Evénements du mois

Activités de nos membres





Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Michaëlle Jean, objet de préjugés nationaleux nauséabonds

M_Jean

Michaëlle Jean

Peut-on classer dans la catégorie « raciste » les articles d’Alexandre Robillard sur Michaëlle Jean dans le Journal de Montréal du 13 juin et ses relents des 14, 15 et 16 sous diverses plumes ? Rappelons qu’elle est noire et à l’origine, réfugiée d’Haïti. Et elle a réussi ! De nombreux esprits étroits se lèvent la nuit pour la haïr, en particulier certains « nationaleux ». On reproche à la Secrétaire générale de la francophonie des dépenses pour améliorer… un édifice gouvernemental, car depuis 2014, c’est le gouvernement fédéral qui est propriétaire de l’appartement qu’elle occupe, situé dans le 7e arrondissement de Paris, tout près de la tour Eiffel. On lui reproche aussi l’achat d’un piano.

La ministre du Développement international et de la francophonie, Marie-Claude Bibeau, a répondu face aux questions des journalistes qu’elle ne faisait pas de « micro gestion » de l’Office International de la Francophonie. Quant à la ministre québécoise Christine Saint-Pierre : « Les règles générales ont été respectées. J’ai l’occasion de discuter avec Mme Jean, mon équipe a l’occasion de discuter avec son équipe, mais je n’ai pas de raison de m’inquiéter à ce moment-ci », a-t-elle indiqué.

Quant aux « dépenses princières de déplacement », la ministre Saint-Pierre estime tout à fait normal que Michaëlle Jean effectue des déplacements dans le cadre de ses fonctions. « Je pense que si vous avez un secrétaire général qui demeure dans son bureau à Paris, ce n’est pas normal, a-t-elle dit. Ce qui est normal, c’est qu’il y ait des déplacements et bien sûr, il y a des coûts de déplacements. » L’ancienne journaliste n’a pas manqué de décocher une flèche [tout-à-fait mesquine, selon les APLP] aux médias québécois, victimes de compressions, qui ne voyagent pas assez à l’international, selon elle. « Nous sommes fiers d’être membres de l’OIF. On travaille très fort, […] et j’espère que les médias québécois vont venir voir sur le terrain ce que nous faisons au sein de l’OIF parce que ce n’est pas le cas. Vous vous déplacez très peu lorsqu’on a des activités. »

Huffington Post signalait ce matin son propre article plutôt bien fait de Catherine Lévesque par un sous-titre plus que douteux : « Michaëlle Jean s’en tire, encore une fois ». Rappelons que le réaménagement de son appartement en bureau-appartement, plus fonctionnel, confirme par le fait-même qu’il s’agit bien d’une campagne de salissage lancée contre elle pour des raisons autres que l’intérêt public. On s’attriste que le PQ, Québec Solidaire et même Alexandre Boulerice du NPD et Rhéal Fortin du Bloc se soient baignés à l’Assemblée Nationale et à la Chambre des Communes dans ces eaux bourbeuses et nauséabondes, si on en juge par les réseaux sociaux où certains commentaires s’inspirent du KuKluxKlan dans le lynchage de l’ancienne gouverneure générale.

Pourquoi le Journal de Montréal ne se concentre-t-il pas sur l’orgie des dizaines de milliards de $ de dépenses provenant de la politique de défense Trudeau-Sajjan et des profits scandaleux qu’en tirent l’industrie militaire et ses pdg?

On trouve d’ailleurs suspect le timing de cette attaque contre Michaëlle Jean, une des rares défenderesses des Casques bleus de l’ONU délaissés par Trudeau (sous influence néfaste de Trump) et fervente partisane de la nouvelle orientation féministe timidement empruntée par le ministère de madame Bibeau quant à l’aide internationale.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Le Manifeste pour la Paix


Nos actions récentes

23 avril : Cérémonie de remise des Prix APLP 2018.
20 avril : Participation à la journée de dialogue sur le contrôle des armements à Ottawa.
12 novembre : Manifestation contre la haine et le racisme à Montréal.
14 octobre : Manifestation contre l'OTAN à Montréal.
26 septembre : Récital-conférence de Pierre Jasmin.
5 août : Vigile commemorative pour Hiroshima au Jardin botanique de Montréal.
17 juin : Manifestation contre les armes nucléaires, Montréal.
17 juin : Rassemblement de soutien aux réfugiés, Montréal.
27 mai : Marche pour l’humanité et la prévention des génocides, Montréal.
13 mai : Les APLP participent à la fondation du Rassemblement Québécois pour la Paix.
13 mai : Allocution de Pierre Jasmin lors de l'événement Cuisine ta ville.
9 avril : Présence à la manifestation pour la paix en Syrie à Montréal.
21 janvier : Manifestation au rassemblement pour les droits des femmes à la Place des Arts.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets