Evénements du mois

Activités de nos membres









Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Les APLP décernent leurs Prix pour la Paix 2021

3-prix-2021-titre

Dominique Fils-Aimé, Aziz Salmone Fall, Renée Claude. Photo de Dominique Fils-Aimé : Andréanne Gauthier

La 33e cérémonie de remise des Prix des Artistes pour la Paix a eu lieu ce mardi 15 février à 13h, au centre culturel haïtien La Perle Retrouvée à Montréal. Ainsi, les APLP renouent avec la tradition de la cérémonie annuelle en février.

Notre ami Dany Laferrière de l’Académie française, retenu à Paris, nous envoie ce message fraternel :

Je suis désolé de ne pas pouvoir être présent à cette importante manifestation
à la fois artistique, sociale et politique. Bien chaleureusement, Dany

Depuis la remise du Prix APLP de l’année à Daniel Lavoie lors de la fête de l’amour 1989, Les Artistes pour la Paix honorent annuellement avec une égalité des sexes naturelle, un(e) artiste pour la paix : par exemple, Anaïs Barbeau-Lavalette, Chloé Sainte-Marie, Samian, Florent et Stanley Vollant, Armand Vaillancourt, Christine Beaulieu, Dan Bigras, Dominic Champagne, Les 7 doigts de la main, les Clowns sans Frontières et les regrettées Myra Cree, Marcelle Ferron, Andrée Lachapelle et Simonne Monet-Chartrand.

Dominique Fils-Aimé, APLP de l’année

Trois artistes sont honorés ce midi : d’abord Dominique Fils-Aimé, Artiste pour la Paix de l’année 2021. À propos du racisme systémique, elle croit qu’il détruit autant ceux qui refusent le concept par conservatisme ou par peur (pléonasme ?), que celles qui épuisent leur courage à le combattre; elle invite plutôt à la prise de conscience et au dialogue, en participant à des spectacles solidaires d’Haïti et des Premières Nations.

Sur Ensoul Records, ses trois enregistrementsThree Little Words, Stay Tuned, Nameless démontrent ses qualités musicales époustouflantes (rythmique, couleurs d’harmonie et liens de tonalité intégrés), tandis que sa présence scénique et sa voix envoûtante à couper le souffle gardent l’humilité de s’inscrire dans une tradition spirituelle en écrivant : À mes ancêtres, merci de nous guider dans la lumière qui nous guérira tous et toutes, DFA.

La Très honorable Michaëlle Jean, co-présidente de la Commission de haut niveau du Fonds des Nations-Unies pour la population (FNUAP/UNFPA) sur les droits et la justice en matière de sexualité et de procréation pour toutes et pour tous, félicite l’artiste Dominique Fils-Aimé pour ce prix prestigieux qui lui est décerné :

Digne reconnaissance de son grand talent et de son militantisme en faveur de l’éradication de la discrimination raciale systémique et de l’avancement des droits des femmes.

Elle salue avec affection les deux autres lauréats.

Aziz Salmone Fall, Ami de la Paix

Succédant à Daniel Turp, Aziz Salmone Fall reçoit le prix Ami de la paix. Politologue internationaliste, cofondateur du mouvement des assises de la Gauche au Sénégal, pacifiste contre le déploiement de bases militaires étrangères sur le continent africain, il a lutté contre l’apartheid et a co-fondé le GRILA groupe de recherche et d’initiative pour la libération de l’Afrique. Aussi cinéaste et musicien, il préside le Centre Internationaliste CIRFA et enseigne à l’UQAM ainsi qu’à l’Université McGill.

Hommage posthume à Renée Claude

Nous décernons enfin un hommage posthume à Renée Claude (1939-2020) en louant la douceur envoûtante de sa voix et en rappelant qu’elle fut membre de notre conseil d’administration pendant nos six premières années d’existence (1984-1990).

Trois nouvelles membres de notre C.A. depuis l’automne, Louise-Marie Beauchamp, Marjorie Walter et Paule Tremblay unissent leurs voix pour rendre ces hommages ô combien mérités et annoncer une association de notre groupe avec les Conseils des Arts du Canada et de Montréal, ainsi qu’avec les municipalités qui s’engageront dans notre projet passionnant : À chaque maire, son artiste pour la paix.

On a aussi entendu Izabella Marengo, vice-présidente (arts) des APLP, Normand Raymond proche des autochtones par son engagement constant, ainsi que le secrétaire-général, le pianiste Pierre Jasmin, celui-là même qui a instauré la tradition des APLP de l’année avec l’appui de Renée Claude. Enfin, l’ex-vice-président des APLP, le professeur retraité de l’UQAM André Jacob, s’est vu décerner amicalement le titre d’artiste pour la paix honoraire le 7 février dernier.

Lire le compte-rendu détaillé et illustré de la cérémonie sur cette page.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

26 septembre 2022 : Événement Nourrir la paix à Rosemont.
17 septembre 2022 : Nettoyage du parc Lucia-Kowaluk pour le Journée internationale du nettoyage de la Terre.
28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets