Evénements du mois

Activités de nos membres

Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Pour l’amour de la planète, soutenons l’arbitre !

En une génération, la société nord-américaine a dégénéré, comme le reflète le spectacle télévisé de la World Wrestling Federation où les foules conspuent copieusement l’arbitre jusqu’à le battre physiquement, sous le reproche de ne pas avoir aperçu les coups salauds des adversaires de leurs favoris, ou simplement par manifestation rebelle immature.

Mondialement, notre grand arbitre international, l’ONU, est visé par des millions de complotistes. La Presse du 9 octobre nous informe qu’avant d’être bannis de facebook, les adeptes de QAnon manifestaient en faveur de Donald Trump et dénonçaient la pandémie comme une conspiration de l’ONU visant une dictature mondiale où Bill Gates et l’OMS auraient créé le virus pour nous installer dans la peau un vaccin à base de puces 5G !!!

Devant ces délires à la Cossette-Trudel, nos médias dits sérieux n’ont pas suffisamment lutté, allant jusqu’à censurer scandaleusement les informations contredisant la propagande gouvernementale. Depuis le début de la pandémie, l’ONU et l’OMS ont été tenues comme suspectes, au lieu d’être respectées. Les Artistes pour la Paix et l’Aut’Journal ont écrit ensemble plus d’une soixantaine d’articles pour inverser cette tendance absurde et nocive. Aujourd’hui, on se félicite qu’à Radio-Canada, on peut consulter non pas un mais DEUX articles provenant de ces sources fiables. Les voici résumées :

Changements climatiques

Les nouvelles ne sont pas bonnes mais au moins on a des chiffres réels pour tenter d’influencer nos gouvernements trop avides de pétrole. Voici les faits :

Le changement climatique est le principal responsable du doublement des catastrophes naturelles dans le monde en vingt ans, a averti lundi l’ONU, signalant que les désastres naturels avaient tué plus de 1,2 million de personnes depuis 2000. Au cours des 20 dernières années (2000-2019), 7348 désastres naturels ont été enregistrés dans le monde pour un coût évalué à près de 3000 milliards de dollars, soit près de deux fois plus qu’entre 1980 et 1999, révèle un rapport du Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNSDIR United Nations International Strategy for Disaster Reduction) présenté par Mami Mizutori, sa secrétaire générale, qui prône une relance verte pour réduire l’accroissement de l’urgence climatique.

onu-75ans

COVID-19 : ne comptons pas sur l’immunité collective, prévient l’OMS

Le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, « prévient qu’il serait inenvisageable de compter sur l’immunité collective pour une sortie de crise. Jamais dans l’histoire de la santé publique, l’immunité collective n’a été utilisée comme stratégie pour répondre à une épidémie, et encore moins à une pandémie. C’est scientifiquement et éthiquement problématique de laisser libre cours à un virus dangereux, dont nous ne comprenons pas tout, c’est tout simplement contraire à l’éthique. Ce n’est pas une option », a-t-il insisté. Le directeur général de l’OMS a également expliqué que les connaissances sur l’immunité dont jouissent les personnes ayant contracté la COVID-19 étaient trop rudimentaires [Trump a dû se sentir visé !], en soulignant que certains individus ont nouvellement été infectés.

Pendant ce temps, notre ami Riccardo Petrella poursuit sa croisade à l’ONU pour un vaccin universel, gratuit et sans brevet.

 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

18 septembre 2020 : Lettre aux élus - Pour une réorientation de la politique étrangère canadienne.
20 mai 2020 : Lettre ouverte - le Canada ne mérite pas de siège au Conseil de sécurité.
13 avril 2020 : Lettre à Justin Trudeau : Levons les sanctions !
10 avril 2020 : Lettre du Groupe des 78 : Habileté diplomatique requise pour une intervention urgente
7 avril 2020 : Lettre au Premier ministre Trudeau sur NUMISMA
18 février 2020 : Lettre au Premier ministre sur Wet'suwet'en.
27 janvier 2020 : Message au Premier ministre sur les déchets nucléaires.
25 janvier 2020 : Manifestation Non à la guerre contre l'Iran.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets