Evénements du mois

Activités de nos membres








Je suis APLP parce que…

"En cette époque de repli sur soi, de violence et de conflits incessants, plutôt que de publier mes états d’âmes sur les réseaux sociaux et de me cantonner dans un rôle de spectateur impuissant, je choisis de militer au sein d’Artistes pour la Paix, un regroupement qui me semble plus pertinent et nécessaire que jamais."
Sébastien Dhavernas, comédien, metteur en scène et producteur, vice-président des APLP
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète, président des APLP
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, v-p. des Artistes pour la Paix et membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

En direct du FSM : la journée de samedi

Pierre Jasmin nous livre ses impressions de la journée et soirée de samedi dont les activités se sont concentrées au parc Jarry à l’Agora des initiatives pour un autre monde et la Soirée des Sages du projet Écosphère.

domlebo_david_jasmin

Sur cette photo prise au Parc Lafontaine juste avant la grande marche de plus de cinq mille militants le 9 août, on trouve Domlebo à gauche, puis Françoise David, Pierre Jasmin et enfin le co-fondateur du premier Forum Social Mondial à Porto Allegre, Chico Whitaker.

Au lendemain de la fermeture festive de l’Espace APLP à l’îlot Clark (voir tous les articles inscrits sur ce site chaque jour par notre webmestre) avec la présence de Sylvie Ehawee Careau, Gisèle Comtois, Laurence Chessex, André Cloutier, Annick Danis, Guy Demers, Jean-François Garneau à la guitare, Daniel Gingras, Pierre Jasmin, Domlebo (guitare et chant), Izabella Marengo (danse), Yolande Michaud (interprétation), le savant émérite Derek Paul un crayon à la main, Lilya Prim-Chornay, Judi Richards au micro avec sa dernière chanson sur la paix, ces Artistes pour la Paix étaient rejoints lors des dernières activités du FSM par leurs collègues Jean-François Desrosiers, Lucie Sauvé, Louise Vandelac, Laure Waridel et plusieurs autres.

Sous les tentes assaillies par la pluie au parc Jarry, Riccardo Petrella et Chico Whitaker, avec qui Pierre avait longtemps échangé et collaboré durant la semaine, et des centaines d’autres militants tels Gordon Edwards, Claudio Zanchettin (ancien de FIDH) et l’ex-président de Pugwash Canada, Walter Dorn (qui travaille pour les Casques bleus de l’ONU à New York, en Afrique et à son Collège Militaire Royal de Toronto et qui était l’invité de Pierre), venaient participer à trois événements-phares qui clôturaient en quelque sorte le FSM :

La Déclaration de Montréal

Devant l’élite attentive des militants du Forum Social Mondial (élite : un terme généralement évité et abhorré par sa philosophie égalitaire!), rassemblée à l’Agora des initiatives pour un autre monde, Pierre Jasmin a eu l’honneur de présenter la Déclaration de Montréal (cliquer ICI) issue du Second Forum thématique sur un monde libéré du nucléaire.

IMG_1360

Stella Whitaker et Pierre Jasmin. Photo Gisèle Comtois

Invitant d’abord la Brésilienne Stella Whitaker qui en a lu le premier paragraphe en français, Pierre a tenu à spécifier, après en avoir lu de courts extraits en anglais, que la Déclaration partait d’un texte (soumis dès le 5 août) par Gordon Edwards [1]. Il a invité tous ceux qui voulaient s’y associer à l’appuyer sur ccnr@web.ca ou sur fsm2016 [2] ou sur notre site des APLP.

Une quarantaine de militants principalement venus du Brésil (Stella et Chico Whitaker), du Canada (Dr Michael Dworkind, ex-président des Professionnels de la Santé pour la Survie Mondiale, Angela Bischoff d’Ontario Clean Air Alliance [contact@cleanairalliance.org], Robert Del Tredici, Michel Duguay de l’université Laval, …), d’Iran (l’infatigable Hojjat Salehi), des USA (tel Arnold Gundersen dont la démonstration que les projets d’énergie nucléaire ne diminueraient en rien les CO2 rejetés dans l’atmosphère fut filmée par l’APLP2002, Martin Duckworth), de France et de Suisse (l’artiste de théâtre engagé Bruno Boussagol) y avaient travaillé toute la semaine. Car le lundi matin avait été marqué par une commémoration de l’holocauste nucléaire de Nagasaki, rehaussée par une cérémonie officiée par nos amis Mohawks traditionalistes (Stuart Miyow Jr et Sr, Raymond Stone Iwaasa) : on rappelle que le Symposium international sur l’uranium de Québec (2015) avait été financé principalement par les Cris, ce qui montre à quel point les Premières Nations sont davantage conscientes des dangers des mines d’uranium qu’on exploite généralement sur leurs territoires, souvent lâchement désignés pour recevoir en outre les projets d’enfouissements des résidus nucléaires. Remercions-les pour être à l’avant-garde du militantisme voulant sauver la planète des prédateurs, tant les industries pétrolières (Énergie-Est et TransCanada voulant augmenter la production des sables bitumineux) que l’industrie nucléaire assez puissante pour censurer nos protestations dans les journaux.


[1] Comment devenir sceptique concernant le nucléaire: une vidéo avec Gordon Edwards traduite en français par Jacques Boucher et lue par Pierre Jasmin sur https://www.youtube.com/watch?v=4GbocfEDW1w

[2] Forum pour un monde sans fission nucléaire: https://www.facebook.com/NuclearWSF/

Présentation publique des plans d’action au FSM 2016

Un peu plus tard à l’agenda de l’Agora en après-midi, les Artistes pour la Paix se sont associés à des groupes français et africains de paix pour rappeler l’importance d’appuyer le principe d’autodétermination des peuples, par exemple celui du Sahara oriental qui, comme le Tibet envahi par l’occupation chinoise, aurait de la difficulté suite à l’occupation marocaine à y gagner un référendum, depuis longtemps appelé en vain par une résolution de l’ONU qui y maintient une force de Casques bleus pour la paix s’interposant entre le Front Polisario et l’armée marocaine. Voici le texte lu à la présentation publique des plans d’action au FSM 2016, par Gérard Halie, secrétaire national du Mouvement de la Paix, qui regroupe un très grand nombre de pacifistes en France :

« Le FSM n’est pas un espace pour servir les intérêts de certains états. En effet, nous ne nous reconnaissons pas dans la déclaration issue de l’agora Militarisation, paix, réfugiés, élimination des armes nucléaires et au-delà.

Nous sommes pour de vraies campagnes pour la démilitarisation, la baisse des budgets militaires et l’élimination du commerce des armes (TCA), pour la promotion d’une culture de la paix et d’une éducation à la paix.

Pour cela, nous devons investir les outils des Nations Unies, notamment le 21 Septembre, journée internationale de la paix, le 26 septembre, journée internationale pour l’élimination des armes nucléaires, et la semaine de l’ONU pour le désarmement du 25 au 31 octobre. Nous voulons en faire, chaque année, dans chaque pays, des rendez-vous importants d’action pour peser sur nos gouvernements.

Nous rappelons qu’il y a encore des peuples en lutte pour leur libération, notamment l’autodétermination du peuple sahraoui avec le référendum porté depuis 20 ans par les Nations Unies, que nous soutenons. Nous devons peser pour la tenue de la Conférence pour un Moyen Orient sans armes de destruction massive, décidée dès 1995, et que la conférence de suivi du TNP de 2010 avait pris la décision de tenir en 2012 à Helsinki. Nous appelons l’ensemble des organisations à être signataires de cette déclaration. »

Projet ÉCOSPHÈRE

sages_1

Domlebo, Jean-Martin Aussant, Éric Pineault, Alain Deneault, Laure Waridel et Karel Mayrand devant une très petite partie de l’auditoire se pressant sous la grande tente de Projet Écosphère. Photo Daniel Gingras

Éric Ferland, grand manitou de l’événement qui se répétera à Magog dans quelques semaines, exprimait sa satisfaction suite à une semaine à la fréquentation à la hausse et nous conviait en soirée, dès 19 heures, à un comité de sages brillamment animé par domlebo : l’écologiste Laure Waridel, le spécialiste dénonciateur des paradis fiscaux Alain Deneault, son collègue sociologue auteur du Piège Énergie-Est Éric Pineault (UQAM), celui qu’on n’a plus besoin de présenter depuis son « homélie» aux funérailles de Monsieur Jacques Parizeau, Jean-Martin Aussant et enfin Karel Mayrand, qui travaille aux côtés du célèbre écologiste canadien David Suzuki (ayant affirmé au Journal de Montréal que même si avril 2016 a été le 7e mois d’affilée où la planète a battu un record de chaleur, et que de plus en plus de scientifiques estiment que l’humanité est près du point de non-retour, il faut pourtant garder espoir. Il croit que le Canada devrait suivre l’exemple du Québec en matière environnementale).

Tous répondaient aux questions pertinentes de l’APLP domlebo devant une foule compacte qui marquait bruyamment son approbation enthousiaste, inaltérée par les embruns déchaînés.

Le Québec n’est-il pas extraordinairement vivant grâce à la ferveur de ces orateurs ovationnés par une foule militante ? C’était la constatation de Walter Dorn, heureux de son séjour qui lui permet de mieux comprendre notre Québec vibrant.

sages_2

De g. à droite : les principales créatrices de l’Espace Artistes pour la Paix au FSM, Gisèle Comtois et Laurence Chessex, puis Louise Vandelac professeure à l’UQAM dont l’expertise écologique est reconnue en France plus qu’au Québec et son collègue uqamien Pierre J. Photo Daniel Gingras

N’oubliez pas d’endosser la Déclaration de Montréal comme l’ont fait les quatre personnes suivantes (et beaucoup d’autres) :

J’appuie et je souhaite signer la déclaration de Montréal pour un monde libéré de la fission nucléaire !
Pascale Camirand, philosophe éthicienne féministe

I endorse the Montreal declaration with great enthusiasm
And pride ! Das ist eine Sternstunde der Menschheit !
Best, Michel Duguay

Thank you. I will share it through my networks later today. I thought it was sensitively and elegantly written.
Joseph Gerson

Bonjour ! J’endosse totalement la DÉCLARATION DE MONTRÉAL POUR UN MONDE LIBÉRÉ DE LA FISSION NUCLÉAIRE.
Yolande Michaud
Membre des Artistes pour la Paix

1 Commentaire

  1. Pascale Camirand Pascale Camirand
    15 août 2016    

    Chers militants, chères militantes,

    Je vous ai suivi-e-s tout au long de cette belle aventure du FSM 2016 via votre site internet. Je suis vraiment fière de vous tous et toutes. Vous avez fait du beau travail et vous devez être fourbu-e-s. À moins que cette expérience nous vous ai donné des ailes, de l’énergie à revendre (du genre éoliennes…). J’ai bien sûr signé la Déclaration de Montréal dès que je l’ai lue. Je trouve ce texte très mobilisateur. Il exprime très bien quelles sont les conséquences extrêmement néfastes du nucléaire sur notre planète et tous les êtres qui y vivent. Je suis scandalisée d’apprendre que les déchets nucléaires sont enfouis sur les terres des autochtones. Mais je suis fière de leur engagement anti-nucléaire.

    Formez-vous une  » élite  » ? Je ne sais si ce mot est juste. Peut-être que je choisirais de changer ce mot pour « la crème des militant-e-s anti-nucléaires ». Mais ce ne sont que des mots et le plus important c’est que vous ayez mis tant et tant d’énergie depuis je ne sais combien de mois, avec entêtement, acharnement, motivation, solidarité, pour que l’expérience du forum sur le nucléaire soit un succès.

    En terminant, laissez-moi féliciter toutes les équipes qui ont organisé le FSM. Je ne pouvais y être à cause de mes ennuis de santé qui me placent dans une situation précaire. Mais j’étais avec vous en pensées et je sais que j’aurais vécu un grand bonheur en participant à cette grande assemblée citoyenne exceptionnelle.

    Bonne suite dans vos engagements ! Et surtout: reposez-vous bien avant la préparation de l’AG de septembre… !!

    Pascale Camirand, philosophe éthicienne féministe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

17 juin : Manifestation contre les armes nucléaires, Montréal.
17 juin : Rassemblement de soutien aux réfugiés, Montréal.
27 mai : Marche pour l’humanité et la prévention des génocides, Montréal.
13 mai : Les APLP participent à la fondation du Rassemblement Québécois pour la Paix.
13 mai : Allocution de Pierre Jasmin lors de l'événement Cuisine ta ville.
9 avril : Présence à la manifestation pour la paix en Syrie à Montréal.
21 janvier : Manifestation au rassemblement pour les droits des femmes à la Place des Arts.
21 décembre : Lettre au premier ministre Trudeau sur le vote à l'ONU et le désarmement.
26 novembre : Lettre au premier ministre Couillard pour une enquête systémique sur les pratiques policières.
26 novembre : Déclaration de paix au premier ministre Trudeau avec démission suggérée de son ministre de la Défense.
26 novembre : Lettre au ministre Dion sur l'OTAN, le TCA et les armes nucléaires.
11 novembre : Manifestation avec la coalition Échec à la guerre, Montréal.
2 novembre : Lettre collective au ministre Dion, avec le Réseau canadien pour l'abolition de l'arme nucléaire.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets