Evénements du mois

Activités de nos membres







Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Appui à la grande manifestation étudiante du 22 mars

Notre nouvelle bannière a servi de point de repère

Notre nouvelle bannière a servi de point de repère

Les Artistes pour la Paix dans la rue en appui à la grande manifestation étudiante du 22 mars : 200 000 personnes au comportement pacifique exemplaire, selon l’estimé conjoint des policiers et des associations étudiantes. On peut voir (et même lire!) notre banderole sur la photo géante du Journal de Montréal du 23 mars! Elle a rallié divers artistes, dont le président des APLP, Daniel-Jean Primeau, le vice-président Pierre Jasmin, le secrétaire André Cloutier, Diane Croteau-Grenier, membre du C.A., l’écrivain Jean Barbe et les comédiens Christian Bégin et Alexis Martin que venait de quitter Dominic Champagne en route pour les studios de Tout le monde en parle (émission du 25 mars).

Félicitations aux artistes de L’HAUSSETIE-D’SHOW, qui sous les encouragements de Paul Ahmarani, Dan Bigras (« la liberté, ça ne se demande pas : ça s’lève debout et ça se prend! ») et Jacques L’Heureux, ont défilé gra-tui-te-ment comme l’éducation devrait être, avec les Zapartistes, Manu Militari, Paul Piché, Martin Léon, Louis-Jean Cormier, Michel Rivard, David Marin (avec les mots de Gaston Miron) et Chloé Sainte-Marie! C’était au Métropolis, pendant qu’un autre spectacle gratuit de la scène alternative montréalaise en appui aux étudiants se tenait au Théâtre National intitulé le show des pas d’classe, tous deux le même soir du 22 mars.

Ces protestations sont nécessaires en face de gouvernements qui ignorent le bien commun et le respect dû à la nature, avec la complicité d’hommes d’affaires sans scrupules qui prônent, entre autres, le projet aberrant de réfection de la centrale nucléaire de Gentilly 2. Car le même jour, à l’Assemblée nationale, le ministre Clément Gignac n’a pu expliquer les 275 millions de $ inscrits dans le budget Bachand sous la rubrique de la réfection de la centrale, malgré la rafale de questions par le député péquiste Bernard Drainville qui a justement dénoncé cette dépense aberrante équivalant en un an à la somme qu’irait chercher le gouvernement libéral avec la hausse des frais de scolarité en cinq ans!

Les APLP avec leur ancienne bannière, le 22 mars en appui aux étudiants.Au fédéral qui serait en mesure d’aider les études universitaires, on est affligé de ministres ignorants qui prônent l’achat des avions furtifs F-35 Lockheed Martin agressifs, sans aucune valeur défensive, dont le coût projeté équivaut aux coûts totaux de fonctionnement et d’actions du ministère canadien de l’Environnement jusqu’en 2041. Et qui profiterait de la pauvreté accrue des étudiants? Les Forces armées canadiennes qui feront signer davantage de pauvres conscrits avec promesse de subvenir à leurs études, avant de les envoyer se faire tuer ou mutiler ailleurs ou en Afghanistan (guerre dont les coûts minimaux reconnus par le gouvernement ont été de 12 milliards de $, sans compter les morts afghanes et canadiennes : 150, pour ces dernières, innombrables pour les premières).

Les Artistes pour la Paix vous invitent de nouveau dans la rue le 22 avril pour appuyer le manifeste de Dominic Champagne, artiste pour la paix de l’année.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

La boutique virtuelle APLP



Nos actions récentes

2 juin 2019 : Vernissage de la Biennale Les créateurs de Paix 2019.
16 mai 2019 : Lettre ouverte du CNANW au Premier ministre Trudeau.
14 mai 2019 : 3e Rencontre des Ambassadeurs de la non-violence.
12 mai 2019 : Concert Fête des mères contre la guerre.
10 mai 2019 : Participation à Cuisine ta ville avec ATSA.
23 avril 2019 : Remise des Prix APLP 2019 à Montréal.
28 janvier 2019 : Lettre à Justin Trudeau et Chrystia Freeland sur le Venezuela.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets