Evénements du mois

Activités de nos membres

Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Un message de Dominic Champagne et Laure Waridel

champagne-pacte

Dominic Champagne. Photo : Le Devoir

waridel

Laure Waridel. Photo : La Tribune

Le mot de la fin… du Pacte

Chers 286,420 signataires du Pacte,

C’est aujourd’hui l’anniversaire du Pacte et le jour de sa conclusion, tel qu’annoncé dans son texte fondateur. Permettez-nous un petit bilan pour vous dire au revoir dignement.

Le Pacte a été lancé il y a deux ans, avec plus de 500 scientifiques, artistes et personnalités publiques, avec l’espoir de rallier des citoyens partout pour répondre à l’urgence climatique.

Rapidement, nous avons été près de 300 000 à prendre l’engagement de faire notre juste part, au cours des deux années suivant notre signature, mettant au défi nos gouvernements d’en faire autant.

«Passer de la parole aux actes», qu’on disait. Le mot d’ordre a eu l’effet d’une bombe.

Depuis, l’extraordinaire mobilisation des citoyen.nes a créé un mouvement sans précédent. Des citoyen.nes et des groupes de tous les horizons ont uni leur voix et ensemble, nous avons réussi à imposer l’urgence climatique à l’agenda médiatique et politique.

Au terme de ces deux ans, où en sommes-nous aujourd’hui ? Le sommet mondial sur le climat est reporté d’un an et la crise climatique a cédé le pas à la crise de la pandémie.

Un sondage Léger, réalisé pour le compte du Pacte la semaine dernière, révèle l’impact de notre mobilisation :

  • 85 % des Québécois.es considèrent que l’urgence climatique est un enjeu AUSSI   important et PLUS important qu’il y a deux ans
  • Seulement 17 % des Québécois.es considèrent que les actions des gouvernements ont été suffisantes dans la lutte au réchauffement climatique.
  •  81 % des Québécois.es considèrent que la lutte aux changement climatiques doit faire partie des priorités des gouvernements dans leur plan relance économique post-pandémie.

 

Les résultats de ce sondage sont éloquents. Au bout de cette extraordinaire mobilisation, il est temps pour nous de vous dire merci. Et de vous encourager à ne rien lâcher. Comme nos gouvernements n’ont pas livré, il faut continuer de nous mobiliser.

Au cours des deux ans du Pacte, nous avons offert un certain nombre de présents à nos gouvernements, à commencer par le gouvernement Legault : Feuille de route pour un Québec plus prospère et plus vert,  un Projet de loi «climat» visant à assurer la rencontre de nos engagements climatiques, la mise en chantier d’un projet de Boussole environnementale pour nous aider à calculer notre empreinte carbone, notre contribution à la mobilisation de 500 000 personnes dans les rue de Montréal au côté de Greta  Thunberg, la publication du livre « La transition, c’est maintenant », la  grande consultation populaire 101 idées pour le climat sur les solutions à mettre en œuvre qui a donné naissance aux 101 idées pour la relance.  Sans oublier une prise de position radicale avec la Coalition Aviation Climat que nous avons cofondée pour dénoncer les méfaits de l’aviation civile internationale lors de l’Assemblée annuelle de l’OACI à Montréal et notre contribution à la résistance au projet de GNL/Gazoduq via la production de quelques vidéos ainsi que notre participation au BAPE, jusqu’à la semaine passée.

Les activités du Pacte se terminent, mais le mouvement auquel nous avons contribué se poursuit. Pour la suite des choses, nous vous invitons à vous engager et à soutenir des initiatives citoyennes comme Mères au FrontQuébec ZenGreenpeaceLa Planète s’invite au ParlementExtinction Rebellionla CEVESla Fondation David-Suzukila Coalition FjordÉquiterreNature Québec et tant d’autres initiatives qui contribuent à une suite du monde plus écologique et solidaire.

Du fond du cœur, nous vous disons, sincèrement : bravo et mille fois mille mercis!

Vos tout dévoués,

Dominic Champagne et Laure Waridel 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

18 septembre 2020 : Lettre aux élus - Pour une réorientation de la politique étrangère canadienne.
20 mai 2020 : Lettre ouverte - le Canada ne mérite pas de siège au Conseil de sécurité.
13 avril 2020 : Lettre à Justin Trudeau : Levons les sanctions !
10 avril 2020 : Lettre du Groupe des 78 : Habileté diplomatique requise pour une intervention urgente
7 avril 2020 : Lettre au Premier ministre Trudeau sur NUMISMA
18 février 2020 : Lettre au Premier ministre sur Wet'suwet'en.
27 janvier 2020 : Message au Premier ministre sur les déchets nucléaires.
25 janvier 2020 : Manifestation Non à la guerre contre l'Iran.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets