Evénements du mois

Activités de nos membres





Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Wajdi Mouawad, Artiste pour la Paix 2006

Wajdi Mouawad

Wajdi Mouawad

Le 14 février 2007, le dramaturge Wajdi Mouawad était proclamé
Artiste pour la Paix de l’année 2006, au Théâtre de Quat’Sous.

Devant une soixantaine d’artistes de toutes disciplines où on remarquait l’homme de théâtre Jean-Claude Côté, le cinéaste Martin Duckworth et le compositeur Gilles Tremblay, lauréats d’années antérieures, une cérémonie animée par le président Pierre Jasmin a mis en scène la comédienne et directrice du Théâtre d’Aujourd’hui Marie-Thérèse Fortin, merveilleuse interprète de la chanson Perlimpinpin de Barbara et les comédiens Isabelle Leblanc et Steve Laplante qui ont sobrement évoqué le parcours théâtral du dramaturge avec lecture à la clé d’un texte bouleversant1 écrit le mois d’août dernier en pleine guerre au Liban. On sait que Wajdi Mouawad s’y déclarait déchiré par la tentation de la folie ou de la haine, mais deux mois plus tard il inaugurait au TNM un concours « littéraire » qu’il ouvrait généreusement et aux auteurs libanais et aux israéliens.

Le public montréalais a pu apprécier Incendies au TNM à l’automne 2006, repris en région, et Forêts, présenté à guichet fermé à l’Espace GO au cours des premiers mois de 2007, que les auditoires de Québec et Ottawa applaudirent en février et en mars. À la fin de la cérémonie pendant laquelle le lauréat, rejoint par téléphone à Moscou, se déclara ému et honoré d’être ainsi distingué dans son rôle qu’il assumait de plus en plus de « pacifiste vigilant », le graffiteur Zilon lui remettait une de ses oeuvres, en hommage à l’ami devenu Artiste pour la Paix de l’année 2006.

Cliquer ici pour lire le discours prononcé à cette occasion par Pierre Jasmin, président des Artistes pour la Paix

1-Ce texte est téléchargeable ici: «Wajdi Mouawad et l’insatiable soif de l’infini»

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Le Manifeste pour la Paix


Nos actions récentes

23 septembre : Lancement du Manifeste pour la Paix à Victoriaville.
22 septembre : Lancement du Manifeste pour la Paix à Mont Saint-Hilaire.
21 septembre : Lancement du Manifeste pour la Paix à Montréal.
5 août : Cérémonie commémorative d'Hiroshima à Montréal.
14 juillet : Manifestation pour la Paix, Avignon, France.
23 avril : Cérémonie de remise des Prix APLP 2018.
20 avril : Participation à la journée de dialogue sur le contrôle des armements à Ottawa.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets