Evénements du mois

Activités de nos membres





Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Les APLP appuient le Mouvement Québécois pour la Paix

Les Artistes pour la Paix ayant endossé le manifeste du MQP (voir ci-dessous) vous invitent à venir marcher samedi le 14 octobre à 14 heures Place du Canada pour dénoncer  l’OTAN. Non seulement cette organisation militariste détourne l’argent d’aide humanitaire pour des buts guerriers agressifs, elle empêche ses pays membres d’appuyer le Traité d’interdiction des armes nucléaires. Nous serons aussi dans la rue pour appuyer le travail imaginatif en faveur du traité par l’ONG amie, la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICANW.org), qui vient de se voir décerner à Oslo le 6 octobre le prix Nobel de la Paix.

Jusqu’à présent, les artistes suivants ont signé (pourquoi ont-ils tous plus de soixante-cinq ans ? Où sont les jeunes ??). Écrivez-nous pour faire ajouter vos noms et venez nous rejoindre dans la rue !

  • Pierre Jasmin, Malcolm Guy et Bill Sloan, co-auteurs (avec d’autres mentionnés plus loin)
  • Armand Vaillancourt, André Jacob, Yvon Deschamps, Judi Richards, Martin Duckworth, Fernand Ouellette…

Pour une paix juste et durable et la solidarité entre les peuples

Le Mouvement québécois pour la paix (MQP) plaide pour un pays fondé

  • sur les principes du droit international,
  • sur la Charte de l’ONU
  • ainsi que sur la coopération et la solidarité internationales.

Ses bases idéologiques sont :

  • le respect mutuel et la coexistence pacifique entre États souverains;
  • le règlement des conflits par la négociation, non par l’option militaire;
  • le droit des peuples à l’autodétermination, sans ingérence étrangère;
  • la solidarité entre les peuples dans leurs luttes multiformes pour la justice, l’égalité, le progrès et la dignité;
  • le respect de l’Assemblée générale de l’ONU où les deux tiers des pays membres appellent présentement au désarmement nucléaire;
  • les droits universels de la personne et l’égalité entre les genres.Le MQP rejette la démagogie « humanitaire » de faire la guerre au nom de la « Responsabilité de protéger» les civils, en particulier les femmes, ces dernières et les enfants étant les plus grandes victimes des guerres. Le procès de Nuremberg ayant clairement établi « les guerres d’agression comme génitrices de tous les crimes», on le constate notamment par l’impérialisme USA/OTAN et le terrorisme.

Le MQP appelle au transfert progressif du budget de la Défense du Canada (autour de 20 milliards de $ en 2017) vers :

  1. les transferts aux provinces, afin de rétablir les programmes sociaux durement frappés par l’austérité,
  2. un transfert de pouvoirs et de ressources aux Premières Nations, Métis et Inuïts,
  3. les conditions et infrastructures d’un mode de vie écologique.

La violence et les guerres d’agression, à la source de tous les problèmes, notamment de la domination par les pétrolières (sables bitumineux) des politiques gouvernementales, renforcent la domination sexiste, raciste et néo-libérale sur les groupes en lutte pour l’équité et la justice.

Afin d’écarter la menace d’une Troisième guerre mondiale possiblement nucléaire, le MQP exige du Canada une Politique étrangère et de défense responsable et appelle donc :

  • au retrait du Canada de l’OTAN et du NORAD;
  • à son refus de s’impliquer dans toute guerre d’agression;
  • à sa solidarité envers les peuples opprimés;
  • à sa mise au rancart de tout projet d’achat d’avion chasseur d’attaque, de drones armés, etc.;
  • à l’annulation et à l’interdiction de tout contrat militaire avec un pays impliqué dans une guerre d’agression (véhicules blindés à l’Arabie Saoudite, …);
  • au retrait des militaires canadiens en poste à l’étranger;
  • à la participation immédiate du Canada à l’initiative anti-nucléaire de l’ONU;
  • à l’interdiction de la militarisation de l’espace, au démantèlement progressif du complexe militaro-industriel et à la promotion du désarmement universel.

Le MQP se déclare solidaire des femmes, travailleuses et travailleurs, personnes sans emploi, aîné-es, paysan-nes, étudiant-es, artistes… Cette énumération non exhaustive veut illustrer l’engagement de tous ceux et celles au premier rang de la lutte contre la guerre, la militarisation, l’extractivisme et les injustices, au Canada et dans le monde.

Oui à la paix, à la justice sociale et à la solidarité internationale !

Ce manifeste fondateur du MQP a été adopté dimanche le 11 juin 2017, lors d’une réunion tenue à Montréal au Centre des travailleuses et travailleurs immigrant-e-s avec les Femmes de diverses origines, à partir de textes soumis par Marie Boti, Malcolm Guy, Pierre Jasmin, Jooneed Khan et Bill Sloan.

Afin de vous convaincre de signer et faire signer ce manifeste, voici trois arguments incontournables qu’il vous intéressera de lire.

Une des 168 diapositives du concert-conférence de Pierre Jasmin à l’UQAM le 26 septembre dernier.

Une des 168 diapositives du concert-conférence de Pierre Jasmin à l’UQAM le 26 septembre dernier.

1L’attaque aérienne de l’OTAN sur la Libye a provoqué en 2011 et provoque encore des milliers de morts chaque mois, en Afrique et en mer Méditerranée, comme nous en a averti à l’émission du Point du 19 septembre Joanne Liu, médecin montréalaise directrice générale de Médecins sans Frontières. L’OTAN a d’ailleurs récidivé en bombardant le 3 octobre 2015 l’hôpital des MsF de Kunduz en Afghanistan (voir http://www.artistespourlapaix.org/?p=7748 ). Revenons aux bombardements aériens ayant décimé les troupes de Kadhafi qui furent dirigés par un général canadien à la tête maintenant de Lockheed Martin Canada : cette compagnie tente de profiter de l’offensive de Boeing contre Bombardier pour nous endetter de dizaines de milliards de $ avec ses F-35, à cause de l’appétit libéral inexplicable et indécent pour des avions de chasse offensifs (pour le moment tourné vers les F-18 d’Australie).

2Le concert-conférence de Pierre Jasmin organisé par les Artistes pour la Paix et Centr’ère-UQAM le 26 septembre, suivi par 130 spectateurs attentifs, saluait la Journée de l’élimination des armes nucléaires instaurée à l’ONU il y a quatre ans et plus actuelle que jamais. Car non seulement on assiste à un duel verbal insensé entre Kim Jong-un et Donald Trump, mais sur le plan positif censuré par nos médias, parce que Trudeau a refusé d’y adhérer, un Traité d’interdiction des armes nucléaires vient d’être déposé à l’ONU. Négocié par l’ambassadrice du Costa Rica, madame Elayne Whyte, le Traité est appuyé notamment par Peter Maurer, directeur du comité international de la Croix-Rouge, par le pape François et par le Secrétaire général des Nations-Unies, M. Antonio Guterres.

Il est aussi appuyé par les deux-tiers des pays du monde (122) mais boycotté en grande partie par les pays membres de l’OTAN, soumis à un chantage agressif de l’institution militaire (on n’a qu’à voir ses pressions sur la Suède qui n’est pas membre!) qui a interdit à ses pays membres de le signer.

Pierre Jasmin (APLP, Pugwash Canada et co-président honoraire du MQP), Debbie Grisdale (Réseau canadien pour l’abolition de l’arme nucléaire) et Steven Staples (Institut Rideau et ceasefire.ca) encadrent l’ambassadrice Elayne Whyte du Costa Rica reçue à Ottawa par le CNANW, le 25 septembre 2017.

Pierre Jasmin (APLP, Pugwash Canada et co-président honoraire du MQP), Debbie Grisdale (Réseau canadien pour l’abolition de l’arme nucléaire) et Steven Staples (Institut Rideau et ceasefire.ca) encadrent l’ambassadrice Elayne Whyte du Costa Rica reçue à Ottawa par le CNANW, le 25 septembre 2017.

Voilà deux raisons pour lesquelles nous manifestons samedi le 14 octobre à Montréal avec pour slogan NON À L’OTAN, OUI À LA PAIX. Mais il en existe une troisième, plus importante encore.

3L’OTAN est en campagne avec Donald Trump pour exiger des pays membres qu’ils augmentent leur effort de guerre à 2% de leur PIB. Les seuls qui ont obéi à l’OTAN furent les États-Unis et la Grèce dont la faillite monumentale causée par ses achats militaires fut prédite par l’artiste pour la paix Mikis Theodorakis dès les années 90.

Quant à M. Trudeau, il a augmenté le budget militaire canadien de 70% en choisissant par exemple au coût de dizaines de milliards de $ pour chacune des actions suivantes :

  • de convertir des frégates d’inspection de nos côtes en frégates d’attaque, alors que nos industries maritimes déplorent le manque de brise-glace pour pouvoir assurer le commerce extérieur du Canada;
  • d’acheter des Superhornets de Boeing non conçus pour la défense (tout comme les F-35);
  • de constituer une liste d’achats dangereux de drones, de killer robots, d’hélicoptères Chinook, de véhicules blindés armés dont les actions agressives risquent d’augmenter les attaques terroristes contre notre pays.

Le président Eisenhower [1], ancien général donc plutôt bien informé sur le complexe militaro-industriel, en dénonçait les « guerres perpétuelles, profits perpétuels. Chaque fusil fabriqué, chaque navire de guerre lancé, chaque missile déclenché signifie en fin de compte un vol perpétré à l’encontre de ceux qui ont faim sans qu’on les nourrisse, de ceux qui ont froid sans qu’on les vête ». Est-il utile de rappeler les équations suivantes colligées par Conscience Canada (Nos impôts pour la paix) et le groupe TASC ?

  1. Un avion bombardier B-2 Spirit Stealth draine le même budget que l’accueil de 25,000 réfugiés pendant leurs six premières années;
  2. Ne pas acheter une arme automatique C7A2 permettrait d’approvisionner 33 élèves avec des fournitures scolaires;
  3. Un véhicule blindé LAVVIII coûte le prix de vaccins pour 47,962 personnes;
  4. 100 millions de $ pour un seul CF18 Super Hornet correspondent à quatre milliers d’étudiants jouissant de bourses pour quatre ans d’études universitaires gratuites ou à 6,563 places de garderies avec repas fournis pour une année complète;
  5. Le Canada dépense 4,9 fois davantage dans l’action militaire que dans l’aide à l’étranger, où le pays n’accorde même pas le tiers de l’investissement recommandé (0.7% du PIB) par l’ONU.
Une œuvre de feu Frédéric Back (1924-2013), deux fois oscarisé, Artiste pour la paix (hommage 2010).

Une œuvre de feu Frédéric Back (1924-2013), deux fois oscarisé, Artiste pour la paix (hommage 2010).

 


[1] Mémoire des APLP envoyé au ministre de la Défense fin juillet 2016 et à la ministre du Développement international http://www.artistespourlapaix.org/?p=11183

1 Commentaire

  1. 13 octobre 2017    

    Changeons le monde en méditant pour la paix 1 minute par jour. C’est la responsabilité de chaque individu. N’oubliez-pas la puissance d’un cerveau, ajouté aux autres cerveaux! Et chaque lundi, à 19h55, heure de N. Y. joignez-vous au groupe 1min4peace.org, en anglais, espagnol et français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Le Manifeste pour la Paix


Nos actions récentes

23 avril : Cérémonie de remise des Prix APLP 2018.
20 avril : Participation à la journée de dialogue sur le contrôle des armements à Ottawa.
12 novembre : Manifestation contre la haine et le racisme à Montréal.
14 octobre : Manifestation contre l'OTAN à Montréal.
26 septembre : Récital-conférence de Pierre Jasmin.
5 août : Vigile commemorative pour Hiroshima au Jardin botanique de Montréal.
17 juin : Manifestation contre les armes nucléaires, Montréal.
17 juin : Rassemblement de soutien aux réfugiés, Montréal.
27 mai : Marche pour l’humanité et la prévention des génocides, Montréal.
13 mai : Les APLP participent à la fondation du Rassemblement Québécois pour la Paix.
13 mai : Allocution de Pierre Jasmin lors de l'événement Cuisine ta ville.
9 avril : Présence à la manifestation pour la paix en Syrie à Montréal.
21 janvier : Manifestation au rassemblement pour les droits des femmes à la Place des Arts.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets