Evénements du mois

Activités de nos membres

Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Strange Fruit, une nouvelle interprétation saisissante

meeropol-holiday

Photos de l’auteur-compositeur Abel Meeropol et de son interprète favorite Billie Holiday, ainsi que d’une des horribles scènes de lynchage qui ont inspiré Strange Fruit.

Jacques Schwarz-Bart, qui a commenté notre « très bon ! » article Justice d’abord… puis paix sociale, est jazz-ténor saxophoniste et enseigne au Berklee College of Music à Boston. La mère de Jacques est une écrivaine reconnue de Guadeloupe; son défunt père, André Schwarz-Bart, un Juif français survivant de la Shoah, avait remporté le Prix Goncourt en 1959 pour son roman basé sur l’Holocauste, « Le Dernier des Justes ».

Subject: Re: Strange Fruit…

Une amie de Pierre Jasmin, Honey Dresher, lui a fait parvenir notre article, en faisant part de sa fascination pour la chanson Strange Fruit immortalisée par Nina Simone et Billie Holiday (voir plus loin). Jacques a répondu humblement: in case you haven’t checked it out, here is my rendition of Strange Fruit (cliquez ici).

Il l’avait téléversée le 24 mai 2020 : notez la coïncidence extraordinairement troublante, puisque George Floyd a été assassiné la journée d’après ! Les artistes n’ont-ils pas des antennes incroyables ?!

Il s’agit d’un enregistrement pour France TV à une émission appelée Limyè Ba Yo, avec une danseuse Irene Bicep-Layko (qui rappelle l’art d’Izabella Marengo, membre de notre conseil d’administration) et avec l’émouvante jeune chanteuse Nedelka-Prescod à l’expression sobre, figée dans la tristesse, appropriée aux mots terribles de la chanson Strange Fruit.

La nouvelle interprétation sublime par le trio (cela nous rappelle nos soirées des Trois arts, créées par Lévesque et Primeau) est suivie d’un commentaire en français de très grand intérêt par M Schwarz-Bart. Il nous explique la naissance en 1937 de la chanson avec des paroles et sa musique d’un Juif-Américain dont les parents d’Europe de l’Est avaient échappé aux lynchages et aux pogroms : Abel Meeropol. Rappelons que cet auteur-compositeur, juif d’origine russe par son père et professeur de lycée, vivait dans le Bronx. Membre du parti communiste, il a adopté les deux enfants du couple Ethel et Julius Rosenberg exécutés en 1953 par les États-Unis sous une accusation fort controversée de traîtrise, pour avoir livré des plans secrets de la bombe atomique à l’URSS. Meeropol et sa femme ont transmis leur chanson à Billie Holiday en 1939 qui l’a souvent chantée, malgré les nombreuses menaces reçues, tant d’auditeurs que… d’imprésarios qui ne la trouvaient pas très « vendeuse ».

Many thanks, Honey, WE HOPE TO WRITE ABOUT YOUR OWN WORK SOON!

[Verse 1]
Southern trees bear a strange fruit
Blood on the leaves and blood at the root
Black bodies swinging in the southern breeze
Strange fruit hanging from the poplar trees

[Verse 2]
Pastoral scene of the gallant south
The bulging eyes and the twisted mouth
Scent of magnolias, sweet and fresh
Then the sudden smell of burning flesh

[Verse 3]
Here is fruit for the crows to pluck
For the rain to gather, for the wind to suck
For the sun to rot, for the trees to drop
Here is a strange and bitter crop

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

20 mai 2020 : Lettre ouverte - le Canada ne mérite pas de siège au Conseil de sécurité.
13 avril 2020 : Lettre à Justin Trudeau : Levons les sanctions !
10 avril 2020 : Lettre du Groupe des 78 : Habileté diplomatique requise pour une intervention urgente
7 avril 2020 : Lettre au Premier ministre Trudeau sur NUMISMA
18 février 2020 : Lettre au Premier ministre sur Wet'suwet'en.
27 janvier 2020 : Message au Premier ministre sur les déchets nucléaires.
25 janvier 2020 : Manifestation Non à la guerre contre l'Iran.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets