Evénements du mois

Activités de nos membres

Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Pluie de prix sur des cinéastes APLP

Nathan Hofstetter (meilleur court métrage) et Guylaine Maroist (VIFFF d’Or)

Nathan Hofstetter (meilleur court métrage) et Guylaine Maroist (VIFFF d’Or)

Le film God Save Justin Trudeau a reçu le VIFFF d’Or au Vevey International Funny Film Festival, en Suisse. Sa co-réalisatrice n’est autre que Guylaine Maroist, présidente des APLP. Ce prix est décerné au meilleur long métrage du Festival de Vevey, ville où avait élu domicile Charlie Chaplin à la fin de sa vie.

Le Jury récompense un film qui, « par sa mise en scène brillante de la politique spectacle, fait passer le spectateur de la franche rigolade au rire jaune, et inversement, en suscitant une réflexion sur le mécanisme du succès politique et médiatique. »

Lire les détails ici sur le site web du Festival.

Toujours dans le domaine cinématographique, le cinéaste Martin Duckworth, APLP de l’année 2002, a reçu le Prix Albert-Tessier dans le cadre des Prix du Québec.

Cameraman, enseignant et réalisateur d’une trentaine de films, Martin avoue avoir un faible pour Nos derniers jours à Moscou (film tourné avec Pierre Jasmin), Cher Père-Noël, Les yeux du cœur ainsi que pour sa trilogie pacifiste sur Hiroshima, Dresden et la première guerre du Golfe. Du même souffle, il ajoute Au pays de Riel, Le rêve de Fouad et son récent film Fennario persiste et signe.

Martin Duckworth, Prix Albert-Tessier

Martin Duckworth, Prix Albert-Tessier

Les détails sont ici sur le site web des Prix du Québec.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

20 mai 2020 : Lettre ouverte - le Canada ne mérite pas de siège au Conseil de sécurité.
13 avril 2020 : Lettre à Justin Trudeau : Levons les sanctions !
10 avril 2020 : Lettre du Groupe des 78 : Habileté diplomatique requise pour une intervention urgente
7 avril 2020 : Lettre au Premier ministre Trudeau sur NUMISMA
18 février 2020 : Lettre au Premier ministre sur Wet'suwet'en.
27 janvier 2020 : Message au Premier ministre sur les déchets nucléaires.
25 janvier 2020 : Manifestation Non à la guerre contre l'Iran.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets