Evénements du mois

Activités de nos membres

Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

L’angélisme de Louise Arbour

louise-arbour

Deux raisons à un tel titre : mon admiration pour la carrière d’une femme qui a marqué l’Organisation des Nations-Unies de façon positive et durable; et sa pusillanimité à dénoncer le militarisme des États-Unis (et de l’OTAN et du Canada, complices), à l’origine de la majorité des problèmes contre lesquels il faut reconnaître qu’elle a lutté avec constance.

Le Pacte global, adopté à l’ONU en juillet 2019

Heureux Québécois ayant étudié neuf ans aux États-Unis, en Russie, Autriche et Angleterre, je perçois l’émigration comme un processus douloureux imposé par quelque guerre, dégradation climatique ou surpopulation régionale. Mais le documentaire Passage périlleux, Louise Arbour et l’avenir de la migration présenté par Radio-Canada le 25 janvier 2020 nous informe que les migrants comptent pour environ 3,3% de la population mondiale, 250 à 270 millions d’individus : la plupart ne « menacent » pas les pays riches puisque par exemple, sur les 10 à 12 millions d’Africains migrants, seuls 2% visent l’Europe, les autres le Moyen-Orient ou l’Asie (comme main d’œuvre ou esclaves).

D’abord Haut-Commissaire des Droits de l’Homme, Louise Arbour fut choisie par le Secrétaire-Général des Nations-Unies et ex directeur du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (UNHCR – ONU), Antonio Guterres, pour accoucher d’un Pacte non contraignant. Approuvé chez nous par le Premier ministre libéral Trudeau malgré l’opposition des conservateurs, le Pacte veille à ce que la migration soit contrôlée et enregistrée, afin d’éviter les passages périlleux, tels chez nous le fameux chemin Roxham ou aux États-Unis l’horrible séparation d’enfants migrants de leurs familles encagées.

logo-pacte-mondialL’objectif 17 du pacte précise que les États s’engagent « à éliminer toutes les formes de discrimination et à condamner et combattre les expressions, les manifestations et les actes de racisme, de discrimination raciale, de violence et de xénophobie visant tous les migrants », notamment par des « campagnes de sensibilisation» du public. Madame Arbour a accepté le mandat de le diriger, malgré le maigre budget caractéristique de l’ONU et malgré l’opposition croissante des chefs d’état populistes des États-Unis, Hongrie, Israël, Pologne et République tchèque qu’elle n’hésite pas à déclarer « voyous » et qui votent contre le Pacte. Sa diplomatie fera que 152 pays l’approuveront, 12 s’abstiedront, dont l’Autriche, l’Australie et l’Italie : d’autres pays, hélas, comme le Brésil, annoncent sans surprise leur désistement.

Touches québécoises du documentaire

stoem-alliance-film-arbour

Un militant de STORM ALLIANCE appose un graffiti anti-immigrants à Québec.

Le documentaire ne s’attarde pas sur les suprématistes blancs ni sur les groupes d’extrême-droite tels Storm Alliance (la photo est néanmoins extraite du film), la Meute et d’autres extrémistes radicalisés et préfère filmer :

  • Louise Arbour, avec son Saint-Bernard, goûter pleinement la solitude de son chalet en pleine nature québécoise
  • et l’immigrant Lamine Foura organiser des fêtes culturelles où les Maghrébins, formant désormais la majorité des nouveaux-venus, célèbrent leur québécitude, grâce à la langue française commune.

 

La mairesse Valérie Plante approuve le Pacte en congrès internationaux, d’autant plus que 70% des immigrants québécois aboutissent à Montréal. Le documentaire dénonce qu’en 2018, 52 705 sont arrivés au Québec qui a par contre ciblé une diminution à 41 800 pour 2019 : on a été témoins cette semaine du cafouillage de l’accueil de réfugiés pourtant dûment parrainés… Sans faire aucune allusion à la loi 21, le documentaire reproduit objectivement le désir du Premier ministre François Legault d’accueillir moins d’immigrants mais de mieux les recevoir, en les équipant des outils nécessaires. Bonne idée de ressusciter deux témoignages du Premier ministre Daniel Johnson sur les immigrants qu’il ne faut surtout pas considérer comme des citoyens de seconde zone. Enfin, notons l’utilisation de la chanson éloquente de Richard Desjardins :

« Nous aurons des corbeilles pleines
de roses noires pour tuer la haine,
des territoires coulés dans nos veines
et des amours qui valent la peine».

Et le militarisme, madame Arbour ? Non à la guerre en Iran !

C’est le point faible du documentaire qui :

  • revient sur le rôle (ambigü) de la procureure en chef du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie qui a fait condamner à bon droit le président Milosevic, mais sans qu’on l’ait jamais entendue blâmer l’OTAN pour avoir bombardé les civils de la Serbie;
  • cite à deux reprises l’ex-présidente des Médecins sans Frontières, Joanne Liu, fustigeant les pays européens de saisir leur bateau l’Aquarius qui sauvait des vies de migrants en mer Méditerranée où 2275 migrants ont perdu la leur en 2018, sans que le documentaire évoque ses courageuses dénonciations des agressions militaristes de l’OTAN contre la Libye et contre ses hôpitaux en Afghanistan et au Kurdistan.

2 Commentaires

  1. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    29 janvier 2020    

    Trop long (tel que le webmestre a dû le scinder en deux parties, l’autre se trouvant + loin sur le site), mon article se concluait originalement par ma recension de la manifestation contre la guerre à l’Iran dénonçant entre autres l’instrumentalisation à Londres par notre ministre des Affaires étrangères des victimes NON-IRANIENNES de l’avion ukrainien. Il est vrai qu’il a été descendu par deux missiles iraniens, mais les menaces monstrueuses du président Donald Trump doivent certes porter une part du blâme pour cet accident. Récemment, les Artistes pour la Paix ont protesté contre Trudeau et son mépris des Casques bleus (https://pugwashgroup.ca/fr/trudeau-et-les-casques-bleus/ ) et organisé le 21 septembre un forum en appui à l’ONU négligé par le Canada militarisé pro-OTAN: http://lautjournal.info/20190920/invitation-un-debat-sur-la-question-nucleaire et malgré nos invitations, l’organisation canadienne UNAC et des diplomates gravitant autour de Pugwash ont pusillanimement décliné notre invitation (vu la nature pacifiste de notre organisme?).

  2. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    3 février 2020    

    Reçu beaucoup de commentaires sur cet article, d’ailleurs des deux côtés: certains jugeaient mon article trop sévère envers la grande dame qui après tout avait condamné l’opération de l’OTAN en Libye; d’autres jugeaient que j’aurais dû rappeler comment les Américains l’avaient instrumentalisée pour qu’elle les disculpe dans ses accusations unilatérales contre les Hutus du Rwanda en épargnant le rôle néfaste de Paul Kagamé (celui qui a renié pour bien se faire voir des Américains la langue française pour la langue anglaise).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

18 février 2020 : Lettre au Premier ministre sur Wet'suwet'en.
27 janvier 2020 : Message au Premier ministre sur les déchets nucléaires.
25 janvier 2020 : Manifestation Non à la guerre contre l'Iran.
25 novembre 2019 : Lettre à l'Honorable F.-P. Champagne.
4 novembre 2019 : Lettre au Parlement sur le Chili.
10 octobre 2019 : Soirée du Serment de l'Humanité.
21 septembre 2019 : Le 5 à 7 pour la Paix, spectacle au Lion d'Or.
2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets