Evénements du mois

Activités de nos membres

Je suis APLP parce que…

"C'est la paix et la justice pour tous que chacun d'entre nous souhaite et recherche. Contribuons à construire un monde meilleur, avec notre talent, quel qu'il soit !"
Camille Pelletier Antaya, membre des APLP
"Parce que la paix est toujours à faire, en nous comme avec les autres, et que c’est par l’art que c’est le plus merveilleux de la promouvoir, de la défendre, de la fêter !"
domlebo, auteur-compositeur-interprète
"Les mots de Louise Warren sur le dessaisissement et sur l’intensité préalable à la création me conduisent à Mozart et à Beethoven, à ma fille et à mon fils : je leur souhaite la paix… et travaille tous les jours à ce que ce vœu se réalise !"
Pierre Jasmin, pianiste, membre de l'exécutif de Pugwash Canada
"ChacunE, quel que soit son milieu d’appar-tenance et ses talents, peut et doit apporter sa petite pierre à la construction de la Paix (qui est tellement plus que l’absence de guerre ou de conflit armé)."
Dominique Boisvert, écrivain d'essais
"La paix est loin d’être acquise. Avec l’explosion de l’industrie militaire dans le monde, on aura besoin de nos mots, notre musique, nos films, de notre art pour faire contrepoids. La culture est arme de construction massive."
Guylaine Maroist, cinéaste documentaire

Qui assure TransMountain ?

enbridge-pipeline

Avec l’information fournie par Elana Sulakshana

Le réseau Rainforest Action a découvert ce document qui énumère les certificats d’assurance détenus par TransMountain Corporation, l’entité propriété du gouvernement fédéral qui possède et gère le pipeline du même nom.

Pourquoi un pipeline a-t-il besoin d’une assurance ? Parce que les risques environnementaux sont énormes. Pas plus tard que ce mois-ci, 50 000 gallons de pétrole brut ont coulé d’une station de pompage située au dessus de la nappe phréatique qui approvisionne la nation Sumas en eau potable.

Il est intéressant d’apprendre qui, dans le monde de l’assurance et ré-assurance, juge que TransMountain est un risque viable et une potentielle source de bénéfices :

  1. Zurich (Suisse)
  2. Lloyd’s (UK)
  3. Liberty Mutual (USA)
  4. Chubb (USA)
  5. AIG (USA)
  6. WR Berkley (USA)
  7. Starr (USA)
  8. Stewart Specialty Risk Underwriting (Canada)
  9. Energy Insurance Mutual (USA)
  10. Temple Insurance (Allemagne), membre canadien du groupe Munich Re
  11. HDI (Allemagne), propriété de Talanx / Hannover Re

 

TransMountain est couvert pour un milliard de $. Toutes ces polices d’assurance ont été négociées par le plus important courtier au monde, Marsh, lequel est présentement sur la sellette pour avoir négocié l’assurance de la mine de charbon Adani Carmicheal en Australie.

Le réseau Rainforest Action fait campagne pour que ces contrats ne soient pas renouvelés – ils arrivent à échéance à la fin du mois d’août. Le réseau demande que ces assureurs s’engagent à ne pas reconduire les contrats en 2020-21; qu’ils n’assurent plus les activités liées aux sables bitumineux; qu’ils s’assurent que leur clientèle obtient le consentement des communautés visées avant d’assurer ce genre de projets.

En juin dernier, Talanx a signalé qu’ils n’assuraient plus le pipeline, et le groupe Munich Re a signifié son intention de ne pas renouveler la police. Ces deux assureurs allemands ont récement adopté des politiques excluant la clientèle liée aux sables bitumineux.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos actions récentes

20 mai 2020 : Lettre ouverte - le Canada ne mérite pas de siège au Conseil de sécurité.
13 avril 2020 : Lettre à Justin Trudeau : Levons les sanctions !
10 avril 2020 : Lettre du Groupe des 78 : Habileté diplomatique requise pour une intervention urgente
7 avril 2020 : Lettre au Premier ministre Trudeau sur NUMISMA
18 février 2020 : Lettre au Premier ministre sur Wet'suwet'en.
27 janvier 2020 : Message au Premier ministre sur les déchets nucléaires.
25 janvier 2020 : Manifestation Non à la guerre contre l'Iran.
Voir toutes nos lettres aux élus »

Remontez dans le temps »

Recherche par sujets