Evénements du mois

Activités de nos membres









Je suis APLP parce que…

"Je suis artiste pour la paix parce que quand je me monte sur scene, j'ai l'impression de faire la paix avec mon âme et celle du public. Je me retrouve là, en lieu sûr, pour explorer les forces et les failles de nos coeurs, sans danger, sans jugement ni discrimination pour célébrer la beauté de l'humanité. Et si la vie était toujours ainsi ?"
Paule Tremblay, autrice-compositrice-interprete
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire
"Je suis artiste pour la paix... Sans la paix, pas d'avenir pour la planète. Contribuer à bâtir une culture de la paix me semble un devoir."
André Jacob, auteur et artiste-peintre, APLP honoraire
"Je suis artiste pour la paix parce que la paix justifie l'espoir ."
Denis Carrier, auteur

Belle société distincte

Champ libre à la gauche

guilbeault-tlmep

La ministre Geneviève Guilbault à TLMEP.

Au dernier Tout le Monde en Parle de l’année, pas de gâcheux de party pour s’objecter au retour lumineux de Dany Turcotte et à la resplendissante maman lesbienne (le mot n’a même pas eu besoin d’être prononcé) de jumeaux, Katerine Levac.

De nos jours, la gauche, ça veut dire la science, dont les droites complotistes refusent les recommandations ! Le nombre de personnes atteintes du COVID-19 s’accroît en particulier en Estrie, au détriment de places en chirurgies dans nos hôpitaux. Les docteures Cécile Tremblay, microbiologiste, et Caroline Quach, épidémiologiste ont tenté d’éclairer les différentes classes de tests disponibles et surtout lancé l’alarme en tombant d’accord avec notre cri du cœur et celui de Joanne Liu et de l’OMS – ONU qu’on partage depuis le début de la pandémie: IL FAUT VACCINER LA PLANÈTE et elles ajoutent que le nombre de vaccins disponibles est suffisant au Canada pour nous permettre d’à la fois exporter (donner ?) des millions de doses et pour nos aînés de recevoir leur 3e dose (J’ai mon rendez-vous). L’indispensable Sophie Langlois suggère enfin à Radio-Canada le partage des données des vaccins que refusent les Big Pharmas, protégées par Trudeau.

Surprise : invitée au même TLMEP du 5 décembre, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbeault de la CAQ de centre-droit (?) a tour à tour :

  1. Rappelé les efforts contre le commerce des armes à feu de CENTAURE, qui regroupe aussi les polices autochtones pour lutter contre la contrebande d’armes US transitant par Akwesasné des Kanien’kehá:ka, située à cheval sur la région administrative de la Montérégie au Québec, sur l’Ontario et sur l’État de New York.
  2. Annoncé 52 millions de $ pour des associations communautaires sociales, culturelles et sportives afin de venir en aide aux jeunes de quartiers défavorisés.
  3. Ayant commandé une étude sur un projet mis en vigueur en 6 pays, le Québec devient le 7e à utiliser le bracelet anti-rapprochement qui alertera les femmes violentées par un ex-conjoint s’il tente de s’approcher illégalement; quel progrès technologique inestimable, vu le nombre de féminicides élevé de cette année !
  4. N’a pas hésité à réserver à Dr Arruda le soin de répondre à 25, chiffre irréfléchi proclamé par le Premier ministre, trop élevé, compte tenu des progrès du variant (Arruda l’a ramené à 20 mais ne devrait-on pas le ramener à un plus raisonnable 10, avec deux adresses différentes impliquées, seulement ?).
  5. A su garder une attitude réservée en ne niant pas la réalité de quatre violences inacceptables de la part du SPVQ. Elles nous ont rappelé, vu l’implication d’un policier fou, la matricule 728 s’attaquant à notre APLP de l’année Serge Lavoie.
  6. Même réserve face à la regrettable mort de M. Genest attribuée par les réseaux sociaux aux coupures de la Santé. Mais Senneterre, à moins de trois mille habitants, ne justifie réellement pas la présence d’un urgentologue à plein temps capable d’identifier une rupture d’aorte que seul un chirurgien cardiaque peut traiter.

 

La cheffe de l’opposition Dominique Anglade a présenté les projets du parti Libéral, cherchant à revenir aux sources des Lesage-Lévesque-Kierans de la révolution tranquille, la justice sociale à l’honneur avec un plan ÉCO (éco-logique & -nomique) qui prévoit un partage de notre énergie 45% hydroélectrique–55% hydrocarbures dont la dépendance au pétrole serait diminuée par l’usage d’hydrogène vert que le parti nationaliserait. Sa sortie opportuniste sur la santé reluquait malhonnêtement les votes régionaux.

La droite et l’extrême-droite dans le champ

Guy A. Lepage a reçu Luc de Larochelière, son Amère, América de gauche retentissant au moment où nous devons rappeler à la ministre des Affaires étrangères Mélanie Joly notre lettre à M. Trudeau, co-signée avec Bianca Mugyenyi, suivie de l’assassinat du président haïtien mais hélas sans remise en question de la politique canadienne colonialiste.

Au Québec, on réserve le qualificatif d’extrême-droite aux déplorables Duhaime et Samson, d’autant plus que la CAQ, sous la pression des trois seuls vrais partis d’opposition, vient d’augmenter de manière historique, proclame Sonia LeBel, les salaires des syndiqués CSN, CSQ et FTQ pour les travailleuses de la petite enfance ! Bravo !!

ceremonie-poly-2021

Les faisceaux lumineux lors de la cérémonie de commémoration de Poly.

Et le 6 décembre (revoir celui de l’an dernier) en mémoire des 13 étudiantes de Polytechnique victimes de féminicide, fit l’objet d’une nouvelle cérémonie en présence de Justin Trudeau, Valérie Plante et François Legault, remarquablement couverte par Radio-Canada, sans recourir cette fois à des entrevues de pro-armes par un souci d’objectivité pour le moins malsain. Nathalie Provost de Polysesouvient, après l’avoir banni par sa lettre du 18 mars dernier, a pardonné à M. Trudeau vu sa promesse de campagne contre M. Erin O’Toole d’une vraie loi contre les armes d’assaut et contre les chargeurs de munitions multiples, mais elle déplore encore son inaction coupable face aux armes de poing, un problème qu’il relègue irresponsablement aux provinces ou aux villes. Combien de morts faudra-t-il pour convaincre notre wild west qu’il est canadien et non américain ?

1 Commentaire

  1. Pierre Jasmin Pierre Jasmin
    10 décembre 2021    

    – Une semaine d’ouverture aussi au Parlement d’Ottawa, qui a adopté à l’unanimité L’INTERDICTION des THÉRAPIES DE CONVERSION par lesquelles des sectes ou groupes religieux torturaient de jeunes victimes pour les ramener dans « le droit chemin » de l’hétérosexualité. Personne n’avait prévu que les Conservateurs à la Chambre des Communes et au Sénat se rallieraient si vite au bon sens (on n’a toutefois pas les chiffres d’absences lors des votes).
    – Désolé de mon erreur: il y a eu 14 victimes en 1989, auxquelles on pourrait ajouter des morts précoces de parents et même d’amis affligés.
    – J’ai dit trop vite des compliments sur Radio-Can: ce matin du 10 décembre, son bulletin de 6 heures a présenté de façon UNILATÉRALE le retrait d’une enseignante de primaire portant le voile , avec le pathos des messages de ses élèves « we love you » et son propre témoignage sur le fait que ses élèves seraient privés d’images de diversité reflétant la société. La position québécoise aurait dû AUSSI figurer, que l’enseignante aurait dû respecter la loi en enlevant son voile dans sa classe ou si elle n’était pas prête à le faire, ne pas être engagée et que de toute façon, l’image d’une enseignante incapable de parler dans la langue de la majorité renvoie une assez piètre image de diversité sociétale.

Répondre à Pierre Jasmin Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Les APLP suggèrent…

Voici deux organisations humanitaires qui sont actives en Ukraine et dans les pays où les Ukrainiens se réfugient, sans être contrôlées ni par le gouvernement ukrainien ni bien sûr par la Russie.
Note : ces liens mènent directement aux sites web des organismes. Les dons ne transitent pas par les APLP.

Nos actions récentes

17 septembre 2022 : Nettoyage du parc Lucia-Kowaluk pour le Journée internationale du nettoyage de la Terre.
28 juin 2022 : Lettre à la ministre des Affaires étrangères.
28 juin 2022 : Manifestation avec le Mouvement québécois pour la paix
8 mai 2022 : Manifestation Les mères au front à Québec..
5 avril 2022 : Les APLP endossent la lettre du Canada Peace Network contre les dépenses militaires.
27 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur des États-Unis à Ottawa.
26 mars 2022 : Manifestation avec Échec à la guerre contre la guerre en Ukraine et au Yémen.
23 mars 2022 : Lettre à l'ambassadeur de Russie à Ottawa.
23 février 2022 : Lettre à la ministre Joly sur l'Ukraine.
15 février 2022 : 33e cérémonie des Prix APLP.
21 décembre 2021 : Nos souhaits de paix 2022, lettre aux ministres fédéraux.
13 décembre 2021 : Lettre au premier ministre sur l'exportation d'armes vers l'Arabie Saoudite.
21 novembre 2021 : Deuxième lettre au ministre Miller.
27-28-29 octobre 2021 : Lettres aux nouveaux ministres fédéraux Joly, Guilbeault, Anand et Miller.
19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets