Evénements du mois

Activités de nos membres









Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Le Canada agit enfin pour Haïti

manif-haiti

Dans notre dernier article sur Haïti, nous appuyions l’approche de collaboration (méfiante) du Bloc Québécois, plutôt que les discours négatifs radicaux de l’extrême-gauche anglophone du Canada. Le Bloc, travaillant à la Chambre des Communes, semble avoir réussi à convaincre par ses discours positifs : « Le Bloc Québécois incite depuis des années le gouvernement fédéral à augmenter son aide internationale à hauteur de 0,7% de son produit national brut afin d’atteindre la cible des Nations unies. Malheureusement, le Canada en fait trop peu alors que nous savons tous que les changements climatiques entraîneront des conséquences dramatiques dans plusieurs parties du monde. La situation en Haïti donne un aperçu de ce qu’il risque d’arriver dans plusieurs régions du monde si des pays comme le Canada n’en font pas plus. Le Canada doit tout mettre en œuvre pour aider le peuple haïtien et revoir de fond en comble sa politique étrangère afin d’en faire plus pour les populations vulnérables », avait conclu le porte-parole en matière d’Affaires internationales, Stéphane Bergeron avec qui nous sommes en communication.

Nous citions aussi Loïc Tassé dans le Journal de Montréal du 29 octobre qui dénonçait deux familles, les Martelly et les Saint-Rémi qui exerceraient une forte pression mafieuse, ainsi que les curés favorisant la natalité entraînant ainsi une trop forte densité de population et de graves problèmes environnementaux.

Une semaine plus tard, le 4 novembre, nous nous réjouissions que « la police haïtienne, SANS AIDE EXTÉRIEURE, ait réussi à déloger le gang Barbecue qui bloquait le principal terminal pétrolier et que le Canada emprisonne enfin deux riches sénateurs haïtiens établis à Montréal, soupçonnés de coordonner le trafic de drogues et d’armes à Port-au-Prince (leurs contacts internationaux et même nationaux semblent avoir été gelés) ».

Nous avions envoyé notre article à la ministre des Affaires étrangères Mélanie Joly que nous félicitons aujourd’hui d’avoir eu le courage de rassembler le ministre des Affaires étrangères haïtien, Jean Victor GÉNÉUS et divers acteurs de changement, pour entre autres accuser l’ancien président Martelly qui profite des activités criminelles des gangs de rue.

marjorie_villefranche

Marjorie Villefranche de la Maison d’Haïti (Montréal)

La directrice de Maison Haïti Marjorie Villefranche et le directeur de la radio CPAM, M. Jean Ernest Pierre, tous deux de Montréal cités par Radio-Canada, approuvent ces premières sanctions décidées par M. Trudeau et Madame Joly qui ont le mérite de lever le sentiment d’impunité dont semblaient jouir les criminels et de donner par conséquent de l’espoir à ceux qui croient en la justice et en une aide humanitaire qui atteindrait enfin la population exsangue.

Les Artistes pour la Paix louent en outre la sagesse de la ministre des Affaires étrangères du Canada de suspendre pour le moment toute intervention extérieure de type Casques Bleus ou autres, pourtant demandée par les États-Unis, sans avoir auparavant l’assurance qu’un consensus des acteurs de confiance d’Haïti la réclame.

1 Commentaire

  1. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    21 novembre 2022    

    On me demande « quels discours négatifs d’extrême-gauche »?
    Un exemple: j’ai reçu une Déclaration commune en anglais avec le titre en français suivant : Canada, Ôte tes pattes d’Haïti ! et une demande de la cosigner à laquelle j’ai dû répondre:
    Les Artistes pour la Paix cannot sign statements on specific countries, when they not endorsed by representatives of such countries nor by credible exiled protesters, especially when the statement is excusing violent demonstrations or accusing Canada, assimilated with an animal (ôte tes pattes) and co-accusing capitalist institutions of vague “EVIL actions” in Haïti. These terms are not acceptable.
    Serious conditions are lacking in this declaration which moreover unjustly uses a photo of Blue Helmets as scapegoats for the present terrible economical and human situation in Haïti.
    Pierre Jasmin
    Secrétaire général APLP
    here was the declaration:
    « Rising fuel prices are just the spark …The mobilization was practically spontaneous, led in part by taxi-motorcycle drivers and widely joined without being overseen by organizations. However, if we listen to the governments and the main media, the disturbances would be the result of gangs which would have taken control. If there are certainly gangs that exercise control over neighborhoods in Haiti, they are more of an obstacle to any popular initiative to make the revolution. Gangs are exploited by governments and their collusion with them has been exposed on many occasions, for example during the La Saline massacre in 2018, a day of mass murders and rapes orchestrated by gang members and those in power. Nor is it surprising that the Haitian political elite does nothing to encourage young people to desert the gangs. With the obscene levels of poverty, the neoliberal policies applied to the country, by the injunction made by the international organizations resulting from the Bretton Woods Agreements to reduce the share of the national budget allocated to the social sectors, have on the contrary the effect of throwing the young people in the arms of gangs. Thus, the imperialist countries and the capitalist institutions such as the World Bank, the IMF or the WTO have their share of responsibility in the evil from which the country suffers; they cannot be the solution. »
    Idéologiquement, notre correspondant a raison. Mais quand les suivis de cette analyse sont d’attaquer toute initiative gouvernementale, l’idéologie devient une arme qui entrave toute action positive… L’analyse idéologique soutient que Mélanie Joly est une ennemie du peuple. Si c’est 90% du temps, cela vaut la peine de poursuivre le dialogue puisqu’elle a été élue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

20 novembre 2022 : Lettre à la ministre Mélanie Joly : Négociez avec la Russie !
26 septembre 2022 : Événement Nourrir la paix à Rosemont.
17 septembre 2022 : Nettoyage du parc Lucia-Kowaluk pour le Journée internationale du nettoyage de la Terre.
28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets