Evénements du mois

Activités de nos membres









Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

KUNDUZ : ce à quoi trois partis fédéraux qui appuient les bombardements exposent des civils

KUNDUZ : ce à quoi trois partis fédéraux (Partis Conservateur, Libéral et Bloc Québécois) qui appuient les bombardements aériens en Syrie et en Irak exposent des civils

Un enfant afghan reçoit des traitements à l’hôpital des Médecins Sans Frontières (MSF), dans la ville de Kunduz, avant le bombardement américain.

Un enfant afghan reçoit des traitements à l’hôpital des Médecins Sans Frontières (MSF), dans la ville de Kunduz, avant le bombardement américain.

Le bombardement le 3 octobre de l’hôpital des Médecins sans Frontières à Kunduz en Afghanistan a suscité la colère des Artistes pour la Paix qui ont aussitôt signé une pétition adressée par l’organisme américain Codepink au général John Campbell, commandant en chef de la « mission » afghane. L’organisme lui a remis le 6 octobre notre signature lors d’un Comité sénatorial sur les Forces Armées à Washington dont le sujet portait précisément sur l’Afghanistan. La pétition est accessible ici : Codepink.

Le bombardement aérien sur l’hôpital, qui avait pourtant donné tant aux Talibans qu’à l’armée américaine ses données GPS et qui dès les premières secondes de l’agression américaine a téléphoné en vain aux autorités militaires (OTAN), s’est poursuivi pendant plus d’une demi-heure. Il a provoqué 22 morts et soulevé l’ire de la présidente internationale de Médecins Sans Frontières, l’urgentologue canadienne Joanne Liu, qui a rejeté l’excuse de dommages collatéraux en la qualifiant de rare indécence. Elle réclame une enquête internationale, libre et impartiale.

La pétition Codepink qui parle d’une grave violation de la Loi Humanitaire Internationale et de Crime de Guerre exige que le gouvernement américain rassemble au plus vite des fonds pour la reconstruction de l’hôpital, fournisse les soins de santé pour la trentaine de blessés survivants et une compensation financière aux familles des morts.

Merci pour votre appui – je suis heureuse que des organismes comme Codepink se fassent porte-parole de mes collègues et de leurs patients pour que leurs morts ne soient pas occultées en silence.

Ella Watson-Stryker, de Médecins Sans Frontières,
nommée une des Personnalités de l’Année par TIME magazine en 2014 pour son travail auprès des victimes de l’épidémie d’Ébola

1 Commentaire

  1. Sylvain Bergeron Sylvain Bergeron
    18 octobre 2015    

    Tous les êtres humains devraient s’unir pour pacifier la Terre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

17 septembre 2022 : Nettoyage du parc Lucia-Kowaluk pour le Journée internationale du nettoyage de la Terre.
28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets