Evénements du mois

Activités de nos membres







Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

5 questions aux 5 chefs : les réponses

Nous vous présentons sur cette page les réponses des partis fédéraux à qui nous avons fait parvenir cinq questions (voir à la fin). Nous les avons affichées au fur et à mesure qu’elles nous sont arrivées.

Vous pourrez également prendre connaissance de l’opinion APLP sur ces réponses. Le barème d’évaluation inscrit en vert est le suivant :
A=excellent ; B= bon ; C=satisfaisant ; D=médiocre; E= Échec

chefs

Nous avons reçu à ce jour les réponses du Parti Libéral du Canada, du Bloc Québécois et du Nouveau Parti Démocratique.

Reçu le 7 octobre : le Parti Libéral du Canada

Veuillez trouver ci-joint la réponse formelle du Parti libéral du Canada à votre questionnaire.

Pour en apprendre davantage au sujet de la vision que le Parti libéral a pour le Canada, prenez un moment pour consulter nos politiques en ligne à ChangeRensemble.ca. Ce site présente des détails sur les politiques, les objectifs et les priorités d’un gouvernement libéral.

Au nom de notre chef, Justin Trudeau, et de son équipe toute entière, je tiens à vous remercier de nous avoir fait part des inquiétudes de vos membres.

Nous sommes reconnaissants de l’intérêt que vous portez aux politiques du Parti libéral du Canada, parce qu’elles concernent les questions qui vous touchent.

Bien cordialement,

Anna Gainey, Présidente
Parti libéral du Canada

1. Orienterez-vous la politique internationale du Canada selon les résolutions de l’ONU ? 

 Après une décennie du régime de Stephen Harper, la politique étrangère teintée d’un style conflictuel et hyper partisan est devenue sa marque de commerce. Les libéraux n’ont aucune leçon à recevoir de l’approche irresponsable de M. Harper.

Les libéraux appuient pleinement l’effort international visant à affronter l’EIIL. Nous pouvons, et nous devrions, dispenser cette formation loin des lignes de front, comme l’ont fait nos alliés. Une aide humanitaire internationale, financée adéquatement, est également nécessaire, et c’est pourquoi les libéraux ont demandé au gouvernement fédéral d’augmenter à 25 000 le nombre cible de réfugiés syriens accueillis au Canada.

M. Harper a engagé le Canada dans une mission de combat mal définie, sans objectifs concrets ni stratégie de retrait. Ses ministres conservateurs ont promis que nous serions présents « à plus long terme », et ont comparé cela à notre engagement en Afghanistan. Les conservateurs veulent que le Canada y demeure pendant une décennie.

Comme les libéraux le disent depuis longtemps, nous espérons que le Canada pourra rétablir sa présence en Iran, ce qui aiderait les Canadiens présents sur le terrain, tout comme le peuple iranien. M. Harper semble oublier que le régime iranien ne représente pas toujours son peuple et ne parle pas forcément en son nom. Nous avons clairement fait savoir que cela dépendrait de nombreux facteurs, comme les préoccupations quant aux atteintes aux droits de la personne et des résultats des négociations entre l’Iran et les États-Unis et cinq autres puissances mondiales. Notre objectif est d’arriver à un accord global qui ferait en sorte que l’Iran ne puisse pas acquérir l’arme nucléaire.

M. Harper a déclaré ne jamais vouloir négocier avec les Iraniens, même si des progrès sont réalisés ou des réformes sont mises en oeuvre. Son approche hyper partisane est ridicule et infantile.

Les Canadiens savent que M. Harper est incapable de collaborer de manière constructive avec des personnes qui ne partagent pas sa vision. Sa dernière contribution à la diplomatie nord-américaine a été d’annuler un sommet trilatéral avec les dirigeants du Mexique et des États-Unis.

Nous devons restaurer la coopération. Un Canada actif et engagé est une bonne chose pour les Canadiens et la communauté internationale. Les libéraux apporteront du vrai changement dans la manière dont nous gérons nos relations avec les autres pays de la planète.

2. Signerez-vous le Traité sur le Commerce des Armes (TCA) ?

Le Parti libéral du Canada appuie ce traité historique qui établit des lignes directrices internationales sur le contrôle des exportations d’armes conventionnelles afin de prévenir leur vente dans les zones de conflit ou à des états hors-la-loi.

Au cours de ces négociations, le Canada a renoncé à son rôle de chef de file et a plutôt entravé les discussions en demandant que les armes sportives soient exonérées du traité. Ceci a été un changement considérablement négatif de la position continue du Canada comme chef de file du contrôle multilatéral des armes et a menacé d’affaiblir le Traité sur le commerce des armes.

Maintenant que le traité a été entériné et qu’il jouit d’un immense appui international, il sera particulièrement important de s’assurer que la mise en application de la législation canadienne n’ouvre pas la porte à des intérêts idéologiques étroits ou à un battage politique interne qui mettraient en danger à la fois la sécurité mondiale et la sécurité de toutes les Canadiennes et de tous les Canadiens.

3. Une fois élu, votre gouvernement assurera-t-il un arrêt des bombardements de toutes habitations civiles et une ouverture accrue de nos frontières aux réfugiés ?

Comme nous l’avons déjà annoncé, nous mettrons fin à la mission de combat du Canada en Irak. Nous recentrerons nos efforts sur la contribution militaire canadienne dans la région en formant les forces locales, en fournissant une plus grande aide humanitaire et en accueillant immédiatement 25 000 réfugiés syriens au Canada et remédier à la tragique crise humanitaire.

En tant que Canadiens, nous pouvons et devons faire plus pour aider les réfugiés syriens qui recherchent désespérément la sécurité. Il s’agit de démontrer du leadership et de faire ce qui se doit en tant que Canadiens. Depuis le mois de mars, Justin Trudeau interpelle le gouvernement canadien pour qu’il accepte 25 000 réfugiés syriens parrainés par le gouvernement. La population canadienne s’attend à de l’action de leur gouvernement dans ce dossier.

Un gouvernement libéral :

  • accueillera 25 000 réfugiés syriens de plus en les prenant immédiatement et directement en charge. Il collaborera également avec les répondants privés de manière à en accueillir encore davantage;
  • investira au moins 100 millions de dollars supplémentaires au cours du présent exercice afin d’accélérer le traitement des demandes d’asile – sans diminuer pour autant la qualité du processus – et d’augmenter les moyens mis à la disposition des services de parrainage et d’établissement au Canada; et
  • versera immédiatement une nouvelle contribution de 100 millions de dollars à l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés afin de soutenir les activités cruciales de secours en Syrie et dans les régions environnantes.

Les dirigeants municipaux et provinciaux partout au pays ont déjà, conjointement, pris des mesures, et les Canadiens se sont mobilisés personnellement pour répondre à la crise. Diriger ce pays signifie rassembler les gens autour de l’espoir d’un avenir meilleur. Nous avons le devoir d’élargir considérablement nos cibles d’accueil de réfugiés et de donner à plus de victimes de la guerre un havre de sécurité au Canada

4. Comme premier ministre, ferez-vous en sorte que le Canada joigne ces 114 pays ?

Le Parti libéral du Canada a toujours été à l’avant-garde de la non-prolifération nucléaire et du désarmement nucléaire. Le 8 janvier 1969, le gouvernement libéral du premier ministre Pierre Elliott Trudeau a rejoint les rangs de la communauté internationale en signant le Traité sur la non-prolifération (TNP) des armes nucléaires. Depuis, la position du Parti libéral du Canada est restée la même : l’objectif de notre parti demeure l’élimination complète des armes nucléaires.

Notre pays a été l’avant-garde mondiale de la lutte visant à réduire l’usage de tous les types d’armement, des mines terrestres aux armes nucléaires, et nous poursuivrons nos efforts pour confirmer cette tradition dont nous sommes fiers.

L’objectif du Parti libéral du Canada est l’élimination complète des armes nucléaires. Le désarmement nucléaire n’est pas un projet utopique. Il est plutôt une nécessité engendrée par les risques humanitaires posés par tout degré de prolifération. Le Parti libéral du Canada continuera de s’opposer à toute mesure qui encouragerait la prolifération des armes nucléaires dans le monde et appuie la motion en faveur du désarmement nucléaire adoptée à l’unanimité par le Chambre des communes en 2010.

5. Quels sont vos engagements face à l’UNESCO, face aux artistes et autres promoteurs de notre culture et en particulier face à Radio-Canada, un de ses fleurons ?

Un gouvernement libéral réinvestira dans nos industries de la culture et de la création pour créer des emplois, stimuler l’économie et la classe moyenne, et renforcer notre riche identité canadienne.

Les industries de la culture et de la création du Canada sont une composante dynamique de notre économie et de notre identité nationale. Nos artistes, producteurs, compositeurs et techniciens sont des chefs de file mondiaux dans leur domaine et constituent un atout indéniable pour le Canada. Puisque le nombre de plateformes de partage de contenu canadien augmente, le moment est venu de faire des investissements ciblés qui stimuleront les économies locales, créeront des emplois pour la classe moyenne et aideront les artistes canadiens à raconter nos histoires.

Un nouveau gouvernement libéral réinvestira dans nos industries de la culture et de la création :

  • Nous ferons un nouvel investissement annuel de 150 millions de dollars dans CBC/Radio-Canada, un engagement qui annule les compressions budgétaires de M. Harper et va encore plus loin pour veiller à ce que notre diffuseur national puisse remplir son mandat : promouvoir la culture et l’identité canadiennes, le bilinguisme, ainsi que les voix minoritaires partout au pays.
  • Nous doublerons le financement annuel du Conseil des arts du Canada, en le faisant passer de 180 millions de dollars à 360 millions de dollars.
  • Nous augmenterons le financement de Téléfilm Canada et de l’Office national du film, en y consacrant un nouvel investissement qui totalisera 25 millions de dollars par an.
  • Nous rétablirons l’aide financière des programmes de promotion culturelle Promart et Routes commerciales, qui ont subi les compressions de M. Harper, en augmentant leur financement à 25 millions de dollars par an.
  • Nous augmenterons le financement du programme Stratégie emploi jeunesse, afin de préparer la prochaine génération de Canadiens travaillant dans le secteur patrimonial.
  • Dans le cadre de notre nouvel investissement historique dans l’infrastructure sociale de près de 6 milliards de dollars au cours des quatre prochaines années et de près de 20 milliards de dollars au cours des dix prochaines années, nous investirons de manière beaucoup plus significative dans l’infrastructure culturelle. Ces investissements porteront notamment sur des installations dont les collectivités se servent pour exprimer et promouvoir leur culture.

La culture est ce qui nous définit. Elle nous rassemble. Pourtant, depuis une décennie, nos industries de la culture et de la création sont menacées par M. Harper. On veut que nos créateurs, dans tous les domaines et dans toutes les communautés – y compris les peuples autochtones et les communautés linguistiques minoritaires – se sentent appuyés et appréciés par leur gouvernement. Les investissements culturels créent des emplois, stimulent le tourisme et améliorent notre qualité de vie et notre sens de la collectivité. Un gouvernement libéral s’engage à célébrer, tout autant qu’à appuyer, notre riche patrimoine culturel qui nous rend typiquement canadiens.

Évaluation des APLP de la réponse du Parti Libéral : note globale : C+

Question 1 : E
La réponse « Les libéraux appuient pleinement l’effort international visant à affronter l’EIIL » tente de cacher la réalité que les bombardements de l’OTAN comme ceux de la Russie en Syrie n’ont pas reçu l’aval de l’ONU.

Question 2 : C +
Bravo pour l’engagement, mais le dernier paragraphe abscons laisse une porte de sortie pour que le Canada continue à profiter de son scandaleux commerce lucratif avec l’Arabie Saoudite.

Question 3 : B +
L’engagement de se retirer de l’Irak paraît timide, mais bravo pour les intentions décrites en faveur des réfugiés.

Question 4 : B-
Tradition libérale sur les mines anti-personnel (Traité d’Ottawa) et engagements anti-nucléaires solides, mais aucune volonté signalée de joindre les 117 pays signataires du Humanitarian Pledge (ICANW.org).

Question 5 : B –
Bravo pour des engagements canadiens chiffrés et bien ciblés en général, SAUF qu’il n’y a aucune mention ni de l’UNESCO, ni surtout d’une aide précise à la culture francophone, que ce soit au Secrétariat général de la francophonie (Michaëlle Jean), au Manitoba, au Québec ou en Acadie.


 

Reçu le 8 octobre : Le Bloc Québécois

Le Bloc Québécois répond avec plaisir à votre questionnaire dans le cadre de la présente campagne électorale :

1- Le Bloc Québécois a comme base de référence les conventions de l’ONU en matière de résolutions de conflits. Nous nous opposons à toute intervention ou agression militaire ne se faisant pas dans le cadre d’un consensus internationale (sic). Nous sommes opposés à toute forme de guerre d’agression.

2- Le Bloc Québécois est d’avis que le Canada devrait signer le Traité sur le Commerce des Armes. Par ailleurs, le Bloc Québécois est le seul parti à avoir exigé que le gouvernement canadien annule son contrat de vente d’armes à l’Arabie saoudite en raison de son bilan (parmi les pires de la planète) en matière de droits de l’homme.

3- Le Bloc Québécois ne consent aucunement à ce que des bombardements mettant la vie de civils à risque puissent être entrepris. Par ailleurs, le Bloc Québécois veut travailler avec la communauté internationale afin de trouver des solutions à long terme concernant les réchauffements climatiques ainsi que les crises humanitaires qui en découlent.

4- Le Bloc Québécois est favorable à l’interdiction des armes nucléaires. Nous sommes d’avis que le Canada devrait être signataire d’une convention sur l’interdiction des armes nucléaires.

5- Le Bloc Québécois adhère pleinement aux conventions et résolutions de l’UNESCO. Également, nous sommes solidaires avec les femmes autochtones et c’est la raison pour laquelle nous sommes d’avis qu’une enquête sur la disparition de milliers de celles-ci devrait être ouverte. Enfin, nous sommes également un défenseur de la cause de la culture. Nous désirons investir 200 millions de dollars annuellement pour Radio-Canada afin d’aider la première chaîne à contribuer à l’essor culturel du Québec et de ses régions. Le Bloc Québécois a une plateforme ambitieuse en matière de culture. Plusieurs mesures sont proposées dans notre plateforme électorale à ce sujet.

Enfin, nous vous invitons à visiter notre site web pour toute information que vous recherchez : www.blocquebecois.org

L’équipe 2015 du Bloc Québécois

Évaluation par les APLP de la réponse du Bloc Québécois : note globale : C –

Question 1 : E
Réponse incompatible avec le fait que le chef Gilles Duceppe se déclare en faveur des bombardements en Irak et en Syrie (qui n’ont pas reçu l’aval de l’ONU).

Question 2 : C
Bravo pour la réponse en faveur du Traité du Commerce des Armes et l’intention de se battre contre l’envoi des véhicules blindés en Arabie Saoudite. Mais en novembre 2010, le Bloc avait voté avec les Conservateurs pour l’achat des scandaleux F-35, avec l’espoir de retombées aéronautiques au Québec. On ne peut qu’en déduire que si les blindés de General Dynamics étaient fabriqués au Québec et non en Ontario, la réponse à la question 2 aurait hélas été différente.

Question 3 : C-
Encore une fois, le Bloc aurait mieux fait de dire pourquoi il est en faveur des bombardements, même s’ils ne sont pas entérinés par l’ONU (la barbarie de l’ISIS servant généralement d’excuse). Affligeant que la réponse ne fasse aucune mention du problème crucial des réfugiés de guerre! Par contre, les APLP apprécient l’opposition du Bloc au pipeline Énergie-Est aggravant le réchauffement climatique par son acheminement du pétrole des sables bitumineux.

Question 4 : C –
Vœux pieux « favorables à l’interdiction », sans aucune intention déclarée de signer, à l’instar de 117 pays, l’Appel Humanitaire du ministre des Affaires étrangères autrichien.

Question 5 : A –
Enfin une réponse qu’on sent authentique et sincère, avec un souci louable pour les femmes autochtones !

 


 

« Réponse » du NPD

La direction du NPD n’a pas délégué le pouvoir de répondre à ses représentants du Québec, d’où cette réponse passe-partout reçue au lendemain de notre envoi dès le début septembre.

Merci de votre plus récent courriel. Nous apprécions tous les commentaires et toutes les suggestions que vous nous faites. Comme vous le savez peut-être, nous recevons chaque semaine des milliers de courriels de Canadiens comme vous concernant une vaste gamme d’enjeux. Malheureusement, nous ne pouvons pas répondre à chacun de vous de manière individuelle et donner à chacun d’entre vous l’attention que vous méritez. Mais, sachez que nous nous penchons sur chacune de vos questions et de vos préoccupations et que nous en faisons part à l’équipe du NPD qui travaille sur notre plateforme. Nous tenons compte des commentaires que nous avons reçus jusqu’à présent et nous en tiendrons compte quand nous mettrons la touche finalement à notre plateforme dûment chiffrée.

Nous travaillons d’arrache-pied pour montrer aux Canadiens ce que nous avons à leur offrir. Tom a parcouru l’ensemble du pays(…). Nous avons annoncé différents aspects de notre plateforme chaque semaine et continuerons de faire connaître nos politiques aux Canadiens au fur et à mesure que progresse la campagne.

Nous souhaitons profiter de cette occasion pour partager avec vous certaines de nos plus récentes annonces :

  • (…) sortir les aînés de la pauvreté (…)
  • (…) stimuler l’industrie touristique
  • (…) protéger les Canadiens contre les feux de forêt et les inondations, qui se font plus importants en raison de l’aggravation des effets du changement climatique.
  • (…) renforcer le secteur manufacturier, les petites entreprises et la création d’emplois.
  • plan d’action national pour lutter contre la violence faite aux femmes au Canada + engagement à tenir une enquête sur les femmes autochtones + création d’un million de places de garderie à 15 $ par jour + salaire minimum fédéral de 15 $ l’heure + 47% de candidates femmes au Québec.

Cordialement,

Le NPD du Canada | Canada’s New Democrats
Ensemble pour le changement | Ready for change

Voici des citations de Thomas Mulcair de passage dans les studios de Radio-Canada pour l’émission Tout le monde en parle.  «Je crois que ce que ça nous donne surtout l’espoir de remplacer un ou l’autre des vieux partis qui ont gouverné le Canada depuis 150 ans», explique Mulcair en réponse à la question «quels avantages les Canadiens auraient de voter pour le NPD ?»

«On est le seul parti à s’opposer formellement à être présent dans la guerre en Irak

«La loi C51 constitue une attaque en règle de nos droits et libertés et nous allons l’abolir

L’enjeu du niqab «vous savez, c’est une arme de distraction massive pour Monsieur Harper; il peut essayer de cacher son bilan derrière le niqab. Mais tout le monde ressent une certaine réserve». «Ça profite à qui cette histoire-là? Il avait 10 ans pour changer ce problème et ce n’est pas un hasard si ça arrive en milieu de campagne», renchérit-il.

«Monsieur Harper essaye de se positionner comme grand défenseur du droit des femmes. Ah oui? À chaque occasion, ses députés essaient de ramener le débat sur l’avortement. Lui refuse catégoriquement une enquête sur les 1200 femmes autochtones assassinées ou disparues. Il coupe les programmes pour les refuges et les programmes contre la violence faite aux femmes. Ça c’est la réalité et nous, on va se battre contre ce Stephen Harper là et non pas celui qui se cache derrière le niqab

«M. Harper a scrappé un ensemble de lois environnementales; la loi sur la protection des zones de rivières, la loi sur les pêches, la loi sur les espèces en périls», explique Thomas Mulcair concernant les oléoducs. «Harper prend ses décisions et s’invente des preuves après…», renchérit le chef du NPD. «Je pense que les gens veulent du changement

Évaluation par les APLP de la réponse du Nouveau Parti Démocratique : note globale : B+ qui devient avec notre point de pénalité C+

Leur non-réponse à nos questions dénote hélas un défaut de centralisation excessive et éminemment non-démocratique : on les pénalise d’un point, car ce défaut a toujours affecté les rapports entre la base québécoise et les autorités du parti.


Le Parti conservateur n’a évidemment pas répondu aux cinq questions, vu que chacune de leurs réponses apportées au cours de leurs dix années au pouvoir entraînerait une évaluation d’Échec.

Parti conservateur : note globale = E, notes aux 5 questions = Échec


Élizabeth May dit accorder peu d’importance au fait que ce soit Mulcair ou le chef libéral Justin Trudeau qui devienne premier ministre, mais elle aimerait que les deux rivaux commencent à travailler ensemble.

Parti vert : la note globale serait A- mais les disqualifient la faiblesse de leur organisation et le fait que les Conservateurs ont détruit la prime auparavant versée par vote accordé à chaque parti, ce qui encourageait l’émergence et le financement de partis marginaux. Sans système de votation à deux tours ou de système Condorcet ou de prime à la proportion-nalité des votes reçus par parti, le Parti Vert est condamné à la marginalité. On espère tout de même l’élection de celle qui a reçu de ses pairs des récompenses pour son travail démocratique et pour la pertinence de ses interventions en Chambre (un peu comme Françoise David, Manon Massé et Amir Khadir à l’Assemblée Nationale).

 


Cinq questions résumées des Artistes pour la Paix posées aux cinq chefs de partis le 3 septembre 2015 :

1-Orienterez-vous la politique internationale du Canada selon les résolutions de l’ONU, au prix de contredire les stratégies militaires de l’OTAN?

2-Signerez-vous le Traité sur le Commerce des Armes (TCA)?

3-Assurerez-vous un arrêt des bombardements de toutes habitations civiles et une ouverture accrue de nos frontières aux réfugiés, qui risquent de se multiplier avec des réfugiés climatiques si COP21 à Paris en décembre ne réussit pas?

4-Feriez-vous en sorte que le Canada joigne les 117 pays qui endossent l’Appel Humanitaire du ministre des Affaires extérieures d’Autriche pour interdire et éliminer les armes nucléaires?

5-Quels sont vos engagements face à l’UNESCO, pour l’égalité et la sécurité des femmes (en particulier autochtones) et face aux artistes qui promeuvent notre culture comme Radio-Canada?

On peut trouver la version originale de ces questions sur http://artistespourlapaix.org/?p=7512

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

La boutique virtuelle APLP



Nos actions récentes

2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets