Evénements du mois

Activités de nos membres









Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

L’OTAN roule des mécaniques

En cette époque de photos-choc, de soundbytes de 4 secondes et de manchettes reprises à outrance au dépend des détails de l’actualité, certaines informations importantes pour l’avenir de la paix sont passées sous le radar des médias. C’est la photo du banquet du sommet de l’OTAN où le Protocole espagnol a assis l’homophobe patenté Viktor Orban à côté de Gauthier Destenay, le mari du premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel, qui a fait le tour du monde.

destenay-orban

Viktor Orban assis à côté de Gauthier Destenay lors du banquet de l’OTAN.

À mon avis, ce responsable espagnol du Protocole mérite le titre d’Artiste pour la Paix pour cette ingénieuse et imparable façon de souligner la Semaine de la Fierté, en marge du Sommet.

Voici un résumé de la dernière sauterie de nos vaillants remparts de la civilisation occidentale réunis en Sommet à Madrid. Tout a commencé par une manifestation contre l’OTAN.

manif madrid otan

Manif contre l’OTAN dans les rues de Madrid.

Lors de la conférence de presse de Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, on a appris que les troupes déployées en Europe atteindront bientôt 300 000 soldats. Il s’agit de la Force de réaction (FRO/NRF), qui en compte en ce moment 40 000. On envisage donc de la multiplier par huit. Tout cela dans le cadre de la nouvelle politique de Concept stratégique 2022 de l’OTAN qui désigne la Russie comme principale menace à la sécurité des pays membres. Ce concept pointe aussi du doigt la Chine, au lieu de rechercher le dialogue, ce qui est une nouveauté. La Chine a aussitôt dénoncé cette « mentalité de guerre froide ».

Les troupes déployées à la frontière orientale de l’OTAN seront renforcées pour atteindre de 3000 à 5000 soldats, avec de l’armement mobile lourd. Le Canada assigne 3400 soldats à la Force de réponse et envoie des troupes supplémentaires en Lettonie. Le Royaume-Uni dépêchera un de ses deux nouveaux portes-avions au large de l’Estonie et ajoutera 1000 soldats aux 1700 qui y sont déjà postés. Les États-Unis enverront 3000 soldats en Roumanie, deux escadrilles de F-35 au Royaume-Uni et deux destroyers en Espagne.

La Suède et la Finlande seront officiellement invitées à se joindre à l’OTAN, ce qui marque la fin de la neutralité de ces pays. Ils se sont entendus avec la Turquie, qui était réticente à les accepter, au dépends du PKK Kurde que la Turquie traite en terroristes. Les parlements des 30 pays membres doivent maintenant approuver l’acceptation de la Suède et de la Finlande. On se rend compte que l’expansionnisme de l’OTAN a le vent dans les voiles, car l’Australie, la Corée du Sud, le Japon et la Nouvelle-Zélande assistaient au Sommet pour la première fois. L’augmentation des dépenses militaires est prévisible, car selon Jens Stoltenberg, « la cible de 2% du PIB en budgets militaires est devenu un plancher, pas un plafond ».

Le Canada consacre en ce moment 1,27% de son PIB aux militaires, avec une augmentation prévue à 1,32%. Plutôt que de chercher à atteindre le 2% – heureusement pas un objectf dans l’immédiat – ne devrait-il pas saisir l’occasion de démilitariser une fois pour toute ? Le Canada n’est pas, et ne sera jamais une méga-puissance militaire. Il n’est pas du tout équippé pour la guerre. Les forces armées ne comptent que 65 000 soldats réguliers et 30 000 réservistes.

Par exemple, aucune défense anti-aérienne ne serait disponible pour protéger un déploiement d’infanterie. Pour cela, nous nous en remettons à nos alliés (i.e. les américains). Quant aux nouvelles frégates, on hésite à les déployer parce que le navire de ravitaillement Astérix ne dispose pas de systèmes de défense adéquats. Idem pour les chasseurs CF-18 qui, à l’âge vénérable de 40 ans, sont vulnérables aux missiles russes S-400.

180728-N-CW570-1105 PACIFIC OCEAN (July 28, 2018) The Chilean navy frigate CNS Almirante Lynch (FF 07) and the Indian navy stealth multi-role frigate INS Sahyadri (F49) perform a replenishment-at-sea with the Royal Canadian Navy supply ship MV Asterix off the coast of Hawaii during Rim of the Pacific (RIMPAC) exercise, July 28, 2018. Twenty-five nations, 46 ships, five submarines, and about 200 aircraft and 25,000 personnel are participating in RIMPAC from June 27 to Aug. 2 in and around the Hawaiian Islands and Southern California. The world’s largest international maritime exercise, RIMPAC provides a unique training opportunity while fostering and sustaining cooperative relationships among participants critical to ensuring the safety of sea lanes and security of the world’s oceans. RIMPAC 2018 is the 26th exercise in the series that began in 1971. (U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 1st Class Arthurgwain L. Marquez/Released)

Le MV Astérix, fleuron des chantiers navals Davies, apprivisionne les frégates chilienne Admirante Lynch et indienne Sahyadri lors de l’exercice RIMPAC le 28 juillet 2018. Photo : U.S. Navy.

RIMPAC_2016

Le vice-amiral Scott Bishop

Mais nous avons aussi notre lot de va-t-en guerre : le vice-amiral Scott Bishop, qui représente le Canada à l’OTAN, déclarait devant un Comité des Communes mercredi que le vieux matériel n’empêche pas l’armée de remplir ses missions, « même que nos alliés nous félicitent; nous pouvons tenir nos promesses à l’OTAN sans problème ». La ministre Anita Anand répété la même chose de son côté, alors que Justin Trudeau annonçait l’envoi en Ukraine de 39 blindés légers tous frais fabriqués par General Dynamics – les mêmes Jeeps (dixit notre P.-m.) si populaires en l’Arabie Saoudite.

Le PIB de Canada était de 1 645 423 407 568 $ en 2020 (en dollars U.S. constants). Imaginons le nombre de problèmes qu’on pourrait régler en aiguillant 1,27% de cette somme vers autre chose que de la quicaillerie militaire…

2 Commentaires

  1. 1 juillet 2022    

    Excellente synthèse de la spirale militariste qui gagne les pays occidentaux! La stratégie globale vise à préparer la guerre, pas à bâtir la paix.
    Avec ses chaloupes et ses baguettes comme avirons, le Canada pourrait effectivement contribuer à la paix plutôt que de prétendre avoir les moyens de guerroyer sur les champs de bataille des grands…

  2. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    2 juillet 2022    

    Bravo à Christian qui dénonce cette orgie de dépenses militaires qui emballe l’inflation et freine toute l’aide sociale dont toutes les générations canadiennes ont besoin, sans compter l’arrêt de notre nécessaire lutte contre le réchauffement climatique, par les pipelines acheminant le pétrole aux armées. Et nos livraisons d’armes continuelles à l’Ukraine mettent en danger accru les Ukrainiens que leur président irresponsable appelle à « résister ». Les pacifistes ukrainiens dénoncent toute « l’aide militaire occidentale » comme contreproductive car elle les persuade de résister et de sacrifier des milliers de vies humaines (pour des années, déclare Stoltenberg chef de l’OTAN), au lieu de trouver un terrain d’entente avec leur population russophone du Donbass. Zelensky ne craint rien: il a son appartement à Londres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

20 novembre 2022 : Lettre à la ministre Mélanie Joly : Négociez avec la Russie !
26 septembre 2022 : Événement Nourrir la paix à Rosemont.
17 septembre 2022 : Nettoyage du parc Lucia-Kowaluk pour le Journée internationale du nettoyage de la Terre.
28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets