix. Appel à tous les gestes de sympathie les uns envers les autres. Abandon de l’argent pour le troc.
    Tout humain qui ne fera pas œuvre de paix sera considéré comme complice des crimes contre l’Humanité.
    Le premier jour de Désertion Générale est aujourd’hui.
    La Paix tout de suite. Par TOUS LES HUMAINS.
    Décret édité au nom des droits de l’Humanité, à la paix et à la joie de vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

17 juin : Manifestation contre les armes nucléaires, Montréal.
17 juin : Rassemblement de soutien aux réfugiés, Montréal.
27 mai : Marche pour l’humanité et la prévention des génocides, Montréal.
13 mai : Les APLP participent à la fondation du Rassemblement Québécois pour la Paix.
13 mai : Allocution de Pierre Jasmin lors de l'événement Cuisine ta ville.
9 avril : Présence à la manifestation pour la paix en Syrie à Montréal.
21 janvier : Manifestation au rassemblement pour les droits des femmes à la Place des Arts.
21 décembre : Lettre au premier ministre Trudeau sur le vote à l'ONU et le désarmement.
26 novembre : Lettre au premier ministre Couillard pour une enquête systémique sur les pratiques policières.
26 novembre : Déclaration de paix au premier ministre Trudeau avec démission suggérée de son ministre de la Défense.
26 novembre : Lettre au ministre Dion sur l'OTAN, le TCA et les armes nucléaires.
11 novembre : Manifestation avec la coalition Échec à la guerre, Montréal.
2 novembre : Lettre collective au ministre Dion, avec le Réseau canadien pour l'abolition de l'arme nucléaire.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets