Evénements du mois

Activités de nos membres





Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Meilleurs vœux pour 2016

Nos souhaits de bonne année, une tradition des Artistes pour la Paix, recherchent un rayon de soleil d’optimisme, dans une actualité hélas assombrie par les terrorismes des djihadistes et de nos industries de mort (voir http://artistespourlapaix.org/?p=7279 ).

McKennaNotre année s’illumine néanmoins grâce aux gestes posés par le nouveau Premier Ministre Justin Trudeau, instaurant la parité hommes-femmes au Conseil des ministres et ouvrant les bras aux Premières Nations ainsi qu’aux réfugiés syriens et arméniens, tout en maintenant une volonté (chancelante ?) de rapatrier les CF-18. La ministre Catherine McKenna a exprimé à la COP21 l’objectif ambitieux de limiter à 1.5 degré le réchauffement de la planète : n’était-ce pas pourquoi nous manifestions à Ottawa le 29 novembre et même dans la rue à Montréal, un an plus tôt, en marchant avec l’Honorable Stéphane Dion et son chien Kyoto (21 septembre 2014) ?

Le premier ministre Couillard, aussi présent à Paris, en est revenu en critiquant l’exploitation pétrolière à Anticosti; pour que ses yeux s’ouvrent maintenant sur le désastre environnemental que pourrait représenter le pipeline de pétrole des sables bitumineux, continuons à manifester, comme à Cacouna il y a quatorze mois et comme lors du printemps érable 2012 : nous avions alors obtenu une triple victoire contre la centrale nucléaire Gentilly 2, la mine d’amiante Jeffrey et la loi spéciale policière. Partisans de la santé et de l’éducation publiques, les Artistes pour la Paix se réjouissent de l’entente récente obtenue par les syndicats, convaincus que la paix sociale s’achète toujours au double prix de la combativité solidaire et de l’ouverture aux compromis.

symposium_2015

La voie du Symposium international de Québec sur l’uranium nous a permis avec les Cris, les Innus et les Mohawks de recommander au Bureau d’Audiences Publiques en Environnement un moratoire sur l’exploration et l’exploitation de mines d’uranium, obtenu le 17 juillet dernier. Sur un dossier auquel nous avons consacré beaucoup d’énergie en 25 ans, aux côtés de Wendy Cukier de la Coalition pour le Contrôle des Armes à Feu (Toronto) et Heidi Rathjen de Polysesouvient (Montréal), félicitons le gouvernement pour avoir, à l’unanimité des quatre partis québécois, instauré un registre des armes à feu qui, à l’instar de la loi d’aide médicale à mourir de Véronique Hivon, ralliera peut-être un jour le reste du Canada à nos valeurs humanitaires distinctes. En attendant, Trudeau devrait vite apposer la signature du Canada sur le Traité de Commerce des Armes (ONU).

Le maire Coderre et le consul Kuromitsu font sonner la cloche d’Hiroshima

Le maire Coderre et le consul Kuromitsu font sonner la cloche d’Hiroshima

Ces développements heureux survenus en quelques mois à peine, osons imaginer ce que nos pressions obtiendraient en 2016 sur le chemin de la paix, inspirant nos gouvernements jusqu’au palier municipal : n’avons-nous pas commémoré avec le maire Coderre les 70 ans de Hiroshima (5 août) et de l’ONU (Journée de la Paix du 21 septembre) ?

Invitons membres, nouveaux artistes et amiEs des APLP à se rassembler autour de notre collectif, à fréquenter et à commenter notre nouveau site web dynamique, à encourager les artistes de chez nous qui prennent la peine de réfléchir à ces enjeux qui nous concernent tous, et finalement à s’inspirer des idées neuves des APLP de l’année 2015, que vous connaîtrez le 15 février !

Votre exécutif: Guylaine, Judi, Pierre, Diane et Christian le 28 décembre 2015

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Le Manifeste pour la Paix


Nos actions récentes

23 septembre : Lancement du Manifeste pour la Paix à Victoriaville.
22 septembre : Lancement du Manifeste pour la Paix à Mont Saint-Hilaire.
21 septembre : Lancement du Manifeste pour la Paix à Montréal.
5 août : Cérémonie commémorative d'Hiroshima à Montréal.
14 juillet : Manifestation pour la Paix, Avignon, France.
23 avril : Cérémonie de remise des Prix APLP 2018.
20 avril : Participation à la journée de dialogue sur le contrôle des armements à Ottawa.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets