Evénements du mois

Activités de nos membres

Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Le Nobel de physique 2021 consacré au climat

nobel-physique-2021

Klaus Hasselmann, Syukuro Manabe et Giorgio Parisi.

Trois scientifiques ont reçu le Prix Nobel de physique 2021, pour leurs « contributions révolutionnaires » à notre compréhension des changements climatiques – et surtout la manière dont l’activité humaine les influence.

Syukuro Manabe de l’université Princeton et Klaus Hasselmann de l’Institut Max Planck de météorologie de Hambourg ont reçu conjointement la moitié du prix pour leurs travaux sur « la modélisation du climat terrestre, en quantifiant les variables et en établissant des prédictions fiables sur le réchauffement planétaire », selon l’Académie royale suédoise pour la Science.

Le chercheur physicien Giorgio Parisi, de l’université Sapienza de Rome, a reçu l’autre moitié du prix pour « ses découvertes sur l’interaction des fluctuations sur les systèmes physiques, de l’échelle atomique à l’échelle planétaire ».

Thors Hans Hansson, président du comité Nobel de physique, a déclaré que « les découvertes à l’honneur cette année démontrent que nos connaissances sur le climat sont fondées sur du solide et basées sur une analyse rigoureuse d’observations. Les lauréats de cette année ont tous contribué à notre meilleure compréhension de l’évolution d’un système physique complexe ».

Syukuro Manabe a démontré que l’augmentation du monoxide de carbone dans l’atmosphère entraîne une hausse  des températures terrestres. Dans les années 60, il a dirigé le développement des modèles climatiques et fut le premier à explorer le lien entre l’équilibre des radiations et les mouvements verticaux des masses d’air. Ces travaux sont le fondement de la modélisation climatique contemporaine.

Dix ans plus tard, Klaus Hasselmann créa un modèle reliant la température et le climat, établissant qu’il est possible de prévoir le climat même quand les températures sont erratiques. Il développa aussi des méthodes d’analyse de l’inpact des humains sur le climat, qui ont depuis prouvé que la hausse des températures est due à l’émission de Co2.

Vers 1980, Giorio Parisi découvrit des modèles cachés dans des matériaux complexes. Ses découvertes sont parmi les plus importantes contributions à la théorie des systèmes complexes. Elles permettent d’expliquer plusieurs phénomènes en apparence aléatoires, non seulement en physique mais aussi en mathématiques, biologie et neuroscience.

En conférence de presse, M. Parisi a voulu livrer ce message aux dirigeants mondiaux devant se réunir à la COP26 à Glasgow ce mois-ci : « Il est très urgent de prendre des décisions et d’agir rapidement. Il est clair que pour les générations futures, nous devons agir maintenant et rapidement ».

1 Commentaire

  1. Григорий Григорий
    13 octobre 2021    

    Le film de Louis Garrel, La Croisade , avec notamment Laetitia Casta, est une fable d’anticipation ou les enfants prennent le pouvoir pour proteger la planete . Le scenario a ete co-ecrit avec Jean-Claude Carriere, decede en fevrier. Sont egalement selectionnes La Panthere des Neiges de Marie Amiguet, sur l’expedition au Tibet qui a donne lieu au livre du meme nom de Sylvain Tesson (prix Renaudot 2019), le documentaire indien, Invisible Demons de Rahul Jain, un constat effrayant sur la pollution a New Delhi, et un film du Chinois Zhao Liang, I Am So Sorry , voyage de Tchernobyl a Fukushima sur les dangers du nucleaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

19 février 2021 : Lettre ouverte au PM concernant Haïti.
18 septembre 2020 : Lettre aux élus - Pour une réorientation de la politique étrangère canadienne.
20 mai 2020 : Lettre ouverte - le Canada ne mérite pas de siège au Conseil de sécurité.
13 avril 2020 : Lettre à Justin Trudeau : Levons les sanctions !
10 avril 2020 : Lettre du Groupe des 78 : Habileté diplomatique requise pour une intervention urgente
7 avril 2020 : Lettre au Premier ministre Trudeau sur NUMISMA
18 février 2020 : Lettre au Premier ministre sur Wet'suwet'en.
27 janvier 2020 : Message au Premier ministre sur les déchets nucléaires.
25 janvier 2020 : Manifestation Non à la guerre contre l'Iran.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets