Evénements du mois

Activités de nos membres








Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Record de ventes d’armes à l’Arabie Saoudite

Ceci est une Jeep...

Ceci est une Jeep…

Selon le Globe & Mail, 2019 aura été l’année des records pour la vente de matériel militaire à l’Arabie Saoudite, en dépit du moratoire imposé sur de nouvelles transactions. Les exportations pour 2019 se chiffrent à 3 milliards de $ CAN. Il s’agit principalement de blindés légers – les fameuses « Jeep » dont la valeur totalise 14,8 milliards de $. Il semble que le moratoire, qui boque l’obtention de nouveaux permis d’exportation d’armes, n’affecte pas les ententes conclues par le passé.

Le Canada aurait également fourni à l’Arabie Saoudite plus de 30 systèmes d’artillerie et 152 mitraileuses lourdes. Au total, il se hisse au deuxième rang des plus importants fournisseurs militaires du royaume saoudien.

Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, déclarait en avril qu’aucune preuve ne permettait d’affirmer que les équipements fournis par le Canada étaient liés à d’éventuelles violations des droits de la prsonne en Arabie Saoudite.

Les permis d’exportation datent du gouvernement Harper mais ont été reconduits sous Trudeau, sous prétexte d’éviter les lourdes pénalités liées à une rupture de contrat. Ces permis ont fait l’objet de nombreuses démarches juridiques à l’initiative de Daniel Turp, tel que relaté dans nos articles précédents.

3 Commentaires

  1. André Mainguy André Mainguy
    14 juin 2020    

    Le Canada a repris ses livraisons de Blindés Léger à l’Arabie saoudite, qui les utilise contre des civils au Yemen et contre les Chiites arabes qui habitent la Province Orientale, où se concentre, 96% des Réserves de Pétrole du pays.

  2. André Mainguy André Mainguy
    14 juin 2020    

    Monsieur Trudeau qui avait déclaré : C’est Stephen Harper qui a signé le contrat, il parlait de celui qu’il devait respecter.

    Comme on sera en année électorale et que les votes en Ontario, c’est capital.., après tout, les morts qui tombent loin du Canada et des yeux des canadiens, cela a peu d’importance. En parlez-vous à vos enfants, monsieur le 1er ministre Justin Trudeau ?

  3. André Mainguy André Mainguy
    14 juin 2020    

    Selon de Ministre des Affaires étrangères du Canada, l’Honorable, François Philippe Champagne, il n’existe aucune preuve que l’Arabie saoudite utilise les milliards en vente d’armes, Blindés Léger, Mitrailleuses lourdes, Batteries d’artillerie.

    Ça fait vivre au moins 2.000 à 3.000 canadiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets