Evénements du mois

Activités de nos membres








Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Drones, F-35 et armes nucléaires : des familles meurent, des compagnies s’enrichissent

Les Nations-Unies vont se pencher à Genève sur les graves problèmes éthiques et légaux que pose l’utilisation de drones armés sans pilote par les États-Unis. Avec plus de 300 frappes et environ 2500 personnes tuées par la CIA et l’armée depuis l’arrivée au pouvoir de Barack Obama, un match inégal se joue aux USA : dans le coin gauche, aiguillonné par les poursuites judiciaires intentées par l’American Civil Liberties’ Union, le président souhaiterait pencher vers son département d’État et celui de la Justice. Mais dans le coin droit, ont prévalu jusqu’à présent le département de la Défense et la CIA, en faveur de ces meurtres télécommandés, en particulier au Pakistan où la stratégie est d’empêcher les Talibans de contrôler de plus grands territoires. Selon Gregory D. Johnsen, auteur de The last refuge : Yémen, Al Qaeda and America’s war in Arabia, les abus militaires ne font que gagner de nouveaux alliés à Al-Qaeda, en particulier au Yémen, dont la population s’indigne du nombre de civils innocents tués par les drones de la CIA.

La Central Intelligence Agency est l’héroïne du nouveau film Opération avant l’aube (Zero Dark Thirty) de Kathryn Bigelow, celle à qui on avait donné six Oscars en 2009 comme réalisatrice de l’ennuyeux Démineur (Hurt Locker) pour éviter de les donner à un film jugé anti-militariste, l’Avatar de son ex-mari. L’alliée circonstancielle des militaristes leur rend maintenant un vibrant hommage, en romançant la traque d’Oussama Ben Laden, avec un certain savoir-faire mais un tel mépris des droits humains et des Pakistanais, que le pays, pourtant officiellement allié des USA, refuse de montrer le film en salles. Cela n’a pas empêché les Golden Globes de couronner Jessica Chastain meilleure actrice pour son rôle d’adjointe à la torture. Moralité dégoûtante à la Dick Cheney qui ne semble pas troubler Holywood…

Pendant ce temps, Sun Life Financial, présidée au Québec par Isabelle Hudon, nommée présidente du CA de l’UQAM par Jean Charest jusqu’à son départ ce mois-ci, inonde les ondes télévisuelles de ses publicités ensoleillées, alors qu’elle finance Lockheed Martin, la compagnie qui s’enrichit par sa fabrication des drones en question. On attend en outre que, une fois le scandale de leur prix exorbitant oublié, le gouvernement conservateur revienne avec son intention première d’acheter les F-35, que Lockheed Martin fabrique avec Northrop Grumman, de concert avec des bombes nucléaires !

Ce genre d’informations que vous trouvez sur notre site est la raison principale pour laquelle les médias, les universités et les gens d’affaires préfèrent boycotter les Artistes pour la Paix… PJ

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets