Evénements du mois

Activités de nos membres





Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Déclaration de Montréal pour un monde libéré de la fission nucléaire

IMG_1360

Pierre Jasmin et Mme Stella Whitaker présentent la Déclaration de Montréal à l’Agora des initiatives du FSM 2016, samedi 13 août. Photo Gisèle Comtois.

 

fsm_logo_frCitoyen(ne)s de cette planète inspiré(e)s par le Deuxième Forum social mondial thématique pour un monde sans fission nucléaire qui s’est tenu à Montréal du 8 au 12 août 2016, nous faisons collectivement appel à une mobilisation mondiale dans le but

  • d’obtenir l’élimination de toutes les armes nucléaires,
  • de mettre fin à toutes les activités mondiales d’extraction de l’uranium et
  • de mettre un terme à la production massive continuelle de déchets nucléaires à haute intensité en se débarrassant de tous les réacteurs nucléaires.

 

Cet appel est lancé aux citoyen(ne)s de tous les pays du monde qui constatent la nécessité, en tant qu’individus ou en tant que membres d’une organisation, d’atteindre un monde libéré de la fission nucléaire. Nous nous engageons à construire un réseau mondial de citoyen(ne)s du monde qui travailleront ensemble, en utilisant l’internet et les réseaux sociaux, pour briser l’isolement, pour s’entraider et pour coordonner le lancement d’actions communes visant à obtenir un monde libéré de la technologie de la fission nucléaire, qu’elle soit civile ou militaire.

Nous commencerons en établissant des canaux de communication pour partager les informations et les outils éducationnels concernant les aspects légaux, techniques, financiers, médicaux et ceux reliés à la sécurité pour tout ce qui concerne les activités nucléaires militaires et non militaires. Nous mettons nos ressources en commun, au-delà des frontières nationales, dans un esprit de collaboration, en nous permettant de contribuer à la formulation d’une réponse convergente et coordonnée pour CONTRER les plans de l’institution nucléaire qui opère à l’échelle mondiale avec l’intention de multiplier les installations nucléaires civiles et militaires sur toute la planète afin d’y déverser, enfouir et abandonner les déchets nucléaires.

Nous reconnaissons toute arme nucléaire comme un instrument de terreur brutal et inégalé, visant à tuer des millions d’hommes, de femmes et d’enfants innocents d’un seul coup. Nous réalisons qu’une guerre nucléaire même limitée peut provoquer des changements climatiques extrêmes à l’échelle mondiale, handicapant la production agricole et menaçant la survie de toutes les formes de vie plus complexes. Nous sommes vivement conscient(e)s qu’un monde armé du nucléaire en viendrait éventuellement à se détruire et à mettre en marche un processus qui inverserait quatre milliards d’années d’évolution. Nous sommes déterminés à aider le monde à s’éloigner de l’annihilation nucléaire.

Nous réalisons que chaque réacteur nucléaire est un entrepôt de déchets industriels les plus pernicieux à être jamais produits; des déchets tellement radioactifs qu’ils fondent s’ils ne sont pas continuellement refroidis; des déchets qui, si visés par des terroristes ou des saboteurs, ou par de l’armement conventionnel, peuvent rendre inhabitables d’immenses portions de la planète pendant des siècles; des déchets qui contiennent des matériaux pouvant être utilisés comme explosifs nucléaires n’importe quand dans le futur, pour des milliers d’années à venir.

Reconnaissant l’uranium en tant qu’élément de base derrière toute arme et tout réacteur nucléaires, nous soutenons les International Physicians for the Prevention of Nuclear War et le Symposium mondial sur l’uranium (Québec 2015) qui ont appelé à l’interdiction mondiale de l’extraction et de l’exploitation de l’uranium.

Nous nous servirons de nos réseaux pour :

  • faire pression sur tous les gouvernements pour abolir définitivement la fission nucléaire;
  • faire connaître les dangers associés à l’exportation et au transport des matériaux hautement radioactifs et des matières et déchets nucléaires;
  • dissiper les mythes utilisés qui vantent l’attachement irrationnel au nucléaire;
  • faire connaître les histoires affligeantes des victimes et réfugiés du nucléaire;
  • prendre mutuellement conscience de notre responsabilité morale à ne pas accabler les générations futures avec un héritage nucléaire empoisonné;
  • alerter les gouvernements ne possédant pas d’installations nucléaires sur leurs territoires de leurs dangers, afin de leur éviter de s’empêtrer dans cette technologie;
  • éduquer le public sur les découvertes des ingénieurs, médecins, biologistes, écologistes, physiciens et citoyens préoccupés ayant une connaissance particulière des dangers du nucléaire;
  • promouvoir et populariser la grande variété d’alternatives écologiques et durables d’énergie renouvelable;
  • appuyer lanceurs d’alerte (dénonciateurs) et intenter des poursuites face aux cas les plus flagrants de méfaits nucléaires;
  • faire la promotion de la résolution non violente des conflits et dénoncer l’obsession illégale, immorale et démentielle de conserver des arsenaux d’armements nucléaires.

 

Nous invitons toute personne, tous groupes et organisations impliquées, à s’engager sur le chemin d’un futur débarrassé de la fission nucléaire et de l’exploitation de l’uranium. Nous les invitons à endosser cet appel et à le disséminer largement dans leurs réseaux.

Cette déclaration est en partie inspirée par l’Appel de Tokyo émis à l’occasion du Premier Forum social mondial pour un monde sans nucléaire qui s’est tenu à Tokyo et à Fukushima en mars 2016.


Pour appuyer cette déclaration, envoyez vos nom et adresse courriel à ccnr@web.ca

fsm_logo_enMontreal Declaration for a Nuclear-Fission-Free World

As citizens of this planet inspired by the Second Thematic World Social Forum for a nuclear-fission-free world, conducted in Montreal from August 8 to August 12, 2016, we are collectively calling for a mobilization of civil society around the world to bring about the elimination of all nuclear weapons, to put an end to the continued mass-production of all high-level nuclear waste by phasing out all nuclear reactors, and to a halt all uranium mining worldwide.

This call goes out to fellow citizens of all countries worldwide who see the need, whether as an individual or as a member of an organization, for a nuclear-fission-free world. We are committed to building a global network of citizens of the world who will work together, using the internet and social media to overcome isolation, to provide mutual support and to coordinate the launching of joint actions for a world free of nuclear fission technology, whether civilian or military.

We will begin by creating communication channels to share information and educational tools on legal, technical, financial, medical and security-related matters linked to military and non-military nuclear activities. We will pool our resources across national boundaries in a spirit of cooperation, allowing us to contribute to the formulation of a convergent and unified response to counteract the plans of the nuclear establishment that operates on a global scale to multiply civil and military nuclear installations worldwide and to dump, bury and abandon nuclear waste.

We recognize each nuclear weapon as an instrument of brutal and unsurpassed terror, designed to kill millions of innocent men, women and children at a single stroke. We realize that even a limited nuclear war can provoke sudden extreme climate change on a global scale, crippling agricultural production and threatening the survival of all higher forms of life. We are grimly aware that a nuclear-armed world will surely destroy itself and set in motion a process that will undo four billion years of evolution. We are determined to help guide the world away from the brink of nuclear annihilation.

We recognize each nuclear reactor as a repository of the most pernicious industrial waste ever known; waste so radioactive that it spontaneously melts down if not continually cooled; waste that, when targeted by terrorists or saboteurs, or by conventional warfare, will render large portions of the earth uninhabitable for centuries; waste that contains material that can be used as a nuclear explosive at any time in the future, for thousands of years to come.

We recognize uranium as the key element behind all nuclear weapons and all nuclear reactors, and we endorse the call by the International Physicians for the Prevention of Nuclear War (IPPNW) and by the 2015 Quebec World Uranium Symposium for a total global ban on the mining and processing of uranium.

We will use our networks

  • to pressure governments everywhere to put an end to nuclear fission;
  • to expose the dangers associated with the export and transport of nuclear materials and nuclear waste;
  • to puncture the myths that are used to prop up and justify the irrational nuclear addiction;
  • to tell the sobering stories of nuclear victims and nuclear refugees;
  • to emphasize our moral responsibilities not to burden future generations with a poisonous nuclear legacy;
  • to warn governments without nuclear facilities to realize the dangers and avoid becoming enmeshed in this technology;
  • to disseminate the findings of engineers, doctors, biologists, ecologists, physicists and concerned citizens having special knowledge and appreciation of nuclear dangers;
  • to promote and popularize the wide variety of renewable energy alternatives that are green and sustainable;
  • to launch lawsuits and to support whistle-blowers to halt the most egregious examples of nuclear malfeasance;
  • to promote non-violent conflict resolution, and
  • to denounce the illegal, immoral, and insane obsession with nuclear weapons arsenals.

 

We invite all people, groups and organizations involved to work for a world without nuclear fission and uranium mining. We also ask them to endorse this declaration and to transmit it widely in their networks.

This declaration is partly inspired by the Tokyo Appeal issued by the First Thematic World Social Forum for a Nuclear-Free World held in Tokyo and Fukushima in March 2016.


To endorse the declaration, send name and e-mail address to ccnr@web.ca

 

1 Commentaire

  1. Daniel Gingras Daniel Gingras
    16 août 2016    

    Cela est un exemple de ce que nous pouvons faire pour être plus en santé et en sécurité. Ce qui est un droits reconnu par les Nations-Unies.

    Bravo encore bravo et mille fois bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Le Manifeste pour la Paix


Nos actions récentes

23 avril : Cérémonie de remise des Prix APLP 2018.
20 avril : Participation à la journée de dialogue sur le contrôle des armements à Ottawa.
12 novembre : Manifestation contre la haine et le racisme à Montréal.
14 octobre : Manifestation contre l'OTAN à Montréal.
26 septembre : Récital-conférence de Pierre Jasmin.
5 août : Vigile commemorative pour Hiroshima au Jardin botanique de Montréal.
17 juin : Manifestation contre les armes nucléaires, Montréal.
17 juin : Rassemblement de soutien aux réfugiés, Montréal.
27 mai : Marche pour l’humanité et la prévention des génocides, Montréal.
13 mai : Les APLP participent à la fondation du Rassemblement Québécois pour la Paix.
13 mai : Allocution de Pierre Jasmin lors de l'événement Cuisine ta ville.
9 avril : Présence à la manifestation pour la paix en Syrie à Montréal.
21 janvier : Manifestation au rassemblement pour les droits des femmes à la Place des Arts.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets