Evénements du mois

Activités de nos membres




Je suis APLP parce que…

"En cette époque de repli sur soi, de violence et de conflits incessants, plutôt que de publier mes états d’âmes sur les réseaux sociaux et de me cantonner dans un rôle de spectateur impuissant, je choisis de militer au sein d’Artistes pour la Paix, un regroupement qui me semble plus pertinent et nécessaire que jamais."
Sébastien Dhavernas, comédien, metteur en scène et producteur, v-p des APLP
"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre du CA des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"La paix est sacrée. C’est pour ça qu’on dit : Sacré-moi la paix !"
Yvon Deschamps, humoriste retraité
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

L'ATSA met en valeur la Place Émilie-Gamelin avec nous !

L'animateur: domlebo (photo: Martin Savoie)

L’animateur: domlebo (photo: Martin Savoie)

Le ciel était avec nous! Un vrai printemps au mois de novembre! Des paroles urgentes et inspirantes, remplies de sagesse, de profondeur autant que d’émotion.

Domlebo en formidable, smooth operator! (…) Le public de cette Place publique était très éclectique et c’est ce que j’ai aimé aussi : jeunes, vieux, intellos de tous milieux, badauds, étudiants en colère et enfants incrédules, sans le sous et plus nantis…une place publique quoi!
— Annie, Pierre et toute l’équipe en Action Terroriste Socialement Acceptable!!!

________________________________________________

JEUDI LE 22 NOVEMBRE: LA SOIRÉE ROUGE
PLACE ÉMILIE-GAMELIN
(métro Berri-sortie Ste-Catherine)
DE 18H À 21H 

30 PERSONNALITÉS PUBLIQUES ET CITOYENS MILITANTS
SUR LA PLACE PUBLIQUE, CENTRE CHAUD DU PRINTEMPS ÉRABLE!

Dominic Champagne, Béatrice Vaugrante, Nicolas Mainville, Guylaine Maroist et Éric Ruel, Carminda Mc Laurin, Olivier Choinière, Ianik Marcil, Annie Roy, Geneviève Rochette, Paul St-Pierre Plamondon, Pierre Gaudreau, Jean Barbe, Pierre Jasmin, Sébastien Ricard, Pol Pelletier, Jean-Martin Johanns, Louis-René Beaudin, Léa Clermont-Dion, Alain Vadeboncoeur, Jocelyn Maclure, Philippe Ducros, Margie Gillis, André Bélisle, Catherine Caron, Will Prosper, Ève-Lyne Couturier, Claudine Simon, Gabriel Nadeau-Dubois, Claudine Simon, Émilie Monnet et quelques autres ont pris la parole. (les caractères gras signalent en cet article des Artistes pour la Paix)

C’est l’artiste engagé Domlebo qui a été le modérateur de la soirée, le liant entre le public et les porteurs-euses de parole. Chacun des participants a eu de 3 à 5 minutes de temps de parole. Le public a pu participer à la réflexion en utilisant le #SoiréeRougeATSA et en voyant défiler les tweets de tous projetés en direct sur un écran extérieur. C’est l’ensemble des interventions, regroupées en 6 blocs thématiques,  qui a brossé un portrait unique sur la notion de Place Publique!

______________________________________________________

Voici le discours prononcé à cette occasion par le représentant officiel des Artistes pour la Paix (Pierre Jasmin, vice-président) avec une participation du public enthousiaste et déchaînée

« Quand je lèverai la main, dites le plus fort possible CHOU!!!

Imaginons ensemble que le 4 septembre dernier, dix mille Québécois de plus aient voté libéral dans des comtés ici et là… CHOU!

Dix mille, c’est à peu près le quart de 1% des votes. Mais répartis en une demi-douzaine de comtés névralgiques, ils auraient donné un gouvernement minoritaire pour Jean Charest et le parti libéral… CHOUOU!

Première conséquence : le gouvernement du Québec s’apprêterait à investir 5 milliards de $ dans la centrale nucléaire que les ¾ des québécois veulent voir démantelée à Gentilly …CHOUOUOU!

Deuxième conséquence : alors que 50 pays démocratiques dans le monde ont déclaré l’amiante illégale car responsable de plus de 100 000 morts par année selon l’Organisation Mondiale de la Santé,  Charest qui avait donné 58 millions de $ un vendredi après-midi de juin à la mine d’amiante Jeffrey, se serait fait demander le même montant par Asbestos et Thetford pour rouvrir eux aussi leur mine d’amiante…CHOUOUOUOU!

Troisième conséquence : la hausse des frais de scolarité et la loi 12 seraient maintenus et les étudiants seraient tombés en grève le 5 septembre. Je passe à la science-politique-fiction. Qui sait si Charest, avec l’accord de Stephen Harper, n’aurait pas proclamé la loi des mesures de guerre?…CHOUOUOUOUOUOU!

Mon syndicat des profs de l’UQAM et de la Fédération québécoise des profs d’Universités, nous serions tous en prison avec nos étudiants …CHOUOUOUOUOUOUOU!

Les maires Tremblay et Vaillancourt seraient encore au pouvoir, car la Commission Charbonneau aurait été suspendue … CHOUOUOUOUOUOUOUOUOU!

Les ministres libéraux s’enrichiraient de mines d’uranium, de gaz de schiste et de pétrole de schiste, au détriment de notre eau potable …CHOUOUOUOUOUOUOU.

Notre actuel ministre de l’Environnement Daniel Breton, dont Libéraux et Caquistes demandent la démission en l’accusant d’ingérence pour avoir demandé au BAPE, imaginez, de protéger l’environnement, eh bien serait lui aussi en prison, avec Martine Ouellet, notre ministre des Ressources naturelles…CHOUOUOUOUOUOUOUOUOUOU!

En échange du pipeline de pétrole de sable bitumineux d’Alberta, le Québec aurait approuvé l’achat au coût de 30 milliards de $ des avions F-35 financés en partie par la Financière Sun Life dont la présidente Isabelle Hudon n’aurait pas démissionné de la présidence du conseil d’administration de l’UQAM…CHOUOUOUOUOUOUOUOUOUOU!

SNC-Lavalin, applaudi par la Chambre de Commerce, reprendrait la fabrication de mines anti-personnel à son usine de LeGardeur…CHOUOUOUOUOUOUOUOUOUOU!

(sur un ton radouci) Science-politique-fiction? À peine… Restons sur nos gardes, mes amis!

Il y a exactement vingt-sept ans et trois mois, je creusais ici une pelletée de terre symbolique avec René Lévesque pour bâtir une salle pour l’Orchestre Symphonique de Montréal et un département de musique et une salle de concert pour l’UQAM. Cela ne s’est jamais fait, surtout parce que les membres Westmountais du conseil d’administration de l’OSM refusèrent de venir écouter de la musique dans l’Est de Montréal …CHOU?

Non, cela ne va pas si mal : nous avons malgré tout bâti le Centre de mon ami Pierre Péladeau et comme directeur du département de musique, j’ai pu planifier nos nouveaux locaux un coin de rue plus à l’ouest d’ici  et engager le collaborateur de Gilles Vigneault, Gaston Rochon, comme professeur de musique populaire (ouaaach, disaient les autres universités snobs) mais nous, nous disons YÉÉ!

Et j’étais avant-hier soir à l’OSM pour écouter mon collègue pianiste Bavouzet avec qui on a refait le monde encore vivant de Bartok, Haydn et Beethoven jusqu’à minuit. La nouvelle Maison Symphonique s’est inspirée du bois d’érable de la salle Pierre-Mercure pour son acoustique splendide. YÉÉÉÉÉ!

La bonne vieille Place Émilie-Gamelin est restée, elle, avec son ADN unique. De cette place, le printemps dernier, printemps érable comme la Maison Symphonique, j’ai entrepris bien des marches avec nos étudiants armés de banderoles pour rejoindre les grandes manifestations du 22 du mois ….YÉÉÉÉÉ!

Le 22 avril, on s’est retrouvé plus d’un quart de millions, NOUS, à l’appel de notre artiste pour la paix de l’année Dominic Champagne …YÉÉÉÉÉ!

Ce jour-là, c’est notre artiste pour la paix hommage 2010 qui a pris à 83 ans une pelle pour planter un arbre, comme celui qui était méprisé par la société, le sauvage autochtone itinérant de la nouvelle de Jean Giono. Eh bien, Frédéric Back en a fait le héros de son film gagnant d’un Oscar : l’Homme qui plantait des arbres…..YÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ!

Le slogan de l’Action Terroriste Socialement Acceptable, Quand l’art passe à l’action, pourrait aussi être celui des Artistes pour la Paix qui dansent sur la corde raide à la croisée des chemins de la justice sociale et de la paix… YÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ!

Contraire de la tour d’ivoire et de la masturbation intellectuelle, ou de l’agitation pseudo-révolutionnaire, ou du statu quo amorphe, les actions de l’ATSA et des Artistes pour la Paix font avancer le Québec, afin que l’eau que nous buvons et l’air que nous respirons ne soient pas, sous prétextes de gains économiques privés à court terme, irrémédiablement contaminés par des industries aux enveloppes brunes envahissantes. Je vous aime! Gardons le cap de la vigilance et de l’amour! Merci! YÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ!

NB La Grande Bibliothèque et la Maison symphonique sont des hauts lieux de culture indispensables et splendides qu’il faut appuyer maintenant qu’ils sont bâtis. 
Pierre rappelle néanmoins ici qu’il s’était opposé à leur construction car il croyait
#1-que l’élite financière montréalaise était assez riche pour les financer totalement, sans recours au bien public (comme on l’a fait avec la belle salle Bourgie)
#2- que la priorité gouvernementale pour la culture devait être accordée aux régions, notamment, ou pour la danse, parente pauvre de nos équipements culturels (à part l’Agora et le Centre Pierre-Péladeau) alors que cet art conquiert le monde par d’audacieuses productions québécoises

 

 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

12 novembre : Manifestation contre la haine et le racisme à Montréal.
14 octobre : Manifestation contre l'OTAN à Montréal.
26 septembre : Récital-conférence de Pierre Jasmin.
5 août : Vigile commemorative pour Hiroshima au Jardin botanique de Montréal.
17 juin : Manifestation contre les armes nucléaires, Montréal.
17 juin : Rassemblement de soutien aux réfugiés, Montréal.
27 mai : Marche pour l’humanité et la prévention des génocides, Montréal.
13 mai : Les APLP participent à la fondation du Rassemblement Québécois pour la Paix.
13 mai : Allocution de Pierre Jasmin lors de l'événement Cuisine ta ville.
9 avril : Présence à la manifestation pour la paix en Syrie à Montréal.
21 janvier : Manifestation au rassemblement pour les droits des femmes à la Place des Arts.

Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets