Evénements du mois

Activités de nos membres




Je suis APLP parce que…

"En cette époque de repli sur soi, de violence et de conflits incessants, plutôt que de publier mes états d’âmes sur les réseaux sociaux et de me cantonner dans un rôle de spectateur impuissant, je choisis de militer au sein d’Artistes pour la Paix, un regroupement qui me semble plus pertinent et nécessaire que jamais."
Sébastien Dhavernas, comédien, metteur en scène et producteur, v-p des APLP
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Théâtre : Les Haut-Parleurs ou l’empathie sonore

Photo : Yanick Macdonald

Photo : Yanick Macdonald

Les Haut-Parleurs, pièce écrite et mise en scène par Sébastien David, explore le thème de la solitude en montrant les difficultés qu’affronte un jeune de seize ans devant s’adapter malgré lui à un nouveau milieu. Le talent particulier de son auteur est de tirer des couches de sens se nourrissant les unes les autres d’un équilibre habile de la forme et le fond.

Trois personnages se partagent la scène : le Fils de parents divorcés récemment confié à son père qui habite une autre ville, Greta, âgée elle aussi de seize ans, au caractère tumultueux, et le Voisin, sexagénaire un peu ermite malgré lui, électroacousticien passionné de musique et de son. L’amitié du Fils avec Greta sera capricieuse, celle qu’il développera avec le Voisin subira l’épreuve de rumeurs et de préjugés.

L’angle choisi, celui du sonore, établit la musique en tant qu’organisation du chaos, et permet de faire évoluer les personnages tant comme des haut-parleurs diffusant leurs questions, leurs humeurs et leurs réactions au monde que comme des micros qui captent les rumeurs, les modifient plus ou moins avant d’en devenir complices ou non. La bande sonore et la musique ont fait l’objet d’un soin et d’une réflexion spécifiques de David et de son complice musicien Olivier Girouard. Celle-ci va bien au-delà de l’usage habituelle d’une trame d’ambiance. Son et musique deviennent ici des personnages poétiques en lien avec les protagonistes qui de plus décrivent souvent les images qu’ils suscitent pour eux. Dès lors, les répliques participent à une partition générale qui convoque des décors imaginaires dans un dispositif minimaliste. L’histoire se déploie autant dans la pensée des personnages que dans les lieux réels, ces deux paliers échappant à la hiérarchie habituelle.

Défendue par la justesse des trois comédiens (Marie-Hélène Bélanger, Guillaume Gauthier, Richard Thériault) et l’apport cohérent de toute l’équipe, Les Haut-Parleurs diffuse un message théâtral à la fois original et touchant. À l’affiche du TDP, salle Fred-Barry, jusqu’au 21 novembre.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

12 novembre : Manifestation contre la haine et le racisme à Montréal.
14 octobre : Manifestation contre l'OTAN à Montréal.
26 septembre : Récital-conférence de Pierre Jasmin.
5 août : Vigile commemorative pour Hiroshima au Jardin botanique de Montréal.
17 juin : Manifestation contre les armes nucléaires, Montréal.
17 juin : Rassemblement de soutien aux réfugiés, Montréal.
27 mai : Marche pour l’humanité et la prévention des génocides, Montréal.
13 mai : Les APLP participent à la fondation du Rassemblement Québécois pour la Paix.
13 mai : Allocution de Pierre Jasmin lors de l'événement Cuisine ta ville.
9 avril : Présence à la manifestation pour la paix en Syrie à Montréal.
21 janvier : Manifestation au rassemblement pour les droits des femmes à la Place des Arts.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets