Evénements du mois

Activités de nos membres






Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Justice pour Manuel Gaspar Rodriguez…

et respect pour les droits territoriaux autochtones
dans la Sierra Nororiental de Puebla, Mexique

Ce texte nous est transmis par le Groupe international de travail pour les Peuples Autochtones.

Nororiental_grand

Le 14 mai dernier, à Cuetzalan, dans l’état de Puebla, au Mexique, Manuel Gaspar Rodríguez était brutalement enlevé des bureaux du MIOCUP (Mouvement indépendant ouvrier, paysan et populaire) et poignardé à mort par des assaillants non identifiés. Il avait été menacé de mort à plusieurs reprises déjà pour son militantisme contre les mégaprojets d’exploitation minière à ciel ouvert et de barrages dans la Sierra Nororiental de Puebla. Au début de 2018, Manuel Gaspar a été l’un des huit leaders communautaires à être mis en accusation par la Comisión Federal de Electricidad (CFE) pour avoir bloqué la construction d’une ligne de transmission électrique à haut voltage dans le municipe de Cuetzalan.

La Sierra Nororiental de Puebla est une région à majorité autochtone, surtout nahuas et totonaques, situées à environ deux cents kilomètres au nord-est de la ville de Mexico. Depuis quelques années, elle est visée par de nombreux projets d’exploitation minière à ciel ouvert. Plus de 150 mille hectares ont été concédées à des entreprises, parmi lesquelles Almaden Minerals, compagnie canadienne basée à Vancouver, et Frisco, qui appartient à Carlos Slim, milliardaire mexicain. Pour produire l’énergie que requièrent ces exploitations, on projette des barrages hydroélectriques sur les trois principales rivières de la région, l’Apulco, la Zempoala et l’Ajajalpan, Innergex Renewable Resources, basée à Longueuil, est associée à Comexhidro dans ce projet.

Il y a huit ans, s’est formé dans la région un vaste regroupement d’organisations locales, pour élaborer et faire adopter un Plan régional d’aménagement territorial dans le but de protéger les terres et les eaux de cette riche région agricole. Le plan se fonde sur le droit des peuples autochtones d’administrer leurs territoires de façon autonome, dans le cadre légal mexicain. Le MIOCUP fait partie de cette coalition. Plusieurs municipalités de la région ont suivi l’exemple de Cuetzalan et interdisent maintenant les mégaprojets miniers et hydroélectriques à l’intérieur de leur juridiction. Le COTIC (Comité d’aménagement territorial intégral de Cuetzalan) a été formé pour veiller au respect du plan. Jusqu’à sa mort, Manuel Gaspar était membre du COTIC, tout comme le sont les sept autres personnes mises en accusation par la Comisión Federal de Electricidad.

Les 12 et 13 octobre derniers, lors du Colloque réalisé à Montréal sur Les luttes des peuples autochtones pour leur territoires, en Amérique latine et au Québec, des représentants des organisations de la Sierra Nororiental de Puebla sont venus exposer comment ils font face aux menaces que présentent pour eux les mégaprojets.

Par la présente, nous demandons aux autorités politiques du Canada et du Mexique de reconnaître et d’appuyer les droits territoriaux des peuples autochtones dans la Sierra Nororiental de Puebla.

Étant donné la présence d‘importants intérêts canadiens dans la région, nous demandons de façon spécifique à l’Ambassade du Canadá au Mexique et aux fonctionnaires que le cas concerne de collaborer avec leurs homologues mexicains pour assurer une investigation complète et impartiale sur la mort de Gaspar Manuel Rodríguez.

Nous demandons aux compagnies minières et hydroélectriques canadiennes, Almaden Minerals et Innergex Renewable Resources, de reconnaître et de respecter pleinement l’opposition des communautés aux mégaprojets dans la région. Cette opposition s’exprime dans le plan d’Aménagement territorial intégral de Cuetzalan, dans les décisions des municipalités voisines, de même que dans la lettre et l’esprit de la Convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), ratifiée par le Mexique, qui exige une consultation préalable, libre et informée avant de réaliser tout projet de développement dans les territoires autochtones.

Nous demandons à l’ambassade du Canada, au gouvernement mexicain et aux entreprises ci-dessus mentionnées de veiller à l’intégrité physique et à la sécurité de Rufina Edith Villa Hernández, Álvaro Aguilar Ayón, Nazario Diego Téllez, Luis Enrique Fernández Lomelín, Alfredo Guerrero Santos, Francisco Jiménez, Guillermo Carmona, ainsi que de tout autre personne impliquée dans la lutte pour la protection de leur territoire.

Cette lettre sera envoyé à :

Lic. Alfonso Navarrete Prida
Secretaría de Gobernación Río Amazonas
91 Col. Renacimiento, Del. Cuauhtémoc C.P . 06500, Ciudad de México, México

Lic. Víctor Antonio Carrancá Bourget
Fiscal General del Estado de Puebla
Bulevar Héroes del 5 de Mayo, 31 Oriente
Ladrillera de Benítez, C.P. 72530, Puebla, Pue., México

Lic. Oscar Paula Cruz
Presidente Municipal de Cuetzalan
Plaza Celestino Gasca s/n
C.P . 73560 Cuetzalan de Progreso, Pue., México

M. Pierre Alarie, Embajada de Canada
Schiller 529, Polanco, 11560 Miguel Hidalgo, Ciudad de México, México

Mr Morgan Poliquin, President and CEO
Almaden Minerals
Suite 210 – 1333 Johnston Street, Vancouver, BC, Canada, V6H 3R9

M. Michel Letellier, Président
Innergex Renewable Energy
1225 rue Saint-Charles ouest, Longueuil, Québec

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets